22/05 11:31

Instagram, va devoir fournir à Addictions France l'identité d'un internaute accusé de faire une publicité déguisée pour le pastis Ricard sur un compte de ce réseau social

Meta, maison mère d'Instagram, va devoir fournir à Addictions France l'identité d'un internaute accusé de faire une publicité déguisée pour le pastis Ricard sur un compte de ce réseau social, a décidé le tribunal judiciaire de Paris dans un jugement rendu vendredi. La mesure d'identification de l'internaute "est proportionnée aux enjeux de santé publique en présence", est-il estimé dans cette décision rendue dans le cadre de la nouvelle procédure de "jugement accéléré au fond". Instagram devra également supprimer les contenus publiés sur le compte baptisé "yourbestriflon".

Cette décision est importante car elle est un nouvel épisode de la longue bataille pour obtenir que les réseaux sociaux et plateformes internet agissent plus fermement et plus rapidement contre des contenus litigieux.

Selon le tribunal, le terme "riflon" est "manifestement utilisé par les éditeurs du compte pour désigner le pastis de marque +Ricard+" et faire "une propagande directe" en faveur de celui-ci, en violation de la loi Evin sur la publicité pour l'alcool.

Un certain nombre de photos publiées sur ce compte au ton humoristique montraient explicitement des objets dérivés de la marque Ricard, voire des bouteilles de la marque, relève notamment le tribunal.

A l'audience, l'avocat de l'association Addictions France, Me François Lafforgue, avait expliqué que le compte "yourbestriflon" était un exemple caractéristique de publicité déguisée pour l'alcool, pratiquée régulièrement par certains influenceurs. Il s'agit notamment de contourner les dispositions de la loi Evin qui interdisent toute association d'un alcool "avec la fête, la convivialité, ou l'humour", avait-il expliqué.

Face aux demandes d'Addiction France, Meta, également maison mère de Facebook, avait tenté d'expliquer que seule une juridiction irlandaise pouvait être compétente pour trancher un retrait de contenu ou communiquer des données d'identification, puisque c'est dans ce pays que son quartier général pour l'Europe est établi.

Le tribunal a en revanche débouté Addictions France d'une procédure au but identique contre TikTok, où "yourbestriflon" avait également publié une vidéo. Le tribunal n'a pu "apprécier la licéité" ou non de l'infraction, Addictions France n'ayant pas été en mesure de produire à l'audience la vidéo, supprimée à sa demande par TikTok.

Meta n'avait pu être joint vendredi pour réagir à la décision du tribunal. Ricard n'était pas partie à la procédure.

Sollicité par l'AFP, il avait indiqué à l'AFP qu'il n'avait "aucun lien avec l'initiative +yourbestriflon+, ni avec une autre similaire". "En raison de sa popularité, la marque Ricard est régulièrement citée ou détournée par des personnes extérieures, ce qui ne peut qu'impacter négativement l'image de la marque et de l'entreprise, avait déclaré le groupe.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de handyserre
22/mai/2022 - 22h24

Les Chevaliers du Fiel utilisent en permanence le Ricard dans leurs sketches ! Ils vont même à la source au Perthus !!!!! mais c'est de l'humour !!! 

Portrait de duhkka
22/mai/2022 - 12h40

c'est pourtant ce que fait Julien Courbet quand il chambre le redacteur en chef sur son addiction pour l'alcool en citant la marque Ricard ou quand il s'adresse au journaliste JB en disant "le journaliste qui porte le nom d'un Wisky"....ca ne gène personne ?