14:18

"Morandini Live" en direct de la cité Kalliste à Marseille - Face à Samia Ghali, une habitante craque et fond en larmes: "On n'en peut plus !" - VIDEO

Ce matin, Jean-Marc Morandini était en direct de la cité Kalliste à Marseille, laissée à l'abandon selon ses habitants et confrontée à la violence et aux squats, pour un numéro de "Morandini Live" sur CNews. Au cours de l'émission, Samia Ghali, la maire-adjointe de Marseille, a été confrontée à des habitants en colère.

"On est fatigué, on n'en peut plus. Ma mère est dehors depuis quinze jours. Je ne peux plus...", a déclaré l'une des habitantes, en larmes face à l'élue. "J'ai des réunions depuis un an, madame. Ca veut dire que j'ai essayé de travailler sur un projet. Ces jours-ci, je ne suis pas venue [sur place] parce que j'étais en préfecture à trouver des solutions", a répondu Samia Ghali dans cet extrait que Jeanmarcmorandini.com vous propose de (re)découvrir (voir vidéo ci-dessus).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de muriel1992
13/mai/2022 - 16h48
Seraphim21 a écrit :

c'était le bureau des pleurs, ce matin. Comme disait muriel1992: 

 Si les habitants faisaient un peu le ménage entre eux , s'occupaient un peu mieux de leurs gosses et ne prenaient  pas leur immeuble pour une déchetterie à ciel ouvert, il y aurait beaucoup moins de problèmes. Que chacun prenne ses responsabilités.

Vous avez trouvé la bonne formule, c'était exactement le bureau des pleurs ce matin.

Portrait de muriel1992
13/mai/2022 - 16h44

Certes l'Etat et la mairie sont défaillants, mais on ne peut pas leur  mettre tout sur le dos. Si les habitants faisaient un peu le ménage entre eux , s'occupaient un peu mieux de leurs gosses et ne prenaient  pas leur immeuble pour une déchetterie à ciel ouvert, il y aurait beaucoup moins de problèmes. Que chacun prenne ses responsabilités.

Portrait de Seraphim21
13/mai/2022 - 16h27

c'était le bureau des pleurs, ce matin. Comme disait muriel1992: 

 Si les habitants faisaient un peu le ménage entre eux , s'occupaient un peu mieux de leurs gosses et ne prenaient  pas leur immeuble pour une déchetterie à ciel ouvert, il y aurait beaucoup moins de problèmes. Que chacun prenne ses responsabilités.