27/05 14:31

Le magazine 60 Millions de consommateurs réclame une meilleure formation des diagnostiqueurs de performance énergétique, après en avoir testé sur plusieurs logements

Le magazine 60 Millions de consommateurs réclame une meilleure formation des diagnostiqueurs de performance énergétique, après en avoir testé sur plusieurs maisons et constaté des écarts substantiels d'un professionnel à l'autre. Le diagnostic de performance énergétique (DPE), qui classe les logements de A à G en fonction de leur consommation d'énergie et de leur impact sur le climat, est obligatoire dans les logements destinés à être habités.

Entre 2023 et 2028, les logements les moins bien classés seront progressivement interdits à la location. L'objectif est d'inciter à leur rénovation, l'usage des bâtiments représentant un cinquième des émissions de gaz à effet de serre de la France. Pour son test, réalisé en février et mars 2022, 60 Millions de consommateurs s'est associé aux propriétaires de quatre maisons, à Toulouse, Corbeil-Essonnes, en banlieue de Bordeaux et dans un village de Haute-Garonne.

Chaque propriétaire a sollicité cinq diagnostiqueurs différents et le magazine a eu recours en plus à un expert indépendant. Or, les DPE réalisés comportent "des erreurs en pagaille", souligne Fanny Guibert, cheffe de rubrique au magazine, avec parfois des écarts de deux catégories de l'un à l'autre.

Date de construction erronée, nombre de portes ou de fenêtres mal évalué, pompe à chaleur oubliée... "Sur la partie données, les diagnostiqueurs ne font pas un assez bon boulot", a-t-elle jugé. Depuis juillet 2021, les critères des DPE ont changé et ceux-ci sont désormais opposables, c'est-à-dire qu'il est possible de saisir la justice s'ils comportent des erreurs.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de delors757118
27/mai/2022 - 16h41

comme  d'habitude il ya une erreur  dans l'article   rien ne s'appliquera en 2023   l'interdiction de location  des logements G commence  en 2025   et attention il ne s'agit que des nouvelles  locations pas de logements  deja loues 2023  c'est juste l'interdition  d'augmenter les loyers ensuite pour l'interdition des logements  F  c'est 2028   et qu'est ce qui empechera un bailleur et un locataire de se mettre d'accord  dans les regions ou il y a penuries de logements

Portrait de seb2746
27/mai/2022 - 15h28

Comme c'est les agences et proprio qui PAYENT les pros, normal qu'ils donnent une SUPERBE note. Les gars ont 200 logements en contrat, tranquille plusieurs mois de travail ET chaque prochain logement assuré aussi, on crache pas dessus du coup.

Portrait de bobyonetwotree
27/mai/2022 - 15h11

pas isolé E F G , moyen isolé C D , bien isolé B , super bien isolé  A ,  voila appeler  moi mdr