01/04 10:02

Le producteur de la cérémonie des Oscars affirme que la police était prête à arrêter Will Smith après que l'acteur a giflé Chris Rock sur scène - Vidéo

Le producteur de la cérémonie des Oscars a affirmé que la police était prête à arrêter Will Smith après que l'acteur a giflé Chris Rock sur la scène. Will Packer se trouvait au côté de Chris Rock lorsque des agents sont venus parler à ce dernier. «Nous sommes prêts à aller le chercher tout de suite, vous pouvez porter plainte, nous pouvons l'arrêter», a lancé un des policiers à l'humoriste, a raconté Will Packer à la chaîne ABC.

Les forces de l'ordre ont ensuite demandé à l'animateur de la soirée : «Voulez-vous que nous agissions d'une manière ou d'une autre ?». Ce à quoi il a répondu «non», a poursuivi le producteur.

Dès le dimanche soir, la police de Los Angeles avait fait savoir que Chris Rock avait refusé de porter plainte et qu'aucune poursuite n'était engagée à ce stade.

Pour rappel, c'est une plaisanterie de Chris Rock sur le crâne rasé de son épouse Jada Pinkett Smith, atteinte d'alopécie - maladie provoquant une importante chute de cheveux - qui avait déclenché l'esclandre. L'acteur Will Smith était alors monté sur scène et avait giflé Chris Rock sous les yeux ébahis des invités et des spectateurs.

Récompensé peu après l'incident par l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans «La Méthode Williams», le comédien de 53 ans, a depuis présenté des excuses publiques à Chris Rock et à l'Académie des Oscars.

Cette dernière a entamé une procédure disciplinaire à son encontre et doit de nouveau se réunir le 18 avril pour décider d'éventuelles sanctions.

L'Académie des Oscars a assuré qu'il avait été demandé à Will Smith de quitter la soirée des Oscars après la gifle, sans préciser toutefois par qui et dans quel cadre, mais que l'acteur avait refusé. Dans le bref extrait de son interview à ABC, qui doit être diffusée en intégralité ce vendredi 1er avril, Will Packer a assuré pour sa part ne pas avoir parlé à Will Smith.

Chris Rock s'est pour la première fois exprimé publiquement sur le sujet ce mercredi 30 mars, peu après son arrivée sur scène pour un spectacle à Boston. «Je suis encore en train de digérer ce qui s'est passé, a-t-il dit. Donc, à un moment donné, je vais parler de ce truc. Et ce sera sérieux et drôle»

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nowo
1/avril/2022 - 10h34

Chez nous on a des Daltons, des petits dealer marseillais etc... qui passent à la TV en direct et personne pour les accueillir à la sortie...

Portrait de Oufti
1/avril/2022 - 10h16

Arrêté pour une simple baffe ? Ok il n'a peut-être pas été malin mais c'est quand même une simple baffe.