25/01 15:38

Carburants: Face à la flambée des prix, le Premier ministre Jean Castex annonce le relèvement de 10% du barème de l'indemnité kilométrique - VIDEO

Le barème permettant de calculer l'indemnité kilométrique pour les ménages imposés déclarant leurs frais professionnels va être "rehaussé de 10%", afin de faire face à la hausse des prix du carburant, a annoncé mardi Jean Castex. Ce relèvement devrait être officialisé "dès cette semaine" par un arrêté, a précisé le Premier ministre lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée.

Pour les quelque 2,5 millions de foyers concernés, "l'effet sera rapide et direct dès leur déclaration d'impôt sur les revenus 2021 ou les bénéfices de l'année dernière", a assuré M. Castex.

Selon le chef du gouvernement, "cette revalorisation a vocation également à servir de référence, et donc potentiellement à se répercuter, sur les indemnités kilométriques directement versées par les employeurs à leurs salariés qui utilisent leur véhicule personnel".

Alors que, poussés par un prix du pétrole en hausse, les carburants volent de record en record, le gouvernement était mis sous pression depuis plusieurs jours pour trouver une solution à cette équation qui ampute le pouvoir d'achat des Français à dix semaines de la présidentielle.

L'exécutif a déjà sorti le carnet de chèques ces derniers mois pour faire face à l'inflation, en décidant notamment de verser 100 euros à 38 millions de personnes.

Cette indemnité, "20 millions de Français l'ont d'ores et déjà reçue", a détaillé mardi M. Castex.

"Les agents publics qui sont éligibles recevront leur indemnité sur la paie de fin janvier. Et fin février s'ajouteront 12 millions de nos concitoyens retraités qui la percevront via leurs caisses de retraite", a-t-il poursuivi.

A ce bonus se sont ajoutés un versement exceptionnel de 100 euros en décembre pour les six millions de ménages bénéficiaires du chèque énergie, le blocage des prix du gaz et la limitation à 4% de la hausse des prix de l'électricité.

Dans ce cadre, l'exécutif a donc choisi de cibler "ceux de nos concitoyens qui roulent beaucoup, c'est-à-dire ceux pour qui le véhicule est finalement un moyen de travail ou de recherche d'emploi", a expliqué M. Castex, citant par exemple les "infirmières" ou "aides à domicile" en milieu rural.

Le chef du gouvernement, dans le sillage du ministre de l'Economie Bruno Le Maire, a également écarté tout abaissement de la TVA sur les carburants à 5,5%.

Ce "n'est pas la solution" car cette mesure "n'est pas ciblée sur ceux qui en ont le plus besoin", et elle "coûte des milliards avec le risque qu'elle soit immédiatement effacée si le cours du baril grimpe encore", a plaidé M. Castex.

 

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LISCO
26/janvier/2022 - 08h36

tout le monde a bien compris que plus le prix de l'essence augmente plus cela fait rentrer d'argent dans les caisses de l'état. Quand le gouvernement dit que baisser la TVA ferrait perdre des millions d'euros, c'est un mensonge, ce serait un manque a gagner, pas une perte.

il suffirait de déterminer les recettes de TVA avec les carburants à un prix "X" et de dire que tout ce qui dépasse ces recettes doit être compensé par une baisse de TVA et le tour est joué. Il est bien évident que l'état ayant trouvé un bon moyen de racketter les Français il ne saurait s'en priver.

Portrait de Nerfertiti
26/janvier/2022 - 06h54
Tommmy-Rose a écrit :

Quel pitre ... 10%. Il se fout de la gueule de qui ?

C’est surtout débile

 Vous consommez plus à faire 10 km dans les bouchons que 25 km dans la cambrousse 

Portrait de Tommmy-Rose
26/janvier/2022 - 04h41

Quel pitre ... 10%. Il se fout de la gueule de qui ?

Portrait de Julien92
25/janvier/2022 - 17h30
mr slappers a écrit :

Si macron repasse j'espere que ce sera le bordel partout en france avec les gilets jaunes....s'obstiner a ne pas baisser les taxes et continuer a nous racketer....ils attendent quoi que l'on paye 2 euros le litre....

C'est déjà le bordel.

Portrait de bergil
25/janvier/2022 - 16h40
Crunchy a écrit :

Merci pour les petits salaires non imposables qui souffrent peut être encore plus que les autres de la hausse des prix du carburants et de tout le reste smiley 

... et pour ceux juste au dessus qui paient des impôts mais qui ne peuvent pas déduire leurs frais de voiture !

Portrait de Nerfertiti
25/janvier/2022 - 16h27
GDGD a écrit :

Wouhou ! Le carburant a pris 20% en un an... Et il a aussi augmenté pour ses trajets de visite familiale, pour aller en vacances, pour faire ses courses, pas seulement pour aller au travail !

Pour améliorer les taux d'emprisonnement, Dupont-Moretti crée 10 places de prison.

Pour lutter contre le terrorisme, Darmanin ferme 1 mosquée radicale (pour 6 mois).

Pour renforcer l'hôpital, Véran ferme 5700 lits.

Continuez les Dalton ! smiley

tout à fait 

mais en plus, c'est pour ceux qui font beaucoup de kilomètres et qui  ne les déclarent en frais kilométriques sur leurs feuilles d'impôts 

Portrait de Crunchy
25/janvier/2022 - 16h17

Merci pour les petits salaires non imposables qui souffrent peut être encore plus que les autres de la hausse des prix du carburants et de tout le reste smiley 

Portrait de ailbibracte
25/janvier/2022 - 16h00

Chouette une mesurette qui n'aidera absolument pas les petits revenus qui font plusieurs kilomètres par jour et qui ne paient pas d'impots sur le revenu.

Vous le sentez que ce gouvernement se fout royalement de nous?