05/08 12:46

Sécheresse - Plus de 100 communes sont sans eau potable en France, déclare le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu, qui qualifie la situation d'"historique"

12h45: « Plus d’une centaine de communes en France aujourd’hui n’ont plus d’eau potable », a indiqué vendredi le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, qui a qualifié la situation d’« historique », lors d’une visite dans les Alpes-de-Haute-Provence. Dans ces communes, a précisé le ministre, « il y a des approvisonnements qui se font avec des camions d’eau potable qu’on achemine (...) puisqu’il n’y a plus rien dans les canalisations ».

« Tout l’enjeu c’est de durcir un certain nombre de restrictions pour éviter d’en arriver là ». « Les mots d’Elisabeth Borne sont très clairs: une sécheresse historique », a martelé le ministre, en déplacement à Roumoules, au coeur d’une exploitation de lavande. Vendredi matin, la Première ministre Elisabeth Borne a activé la cellule interministérielle de crise, qui doit se réunir dans la journée, face à la « situation historique que traversent de nombreux territoires », a annoncé Matignon. M. Béchu a plaidé, dans les territoires qui connaissent « des déficits hydriques qui se prolongent », à « anticiper »: « si vous devez aller fournir de l’eau, il faut pas vous en préoccuper le matin où y’a plus d’eau dans les canalisations ».

« La difficulté en termes de logistique et d’acheminement n’est pas la même » selon les communes, a souligné le ministre, selon qu’il s’agisse d’une commune de montagne, d’une grande ou d’une petite agglomération. Après l’exploitation de lavande de Roumoules, Christian Béchu doit se rendre, en compagnie du ministre de l’Agriculture Marc Fesneaux, sur le cours d’eau du Colostre, où il évoquera les enjeux de la sécheresse et de la biodiversité.

07h17: Face à une « sécheresse exceptionnelle » et une « situation historique que traversent de nombreux territoires », la Première ministre Elisabeth Borne a décidé d’activer la cellule interministérielle de crise, a annoncé vendredi Matignon. Elle se réunira dans la journée, selon une source gouvernementale.

« Cette sécheresse est la plus grave jamais enregistrée dans notre pays » et « les prévisions météo laissent présager que la situation pourrait perdurer sur les 15 prochains jours, voire devenir plus préoccupante encore », souligne Matignon. « La sécheresse exceptionnelle que nous connaissons actuellement prive d’eau de nombreuses communes et est un drame pour nos agriculteurs, nos écosystèmes et la biodiversité », ajoutent les services de la Première ministre dans un communiqué.

Cette absence de pluie « est aggravée par l’accumulation de vagues de chaleur successives qui viennent renforcer l’évaporation et les besoins en eau », explique cette source. « Face à cette situation historique », la Première ministre a décidé d’activer la cellule interministérielle de crise et appelle chacun à préserver nos ressources en eau« , écrit Matignon. Cette cellule doit permettre »d’assurer une remontée d’information régulière par les Préfets de département des zones les plus touchées, d’anticiper l’activation éventuelle des plans ORSEC "eau" pour les agglomérations concernées et de coordonner les mesures de sécurité civile nécessaires (approvisionnement en eau des communes, livraison d’eau potable, etc.)« , selon cette source.

Elle assurera aussi un suivi »des impacts de cette sécheresse pour nos infrastructures de production d’énergie et de transport et pour notre secteur agricole, notamment le secteur de l’élevage« . Elisabeth Borne a demandé aux Préfets de réunir, »dès la semaine prochaine, dans chaque zone de tension les commissions locales de l’eau et, lorsqu’elles existent, les autres structures de concertation locale de gestion de l’eau« afin de définir »la priorisation des usages en cas de nécessité« . »Des mesures de restriction ont été prises et le seront partout où cela est nécessaire afin de garantir les usages prioritaires de santé, de sécurité civile et d’approvisionnement en eau potable« , précise encore Matignon.

Jeudi, 93 départements faisaient l’objet de restrictions d’eau dont 62 sont considérés »en crise« , le niveau d’alerte le plus élevé. Depuis mercredi, la Creuse et la Nièvre les ont rejoints. Le débat fait d’ailleurs rage sur les réseaux sociaux autour des dérogations accordées aux golfs qui peuvent encore arroser leurs greens même lorsque le département qui les abrite est en »crise sécheresse". Lourdes conséquences également pour EDF qui pourrait abaisser encore sa production d’électricité nucléaire ces prochains jours, voire arrêter un réacteur de la centrale du Tricastin (Drôme) en raison des températures élevées des fleuves.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de muzo 28
6/août/2022 - 15h20
Julien Ampiot a écrit :

Je vois pas ce qu'il y a de mal à espérer que les gens respectent les lois et normes en vigueur. J'emmerde seulement ceux qui espèrent n'en faire qu'à leur tête. Pour la plus grande majorité qui respectent, tout va bien. C'est pas pour rien s'il y a des règles à respecter. 

J'ai pour principe de ne pas me mêler ce que font mes voisins et d'avoir une  marge de tolérance. Par contre pour l'eau  la mairie peut contrôler les consommations.

Portrait de Renedufinistere
6/août/2022 - 13h11
Julien Ampiot a écrit :

Je vois pas ce qu'il y a de mal à espérer que les gens respectent les lois et normes en vigueur. J'emmerde seulement ceux qui espèrent n'en faire qu'à leur tête. Pour la plus grande majorité qui respectent, tout va bien. C'est pas pour rien s'il y a des règles à respecter. 

Exactement la délation quand elle est justifiée et pour le bien de tous, c'est complètement normal.

Par exemple, mon ancienne entreprise versait 150€ si on balançait un collègue qui ne respecte pas le protocole de l'entreprise ( aucun téléphone portable ni stylo et papier avec nous, car on manipulait des coordonnées bancaires)

 

Portrait de muzo 28
6/août/2022 - 11h24
Tarbouif a écrit :

Ci-dessous, un gros mytho...

J'ai un voisin comme ça, et on est tous bien content quand il n'est pas là à faire SA police de quartier.

Portrait de Renedufinistere
5/août/2022 - 16h13

100 communes sans eau potable? Parceque vous allez nous faire croire qu'il y a encore de l'eau potable dans les nappes phréatiques? 

Une étude publiée il y a deux jours confirme que l'eau de pluie même dans des endroits les plus reculés de la planète, n'est plus potable (forte teneur de plastique et autres éléments chimiques)

Je vous laisse le soin de vérifier cette news sur internet.

 

Amicalement votre, bon fin d'après midi ensoleillé.

René du Finistère

Portrait de serguei
5/août/2022 - 14h48
MS54840 a écrit :

Ce n'est pas trop grave, il suffit de voir les belles piscines des bobos parisiens en vacances dans leur résidences secondaires bien remplis, sans compter le X fois de douche qu'il prennent par jour, et ensuite il vont boire sur les terrasses de café en y allant en grosse voiture et vont faire leur virée dans la mer avec leur bateau qui pollue ! mdr

J'en connais même qui mettent de l'eau dans leur pastis smiley

Portrait de Greenday2013
5/août/2022 - 13h47
MS54840 a écrit :

Ce n'est pas trop grave, il suffit de voir les belles piscines des bobos parisiens en vacances dans leur résidences secondaires bien remplis, sans compter le X fois de douche qu'il prennent par jour, et ensuite il vont boire sur les terrasses de café en y allant en grosse voiture et vont faire leur virée dans la mer avec leur bateau qui pollue ! mdr

Il n'y a donc que les parisiens qui surconsomment ?

Quelle belle vision réaliste...

Portrait de MS54840
5/août/2022 - 09h00

Ce n'est pas trop grave, il suffit de voir les belles piscines des bobos parisiens en vacances dans leur résidences secondaires bien remplis, sans compter le X fois de douche qu'il prennent par jour, et ensuite il vont boire sur les terrasses de café en y allant en grosse voiture et vont faire leur virée dans la mer avec leur bateau qui pollue ! mdr

Portrait de Saxo51
5/août/2022 - 08h58
Electro a écrit :

La sécheresse de notre pays a commencé en... 2017.

Par contre pour les plus riches, c'est la moisson, abondanceféconditéfertilitéluxuriance.

n'importe quoi ....

Portrait de DCA997
5/août/2022 - 08h25
karim el karim a écrit :

comment peut on etre en manque d'eau, avec nos montagnes et nos kilometres de bords de mer ???

aménageons des réservoirs et des dessalinisateurs, chaque agriculteur devraient etre autosuffisant surtout pour les plantations demandant beaucoup d'eau comme le maïs

c'est vrai il faudrait acheter des dessalinisateurs chez Darty et le tour est joué. comment personne ni y a pas pensé plus tôt !