03/11 07:16

Le Canada a rehaussé ses seuils d'immigration avec comme objectif d'accueillir 500.000 nouveaux arrivants chaque année d'ici 2025 afin de compenser le manque de main d'oeuvre

Le Canada a rehaussé ses seuils d'immigration avec comme objectif d'accueillir 500.000 nouveaux arrivants chaque année d'ici 2025 afin de compenser un manque de main d'oeuvre criant, a annoncé le ministre de l'Immigration. "Le Canada a besoin de plus de monde", a déclaré Sean Fraser lors d'une conférence de presse.

Plus de 900 000 postes sont actuellement à pourvoir dans de nombreux secteurs du pays. Le chômage a également atteint des niveaux historiquement bas au cours des derniers mois, s'établissant à 5,2% en septembre.

Afin d'y pallier, Ottawa prévoit donc d'accorder la résidence permanente à 465 000 personnes en 2023 (soit 18 000 de plus que précédemment), 485 000 en 2024 (soit 34 000 de plus) et 500 000 en 2025.

Le gouvernement fédéral compte notamment améliorer ses programmes de sélection pour répondre au mieux "aux pénuries criantes de main-d'oeuvre" dans des secteurs "tels que les soins de santé, les emplois spécialisés, le secteur manufacturier et les STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques)".

D'ici 2025, l'objectif est que plus de 60% des admissions totales soient des migrants économiques, a déclaré Sean Fraser. Le Canada vise également à réunir plus rapidement les familles dont certains membres se trouvent à l'étranger, mais à accueillir un peu moins de réfugiés. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
3/novembre/2022 - 10h58
Fpt01 a écrit :

On peut leur envoyer les nôtres, ils verront ce qu’est vraiment l’immigration. Nous on ne les a pas choisi

Effectivement, eux ils en veulent et nous pas, cela me semble un problème bien facile à résoudre en transférant le trop plein de chez nous vers le vide qu'il y a au Canada.  Avec le gros avantage qu'il ne faudra même pas obtenir l'autorisation du pays "receveur" puisque semble-t-il c'est lui qui est demandeur.

Portrait de MS54840
3/novembre/2022 - 09h03

Eux, il y a de vrai frontière contrairement à la France qui est une passoire ! ça change tous.

Portrait de Fpt01
3/novembre/2022 - 08h25 - depuis l'application mobile

On peut leur envoyer les nôtres, ils verront ce qu’est vraiment l’immigration. Nous on ne les a pas choisi

Portrait de Bob28
3/novembre/2022 - 08h00

Le piège réthorique classique : "regardez, ils le font au Canada, ça serait donc normal qu'on le fasse aussi en France !".

Sauf que les situations sont extrêmement différentes :

- Pas le même taux de chômage.

- Pas d'emplois de sans papiers qui incitent les employeurs à garder des salaires bas.

- Immigration réellement choisie.