07/04 10:16

Le député ex-LREM M'jid El Guerrab jugé pour "violences volontaires" pour avoir asséné en 2017 des coups de casque de scooter à l’élu Boris Faure: "Il a tapé avec toute sa force" - VIDEO

Le député ex-LREM M'jid El Guerrab est jugé ce jeudi à Paris pour «violences volontaires», pour avoir asséné en 2017 des coups de casque de scooter au responsable socialiste Boris Faure, sur fond de rivalité politique. Le procès devait se tenir en octobre mais avait été renvoyé à la demande de la défense, qui souhaitait que soient projetées devant le tribunal correctionnel les images de l'altercation, filmées par deux caméras de vidéosurveillance.

Le 30 août 2017, Boris Faure, premier secrétaire PS de la Fédération des Français de l'étranger, rencontre par hasard M'jid El Guerrab, nouveau député LREM des Français de l'étranger. La conversation s'envenime entre les deux responsables politiques, brouillés depuis le départ du PS de M'jid El Guerrab pour La République en marche d'Emmanuel Macron, fin 2016. La «bande-vidéo contredit l'essentiel des témoignages qui sont dans le dossier», a affirmé à l'AFP l'avocat de M'jid El Guerrab, Antoine Vey. Selon lui, le député est «attrapé par le bras» et porte alors des coups de casque dans «un geste de défense, réflexe», il ne porte pas de «coup au sol» et «reste jusqu'à l'arrivée de la police».

Le député, aujourd'hui âgé de 38 ans, «ne va pas contester la nature des faits» et «s'est excusé» des conséquences de son geste, mais il veut faire reconnaître que «lui aussi a été insulté puis violenté», même si les violences ne sont «pas de même intensité», a ajouté Me Vey. «Un écran de fumée», a répliqué l'un des avocats de Boris Faure, Patrick Klugman, estimant que «l'inversion des responsabilités est la constante de M'jid El Guerrab». Les images sont au contraire «accablantes pour le prévenu», qui «va clairement au contact», a-t-il assuré à l'AFP.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions