19/01 18:02

Un pharmacien parisien mis en examen et écroué, soupçonné d'avoir facturé des tests fictifs de dépistage du Covid-19, pour un préjudice d'au moins plusieurs millions d'euros pour l'assurance maladie

Un pharmacien parisien a été mis en examen mi-décembre puis écroué, soupçonné d'avoir facturé des tests fictifs de dépistage du Covid-19, pour un préjudice d'au moins plusieurs millions d'euros pour l'assurance maladie, a appris l'AFP de sources concordantes. Cet homme a été mis en examen le 17 décembre par un juge d'instruction parisien pour escroquerie et blanchiment en bande organisée et pour faux et usage de faux, puis a été placé par la suite en détention provisoire, a confirmé une source judiciaire.

D'après Le Canard enchaîné, qui a révélé l'existence de cette enquête, les investigations ont débuté après qu'un médecin a découvert qu'il avait acheté à son insu des milliers de tests.

La Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM), citée dans le journal, aurait saisi le parquet de Paris après "avoir constaté des pratiques frauduleuses de facturation à l'Assurance maladie de commandes (de tests antigéniques) non délivrées" aux médecins.

Entre septembre et mi-décembre, le pharmacien aurait d'une part surévalué ses déclarations de tests réalisés dans son officine et aurait d'autre part gonflé le nombre de kits de tests vendus à des médecins, au détriment de la CPAM. "Des médecins nous ont dit ne pas connaître le pharmacien", a rapporté une source proche du dossier, affirmant qu'un deuxième pharmacien avait également été entendu en garde à vue.

"On doit encore comprendre le mécanisme des remboursements par la CPAM", a-t-on souligné de même source. "Des transporteurs ont été missionnés. Des commandes (de tests) ont pu être livrées, d'autres non ou à d'autres personnes".

Selon Le Canard enchaîné, les enquêteurs de la brigade de répression de la délinquance astucieuse de la police judiciaire de Paris ont trouvé début janvier 800 000 euros en liquide dans l'une des pharmacies. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LISCO
20/janvier/2022 - 08h44

un détournement de 18 millions d'euros ! un autre pharmacien suspecté d'avoir détourné 4 millions d'euros, mais comment la CPAM peut elle mettre en place un système qui permet de tels détournements ? et après on va nous dire qu'il faut réduire les dépenses de santé, une honte.

Portrait de KERCLAUDE
20/janvier/2022 - 07h52

Etonnant le nom de cette pharmacie n'est pas citée contrairement à d'autres faits signalés. 

Portrait de Orwell2022
19/janvier/2022 - 18h06

Et ce n'est surement pas le seul ,les salauds et profiteurs en temps de crise pullulent .