04/09/2022 15:02

L'Ukraine et l'Afghanistan seront au coeur du Prix Bayeux des correspondants de guerre qui se tiendra du 3 au 9 octobre

L'Ukraine et l'Afghanistan seront au coeur du Prix Bayeux des correspondants de guerre qui se tiendra du 3 au 9 octobre, ont annoncé les organisateurs. "Le jury international se réunira les 7 et 8 octobre autour d'une sélection de 51 reportages, des sujets qui traitent majoritairement de l'Ukraine, de l'Afghanistan, du Mozambique et de la Syrie", a dit Patrick Gomont, maire DVD de Bayeux, ville coorganisatrice du prix avec le département et la région. "Lors de la présélection, on a reçu un peu plus de 350 reportages", a ajouté l'élu qui s'exprimait lors d'une conférence de presse.

La semaine du Prix Bayeux débutera le 3 octobre avec l'ouverture de plusieurs expositions concernant elles aussi l'Ukraine, l'Afghanistan, mais également le Darfour et Haïti. La cérémonie annuelle en mémoire des reporters tués dans l'exercice de leur métier aura lieu le 6 octobre. Elle se déroulera en présence des familles et collègues de Maks Levin, le photoreporter ukrainien "exécuté" selon RSF par des soldats russes en mars, de Shireen Abu Akleh, la journaliste palestino-américaine de Al Jazeera tuée d'une balle dans la tête en mai et de Frédéric Leclerc-Imhoff, le reporter français tué en mai en Ukraine.

Parmi les projections prévues, la journaliste britannico-iranienne Ramita Navai viendra présenter son documentaire "Afghanistan: no country for women" sur des femmes détenues en prison par les talibans sans procès ni chef d'accusation. Dix prix seront remis dont sept attribués par le jury international présidé par le photojournaliste allemand Thomas Dworzak, 50 ans. Les noms des lauréats seront annoncés le soir du 8 octobre. Le budget de la manifestation qui devrait rassembler près de 350 reporters est d'environ 550.000 euros, selon la mairie.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions