05/07 12:31

Les quelque 710.000 candidats au baccalauréat nouvelle formule ont découvert ce matin leurs résultats, dénouement d'une session qui s'est déroulée en intégralité après deux années perturbées par le Covid - VIDEO

Admis, au rattrapage ou recalé? Les quelque 710.000 candidats au baccalauréat nouvelle formule ont commencé mardi matin à découvrir leurs résultats, dénouement d'une session qui s'est déroulée en intégralité après deux années perturbées par le Covid. Pour les lycéens de Terminale des filières générale, technologique et professionnelle, les résultats ont commencé à être publiés en ligne ou dans la cour des établissements à partir de 08H00 dans certaines académies, et le sont principalement à compter de 10H00 (académies de Paris, Créteil, Versailles, Lyon, Bordeaux notamment).

Même si le baccalauréat a perdu de sa charge symbolique avec la réforme Blanquer de 2019, qui a introduit une bonne dose de contrôle continu --de 40%, contre 60% pour les épreuves terminales--, la proclamation des résultats constitue toujours un moment important pour les lycéens.

Sur les 709.399 candidats qui tentent de décrocher le précieux diplôme cette année, plus de la moitié (53,7%) ont présenté le bac général, qui se compose désormais d'un tronc commun de matières, complété par deux enseignements de spécialité choisis à la carte par les élèves. Ils sont 26,2% à passer le bac professionnel et 20% le bac technologique.

Cette année, les épreuves du nouveau bac général se sont déroulées en intégralité, pour la première fois après deux années perturbées par le Covid. Les deux épreuves de spécialité passées par chaque candidat ont cependant dû être décalées de mars à mai et des aménagements ont été décidés en raison de la crise sanitaire.

Dans un communiqué commun, des associations de professeurs de spécialité ont cependant estimé que cette première session du nouveau bac "confirme" leurs "craintes", à savoir que "le baccalauréat, comme examen national dont la valeur est garantie par l'institution, n'existe plus". Elles souhaitent "organiser des états généraux du lycée". Le taux de réussite au baccalauréat dépasse depuis 2012 les 80%. L'an dernier, près de 94% des candidats avaient décroché l'examen qui permet d'accéder aux études supérieures.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de alucardx78
6/juillet/2022 - 07h49

Orientation : Format woke: /q en université Ou unmount avenir‚ goto pole-emploi.

Portrait de Noël Flantier
5/juillet/2022 - 15h00
Hugo Drax a écrit :

Si le niveau du bac était resté le même qu'il y a 20 - 30 ans, on aurait une guerre civile car les enfants d'immigrés ne pourraient pas l'avoir.

Ah, on passe du complotisme à un bon racisme de caniveau. Encore une fois à côté de la plaque...