22/11 15:31

Six ex-rédacteurs et dirigeants du tabloïd pro-démocratie hongkongais Apple Daily, désormais fermé, ont plaidé coupable de collusion avec des forces étrangères

Six ex-rédacteurs et dirigeants du tabloïd pro-démocratie hongkongais Apple Daily, désormais fermé, ont plaidé coupable de collusion avec des forces étrangères, des faits passibles de la prison à perpétuité. Il s'agit de la première fois que la drastique loi sur la sécurité nationale, imposée par Pékin mi-2020 au territoire afin de museler toute dissidence, est invoquée contre un organe de presse et des membres de son personnel.

L'Apple Daily, critique du pouvoir chinois, avait soutenu le mouvement pro-démocratie qui a secoué Hongkong en 2019. Le journal avait fermé mi-2021 après un gel de ses fonds et l'arrestation de certains de ses cadres, parmi lesquels son fondateur Jimmy Lai, accusés d'avoir enfreint la loi sur la sécurité nationale.

Quatre ex-rédacteurs en chef et deux anciens cadres ont plaidé coupable mardi, devant la plus haute juridiction de la ville, de «conspiration de collusion avec des forces étrangères visant à menacer la sécurité nationale». Les personnes qui ont comparu étaient le directeur général du journal Cheung Kim-hung, l'éditeur adjoint Chan Pui-man, le rédacteur en chef Law Wai-kwong, le rédacteur en chef Lam Man-chung et les rédacteurs Fung Wai-kong et Yeung Ching-kee.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de strass6756
22/novembre/2022 - 16h10

Ont-ils eu le choix? Sans doute que non...