03/09 11:31

La BBC annonce avoir versé 1,64 million d'euros à des oeuvres caritatives liées à la princesse Diana, soit l'équivalent des recettes générées par l'entretien très polémique réalisé en 1995 avec "Lady Di"

La BBC a indiqué avoir versé 1,42 million de livres (1,64 million d'euros) à des oeuvres caritatives liées à la princesse Diana, soit l'équivalent selon le groupe audiovisuel des recettes générées par l'entretien très polémique réalisé en 1995 avec "Lady Di". "La BBC avait indiqué son intention de donner à des oeuvres caritatives les recettes générées par l'interview de 1995 avec Diana, princesse de Galles. C'est désormais chose faite", a indiqué le groupe dans un communiqué, réitérant ses excuses concernant les circonstances dans lequel l'entretien avait été réalisé. "Une somme de 1,42 million de livres a été divisée de manière égale entre sept associations liées à la princesse", précise la BBC.

Parmi elles, des associations pour les sans-abri, les enfants, les malades du sida ou de la lèpre, autant de causes humanitaires chères à la princesse décédée il y a 25 ans.

Ces dons constituent un nouvel épisode de la saga autour des méthodes trompeuses -avec mensonges et faux documents- employées pour organiser cet entretien choc qui fit battre à la BBC des records d'audience en 1995. "Nous étions trois dans ce mariage", y dira la princesse de Galles en référence à la maîtresse de Charles, Camilla. Diana reconnaît également devant 23 millions de téléspectateurs une relation extraconjugale. Dans un rapport indépendant publié en mai 2021, l'ancien juge de la cour suprême John Dyson avait mis en lumière les méthodes trompeuses du journaliste Martin Bashir pour décrocher l'interview et étrillé la BBC pour sa gestion de l'affaire. Après cette interview, M. Bashir avait poursuivi sa carrière aux Etats-Unis avant de revenir au Royaume-Uni travailler pour la BBC, jusqu'à sa démission en mai dernier.

La BBC a déjà indemnisé l'ancien secrétaire privé de Lady Di et a conclu un accord financier avec un graphiste qui avait été écarté après avoir dénoncé les méthodes trompeuses du journaliste. Le groupe a aussi accepté en juillet de verser d'"importants" dommages et intérêts à l'ancienne nounou des princes William et Harry, visée par de fausses allégations pour décrocher l'interview-événement. Décédée le 31 août 1997 à Paris dans un accident de voiture alors qu'elle était poursuivie par des paparazzis, la princesse de Galles reste une icône 25 ans après sa mort, qui avait choqué le monde entier et ébranlé la monarchie britannique.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions