06/07 07:46

Tuerie près de Chicago: Le tireur a été inculpé cette nuit de sept meurtres et il pourrait passer le reste de sa vie en prison - Il s'était déguisé en femme pour s'enfuir après la fusillade

Le jeune homme de 21 ans accusé d'avoir ouvert le feu lors des célébrations de la fête nationale américaine à Highland Park, près de Chicago, a été inculpé cette nuit de sept meurtres et pourrait passer le reste de sa vie en prison, ont annoncé les autorités mardi 5 juillet. Robert Crimo pourrait avoir à répondre de «dizaines d'autres chefs d'inculpation centrés sur chacune des victimes», qui seront détaillés plus tard, a déclaré le procureur général du comté de Lake, Eric Rinehart.

S'il est reconnu coupable, il pourrait être condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle, a-t-il précisé. Robert Crimo avait préparé son attaque «pendant des semaines», avait affirmé plus tôt mardi la police de cette petite ville. Le jeune homme a utilisé un «fusil puissant similaire à un AR-15» pour tirer vraisemblablement au hasard sur la foule qui assistait au défilé du 4-Juillet du haut du toit d'un commerce, avait affirmé Christopher Covelli, un responsable de la police.

Le tireur s'était «habillé en femme» pour masquer son identité et pourrait avoir porté une perruque de cheveux longs pour dissimuler ses tatouages au visage, avait-il poursuivi, ajoutant qu'il avait ensuite abandonné son arme et s'était fondu dans la masse des gens qui fuyaient.

L'homme, surnommé Bobby, a tiré plus de 70 fois, faisant sept morts et au moins 35 blessés selon un bilan de la police mardi. Parmi les personnes décédées figure un couple, Irina et Kevin McCarthy, dont le fils âgé de deux ans, Aiden, avait été mis en sécurité par des habitants de Highland Park.

Mardi, la rue principale de cette banlieue cossue de Chicago était toujours bloquée par la police et restait figée dans les premiers instants de la fusillade. Une poussette, un tricycle, des chaises pliantes: la quantité d'objets laissés pêle-mêle à l'abandon autour du lieu du drame témoignait du chaos généré par les coups de feu lundi.

Le Dr David Baum, un médecin qui a participé aux opérations de secours sur les lieux, a témoigné sur CNN de l'horreur de l'attaque, évoquant des victimes «explosées» ou «éviscérées» par les balles.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions