03/09 10:16

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau a sans surprise annoncé sa candidature à la tête des Républicains, en soulignant sa "faculté à fédérer" sur une ligne "populaire et patriote"

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau a sans surprise annoncé sa candidature à la tête des Républicains, en soulignant dans Le Figaro sa "faculté à fédérer" sur une ligne "populaire et patriote". "Je serai candidat à la présidence des Républicains" car en l'absence de Laurent Wauquiez "beaucoup m'ont demandé de me présenter", affirme le sénateur de Vendée dont la candidature semblait imminente depuis quelques jours.

"Avec les militants, je veux bâtir ce grand parti de droite, populaire et patriote, qui manque aujourd'hui à la France", ajoute-t-il. Assurant avoir "toujours cherché à rassembler", il précise n'être "candidat contre personne", notamment pas Éric Ciotti et Aurélien Pradié qui ont "toute légitimité à se présenter".

Tous trois participeront au campus des jeunes LR, ce week-end à Angers. Mais "cette élection ne doit pas se transformer en un face-à-face entre deux camps qui joueraient la surenchère" car "dans notre état de faiblesse, un choc frontal pourrait nous briser", avertit-il.

"La capacité d'un chef ne se mesure pas seulement à son autorité, mais aussi à sa faculté à fédérer", ajoute Bruno Retailleau qui a engrangé des soutiens ces derniers jours: Gérard Larcher, François-Xavier Bellamy et Othman Nasrou (qui ont tous deux renoncé à se présenter), et même le sénateur Stéphane Le Rudulier, pourtant ancien porte-parole d'Eric Ciotti lors de la primaire.

Sur ses axes de réflexion, il évoque un "changement complet" du système éducatif et plaide pour "plus de sécurité, moins d'impôts et d'immigration" avec sur ce dernier point un référendum "pour que le peuple français se réapproprie cette question existentielle".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de emsuppl_50
3/septembre/2022 - 13h58

Encore un gentil républicain bien "macron compatible", non merci !