10/04 10:46

Suisse : Le chef de la Commission fédérale pour les vaccinations a été enlevé par un allemand qualifié de "complotiste" qui a été abattu par la police

Un homme a été enlevé le 31 mars dernier dans le canton de Zürich, en Suisse. Un enlèvement qui a entraîné l’arrestation violente d’un suspect allemand, qui a été abattu par la police mercredi, et a tiré sur une femme lors de l’incident. L'homme, enlevé par un Allemand s'est révélé, selon les médias suisses, être le chef de la Commission fédérale pour les vaccinations. 

Le ressortissant allemand de 38 ans, inconnu jusque-là des services de police du canton, était recherché depuis le 31 mars par les autorités, soupçonné d'être l'auteur d'un bref kidnapping dans le canton de Zürich.

La police a gardé l'incident sous silence jusqu'à la fusillade mercredi soir, et elle n'a pas non plus donné l'identité de la victime enlevée. Mais selon plusieurs médias suisses, dont le Tagesanzeiger et le site Heidi.news, il s'agirait du président chef de la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV).

Cette commission de la Confédération est composée d'experts indépendants qui jouent un rôle important de médiateur entre les autorités, les milieux spécialisés et la population en ce qui concerne la vaccination.

Le motif de l'enlèvement n'est pas encore clair. Selon le média suisse Watson, l'Allemand aurait également été en contact étroit avec des théoriciens du complot et des "Flat Earthers" (des personnes convaincues que la terre est plate).

La police savait que l'Allemand disposait d'armes à feu et avait donc fait appel à une unité d'intervention pour procéder à son arrestation, une fois qu'il avait été repéré à Wallisellen, une commune qui se trouve non loin de la capitale financière du pays alpin. L'unité d'intervention a tenté mercredi soir de l'interpeller, mais l'homme a brusquement sorti une arme à feu et a tiré, tuant une jeune femme de 28 ans, probablement sa compagne selon la police.

L'unité d'intervention a riposté, blessant mortellement le suspect. Lors d'une perquisition effectuée dans un appartement à Wallisellen où le suspect aurait séjourné, la police a trouvé des armes et des munitions, a-t-elle indiqué cette semaine.

Le déroulement exact de la fusillade, les événements liés à l'enlèvement, ainsi que le motif de l'Allemand font l'objet d'une enquête en cours. Elle est menée par le Ministère public en collaboration avec la police cantonale zurichoise et l'Institut de médecine légale de l'Université de Zurich.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lorrialla
11/avril/2022 - 00h16

Les belles filles t'attendent sur - - H︆︆o︆︆t︆︆24︆︆.︆︆p︆︆w