23/09 16:02

La justice australienne fixe au 27 mars la date de l'ouverture du procès en diffamation intenté par le patron de Fox News, Lachlan Murdoch, contre le site d'informations australien Crikey

La justice australienne a fixé au 27 mars la date de l'ouverture du procès en diffamation intenté par le patron de Fox News, Lachlan Murdoch, contre le petit site d'informations australien Crikey à propos d'un article sur l'assaut du Capitole à Washington en janvier 2021.

Une cour de Sydney a fixé la date d'ouverture de ce procès à l'issue d'une audience préliminaire au cours de laquelle Sue Chrysanthou, avocate de l'homme d'affaires australien, a souhaité que cette confrontation judiciaire s'ouvre le plus rapidement possible, Crikey ayant selon elle "encouragé le ridicule et la haine" à l'encontre de son client. Le procès doit avoir lieu à Sydney.

Fils aîné du magnat de la presse Rupert Murdoch, Lachlan Murdoch est coprésident du groupe News Corp et directeur général de l'empire médiatique Fox Corporation, qui possède la télévision américaine d'information en continu Fox News, bastion conservateur dans le paysage audiovisuel aux Etats-Unis. Il a engagé des poursuites contre Crikey en août à la suite de la publication d'un article, le 29 juin, largement axé sur le rôle de l'ancien président américain Donald Trump dans l'assaut de ses partisans contre le Capitole le 6 janvier 2021.

Intitulé "Trump est un traître déséquilibré confirmé. Et Murdoch est son coconspirateur non inculpé", l'article ne nommait pas spécifiquement Lachlan Murdoch, mais faisait référence aux "Murdoch et à leur ribambelle de commentateurs vermineux de Fox News". Les avocats de Lachlan Murdoch affirment que leur client a été diffamé plus d'une douzaine de fois par l'article, et demandent des dommages et intérêts. Crikey a publié en août une lettre ouverte sous forme de publicité dans le New York Times invitant le patron de Fox News à intenter un procès, pour poser "cette importante question de la liberté du journalisme d'intérêt public dans une salle d'audience".

Lachlan Murdoch a porté plainte le lendemain. L'affaire connaît un grand retentissement en Australie où la famille Murdoch demeure un acteur majeur des médias locaux. La défense de Crikey nie avoir diffamé Murdoch et indique qu'elle s'appuiera sur deux nouvelles défenses créées par de récentes réformes de la loi australienne sur la diffamation, qui offre notoirement peu de protection aux médias. Crikey a présenté le combat juridique comme une bataille de David contre Goliath, lançant une campagne de financement participatif GoFundMe pour soutenir sa défense.

"Une question d'importance publique fondamentale est en jeu, et c'est pourquoi nous nous défendons contre les poursuites engagées contre notre société et nos journalistes", a fait valoir le directeur général de Crikey, Will Hayward, dans une déclaration publiée jeudi. "Nous pensons qu'il est important, dans une société ouverte et qui fonctionne bien, que les riches et les puissants puissent être critiqués", a-t-il ajouté Lachlan Murdoch est resté silencieux depuis le lancement de l'affaire, mais sa plainte accuse Crikey d'utiliser la saga juridique pour augmenter ses abonnements.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de NextDay
23/septembre/2022 - 16h31

Merci pour l'info Jean-Marc. On suivra le procès avec attention.