02/06 16:37

Tenues islamiques à l'école : Le président Emmanuel Macron veut "de la clarté sur tous les chiffres" et "que la loi de la République s'applique"

Le président Emmanuel Macron a indiqué vouloir "de la clarté sur tous les chiffres" et "que la loi de la République s'applique" concernant le port de "tenues islamiques" à l'école, dont le journal l'Opinion dénonce une "épidémie". "Comme sur toute matière, quand il y a des épidémies, il faut qu'il y ait des symptômes et on mesure. Donc nous sommes en situation constamment de mesurer (...) ces informations", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une visite à Marseille, interrogé sur un article publié par l'Opinion.

"Là-dessus je vais être très clair, la politique que je veux conduire est toujours la même, celle de la vérité. Il ne doit y avoir aucun tabou, aucun interdit et non plus aucun fantasme. Donc moi je veux de la vérité, de la clarté sur tous les chiffres. Et ensuite je veux que la loi de la République s'applique", a-t-il ajouté.

"Et la loi est très claire: pour tous les élèves dans nos écoles, il n'y a pas de signes religieux, quels qu'ils soient", a-t-il encore dit. "Nous allons avec monsieur le ministre (de l'Education Pap Ndiaye, ndlr) regarder, mesurer et répondre avec la plus grande clarté à toutes les situations qui ne respectent pas les lois de la République".

L'Opinion affirme que l'Education nationale est confrontée à une "épidémie" de "tenues islamiques" et que "plusieurs incidents ont éclaté dans diverses académies ces derniers mois". Selon le journal, des abayas (robe traditionnelle noire) et kamis (tunique musulmane) "ont fait leur apparition ces derniers mois aux portes de plusieurs lycées".

Emmanuel Macron s'exprimait à Marseille lors d'un déplacement avec Pap Ndiaye pour faire la promotion de "l'école du futur", une expérimentation lancée en septembre 2021.

Le chef de l'Etat marque aussi, avec cette visite, son soutien à Pap Ndiaye, historien réputé des minorités, et cible d'un tir de barrage de l'extrême droite qui le qualifie de "militant racialiste et antiflics", depuis sa nomination surprise dans le gouvernement d'Elisabeth Borne. Alors que son prédécesseur Jean-Michel Blanquer s'est régulièrement inquiété de phénomènes "woke" ou de l'"islamo-gauchisme", Pap Ndiaye a, lui, douté à plusieurs reprises du bien-fondé de ces concepts. Des positions qui suscitent aussi l'inquiétude chez certaines personnalités de la majorité ou proches du président.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bozo75
3/juin/2022 - 15h59

A quoi servent les paroles quand elle ne sont pas suivies d'actes ... C'est plus facile de se faire prendre au radar que que faire respecter 1 minimum de laïcité

Portrait de Vous l'avez élu
3/juin/2022 - 14h05

S'il y avait de la clarté macronnienne ça se saurait ! smiley

Portrait de Pirate 92
3/juin/2022 - 10h07
Mon bon Blaze a écrit :

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.

Exactement, comme le dit celui qui rédigea et prononça l'éloge funèbre du Grand Condé. Mais celui qui employa l'analogie à cause - moyen -effet avec Pouvoir -Ministre- Sujets fût Louis de Bonald, le regretté et oublié qui entretenait une liaison épistolaire avec Joseph de Maistre.  

Portrait de Calla
3/juin/2022 - 09h06

Je vois le Président allait dans les Hôpitaux dans le sEcoles mais quel rôle ont les Ministres que font-ils ??????

Portrait de Elyn Otrude
3/juin/2022 - 09h03
pharos vendeur de kebab a écrit :

Venant de quelqu'un qui switch entre je ne sais combien de comptes utilisateur dans la journée,ça me fait bien marrer....smiley

D'autant que je n'ai qu'un seul et unique compte. Encore perdu !

Portrait de Fpt01
3/juin/2022 - 08h01 - depuis l'application mobile

Pas besoin de chiffres et de clarté, une loi pour un uniforme obligatoire et le problème est réglé. Cela existe bien dans d’autres pays. Tous les enfants seront égaux et sans risque de signes ostentatoires.

Portrait de Pirate 92
3/juin/2022 - 07h13

Comme il est drôle de faire des constats et de nier toutes formes de causes. Une trilogie prévaut : cause, moyen effet. Macron veut mesurer les effets, sans se préoccuper des causes. Il mesurera, mesurera, mentira sur les mesures, mais invoquera on ne sait quel idiome supérieur pour moyen, décorrélé des causes, et le phénomène, ou l'effet, ne fera que prospérer.

Portrait de Elyn Otrude
2/juin/2022 - 22h10
pharos vendeur de kebab a écrit :

tu tombes dans le panneau a chaque voyagefaire courrir un cassos comme toi c'est trop façile.smiley tu es pathétique...

Prétendre faire des fautes pour piéger autrui est d'une mauvaise foi sans pareil.

Portrait de Elyn Otrude
2/juin/2022 - 22h07
•••G de Phoebus•• a écrit :

Mais c'est bien sûr !  Les chiffres ne pourrons qu'être faibles.  Enfin selon votre affirmation sémantique. 

Je dis juste que quel que soit le résultat, il sera disputé.  Vous n'êtes pas prêt à accepter un score faible, comme d'autres un score fort.

Portrait de Elyn Otrude
2/juin/2022 - 21h24
La France est Morte a écrit :

Les chiffres qui remontent sont minoritaires, Pas De Vague > *.

minorés peut-être ?   

Portrait de phfr
2/juin/2022 - 21h09

reponse ? uniforme a l ecole simple ......

Portrait de ailbibracte
2/juin/2022 - 21h06
MICMAH458 a écrit :

A quoi bon se donner autant de mal?  Cela part d'une louable intention, mais quand il aura les chiffres (les vrais) sous les yeux, il sera tellement effrayé que lui et son gouvernement vont tout faire pour escamoter le problème.  Comme d'habitude, ce seront non-dits, dénis, démentis, minimalisations des faits, poussières sous le tapis et autres manipulations pour nous persuader que tout va bien dans notre bon royaume de France, que l'élite maîtrise la situation et que c'est le peuple qui ne comprend jamais rien à rien.  Mais c'est normal, nous ne sommes "que" le peuple...

De toute façon, c'est la faute aux anglais...

Portrait de Elyn Otrude
2/juin/2022 - 21h00
MICMAH458 a écrit :

A quoi bon se donner autant de mal?  Cela part d'une louable intention, mais quand il aura les chiffres (les vrais) sous les yeux, il sera tellement effrayé que lui et son gouvernement vont tout faire pour escamoter le problème.  Comme d'habitude, ce seront non-dits, dénis, démentis, minimalisations des faits, poussières sous le tapis et autres manipulations pour nous persuader que tout va bien dans notre bon royaume de France, que l'élite maîtrise la situation et que c'est le peuple qui ne comprend jamais rien à rien.  Mais c'est normal, nous ne sommes "que" le peuple...

Mince, j'avais parié que les chiffres seraient discutés dès rendus publiques. Perdu ! Ils sont déjà remis en cause, alors qu'on ne les connais pas !

Portrait de MICMAH458
2/juin/2022 - 20h41

A quoi bon se donner autant de mal?  Cela part d'une louable intention, mais quand il aura les chiffres (les vrais) sous les yeux, il sera tellement effrayé que lui et son gouvernement vont tout faire pour escamoter le problème.  Comme d'habitude, ce seront non-dits, dénis, démentis, minimalisations des faits, poussières sous le tapis et autres manipulations pour nous persuader que tout va bien dans notre bon royaume de France, que l'élite maîtrise la situation et que c'est le peuple qui ne comprend jamais rien à rien.  Mais c'est normal, nous ne sommes "que" le peuple...

Portrait de Elyn Otrude
2/juin/2022 - 19h42
Paprium a écrit :

Allelouia ! Si il veut des chiffres, il va enfin falloir compter. Et si on commence a compter... Certains vont enfin ouvrir les yeux !

C'est plutôt "Alléluia" pour les louanges.  On peut déjà anticiper que si (et c'est probable) les chiffres sont finalement assez faibles, on criera à la manipulation et au scandale !

Portrait de BREIZ Mike
2/juin/2022 - 19h30

Ce qui fait peur sur la photo, c'est que sont des gamines, même pas des collégiennes ou lycéennes et là on est mal barré.