15/01 19:59

Le créateur de mode et entrepreneur Nino Cerruti est décédé à l’âge de 91 ans dans un hôpital du Piémont où il se trouvait pour une opération à la hanche

 Le célèbre styliste italien Nino Cerruti est décédé à l'âge de 91 ans, a appris samedi soir l'AFP d'une source du secteur de la mode, confirmant l'annonce des médias italiens. Son décès a eu lieu dans un hôpital de Vercelli, dans le Piémont (nord-ouest) où il se trouvait pour une opération à la hanche, selon le site du Corriere della Sera.

Le photographe Paolo Roversi, ami et longtemps collaborateur, disait de lui :

« Nino, c’est le Guépard. Il est comme le prince Salina du roman de Lampedusa et du film de Visconti, cet aristocrate qui regarde son univers disparaître devant lui. Mais il est toujours là, devant nous, plus beau que jamais. »

en 2020, dans un portrait Le Point le décrivait ainsi : "En avance systématique sur son temps, l'inventeur du prêt-à-porter de luxe a toujours eu le souci d'élever son art au service de sa conception de la liberté. L'introduction du « casual chic » dans la mode masculine en constitue la première pierre : « À mi-chemin entre le prêt-à-porter et le sportswear, le casual chic est un style à la fois sophistiqué et décontracté. Il ne s'agit pas d'un style vestimentaire, mais d'un style de vie. »

Né le 25 septembre 1930 à Biella en Italie, Nino Cerruti rêvait de devenir journaliste. Il abandonne pourtant ses études de philosophie en 1950, pour reprendre l'usine familiale de tissus, fondée par son grand-père en 1881. Cette usine lainière Lanificio Fratelli Cerruti est une usine de filage et de tissage.

Installée à Biella en Italie, au pied des Alpes, la filature profite de l’exceptionnelle pureté de l’eau qui permet de laver et teindre la laine. Une laine le plus souvent venue d’Australie et d’Afrique du Sud, qui ne cesse d’être retravaillée afin de créer des tissus tels que flanelle, tweed, cachemire ou étamine de laine.

Sous l’impulsion de Nino Cerruti, la lainière piémontaise devient un laboratoire de recherche, multipliant les innovations techniques pour créer de nouveaux fils : des filés très fins comme le super 100 (1 kg de laine pour 100 km de fil), suivi par les super 120, 150, 180 et même 210. Aujourd’hui encore, les tissus Cerruti sont fabriqués dans ces ateliers.

Le créateur est convaincu que la véritable élégance repose sur des vêtements qui mettent à l'aise.

Il invente donc de nouveaux fils, élabore des techniques de finissage différentes, vérifie chaque étape de la production. Nino Cerruti modernise les ateliers de tissages de son grand-père et investit dans deux usines milanaises pour produire sa première ligne masculine en 1957 à Milan.

Les griffes Cerruti 1881 et Cerruti sont lancées en 1967 à Paris, capitale internationale de la mode, avec l’ouverture de la boutique phare située au 3 Place de la Madeleine.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Morlock3
16/janvier/2022 - 12h16

R.I.P