15/05 13:31

Le nombre de journalistes titulaires de la carte de presse s'est stabilisé en 2021 en France, par rapport à 2020, année marquée par le choc Covid et le premier confinement

Le nombre de journalistes titulaires de la carte de presse s'est stabilisé en 2021, par rapport à 2020, année marquée par le choc Covid et le premier confinement, selon le baromètre social publié aux Assises du journalisme à Tours. L'an passé, ils étaient 34.075 à détenir une carte de presse, un chiffre quasi identique à celui de 2020 où on en dénombrait 34.132.

En revanche, par rapport à 2009 --année la plus faste--, leur nombre a reculé de 8,9%. Selon les chiffres de la commission paritaire chargée de délivrer la carte de presse, la CCIJP, il y a eu l'an passé une reprise des embauches: 1.862 nouvelles cartes, contre 1.363 en 2020.

Mais il faut souligner que 2021 était une "année de rattrapage" après l'arrivée de la pandémie en 2020 qui avait gelé dans un premier temps une bonne partie des nouvelles arrivées dans les rédactions. Les jeunes journalistes (moins de 35 ans) représentent le quart des détenteurs de cartes de presse en 2021, selon les statistiques de la CCIPJ. Au total 10.790 journalistes avaient en 2021 un statut précaire (piges ou chômage) soit 31,7%, autrement dit un journaliste sur trois.

Ce chiffre est en fait minoré au regard des CDD, qui ne sont pas dénombrés et surtout du développement de la "zone grise" des paiements sur facture, droits d'auteurs ou recours au statut d'intermittence du spectacle, soulignent les auteurs du baromètre social des Assises, dans leur communiqué. Le baromètre social est réalisé avec les contributions de la CCIPJ, de La Correspondance de la presse, des syndicats SNJ, SNJ-CGT et de CFDT-journalistes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions