25/04 09:46

L'antenne de France Inter a été une nouvelle fois piratée hier soir pendant une heure à Paris, Lyon, Rennes et Nantes lors de l'annonce des résultats de l'élection présidentielle

L'antenne de France Inter a été une nouvelle fois piratée dimanche soir lors du second tour de l'élection présidentielle, a-t-on appris auprès de la station. "On a été piraté à nouveau", a indiqué la station, contactée par l'AFP. Elle a ajouté avoir été "alertée par des tweets". "Nous sommes en lien avec l'Arcom (le régulateur de l'audiovisuel, ex-CSA, ndlr) pour vérifier ce qui s'est passé", a précisé Radio France (qui gère les stations de radio publiques en France) également sollicitée par l'AFP.

"Cela a duré une petite heure", a encore estimé Radio France, précisant que les fréquences de France Inter à Paris avaient été piratées.

Le journal d'information sur internet affirme que des fréquences de France Inter à Lyon, Rennes et Nantes auraient aussi été piratées.

"Nous sommes en train d'enquêter", a simplement dit Radio France à propos des autres villes. Sur twitter, une journaliste du Monde a affirmé également qu'un montage de discours passés d'Emmanuel Macron aurait été diffusé.

Aucune information n'a filtré sur les auteurs de ce piratage. Lors du premier tour de l'élection présidentielle, l'antenne de la radio publique avait déjà été piratée sur son réseau FM de Paris-Est au moment de l'annonce des premiers résultats.

Un brouillage d'écoute avait eu lieu et un discours avait été diffusé en boucle, qui, selon le quotidien Le Monde, était "dirigé contre les politiques, les technocrates ou encore les journalistes".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Petoulet
26/avril/2022 - 01h47

On ne va quand même pas chialer pour le Radio Paris des gauchistes qu'est devenu Rance Inter !

Même Poutine est admiratif devant ce temple de la désinformation !!!

Portrait de Hercule Poirot
25/avril/2022 - 11h13

L'application Android de Cnews est buguée, inaccessible, depuis hier. Défaut technique ou piratage?? Curieux quand même que cela tombe ce jour là