06/01 06:48

Coronavirus - Le gouvernement italien, confronté à des contaminations en forte hausse, a décidé cette nuit d'instaurer l'obligation vaccinale pour toutes les personnes âgées de plus de 50 ans - Vidéo

Le gouvernement italien, confronté à des contaminations au Covid-19 en forte hausse, a décidé cette nuit d'instaurer l'obligation vaccinale pour toutes les personnes âgées de plus de 50 ans. «Nous voulons freiner la courbe des contaminations et inciter les Italiens qui ne se sont pas encore vaccinés à le faire», a justifié lors du conseil des ministres ayant adopté cette mesure le premier ministre Mario Draghi, cité dans un communiqué du gouvernement.

Dans le détail, le décret-loi impose l’obligation vaccinale pour les personnes de plus de 50 ans ne travaillant pas et la détention du pass vaccinal pour tous les plus de 50 ans qui travaillent, aussi bien dans le public que dans le privé. Dans les faits, il s’agit bien d’une obligation vaccinale pour tous les plus de 50 ans, puisque le pass vaccinal, baptisé en Italie «pass sanitaire renforcé», s’obtient seulement avec un cycle vaccinal complet ou après guérison du Covid.

L’Italie compte 59 millions d’habitants, dont 28 millions âgés de plus de 50 ans, selon l’Institut national de statistique (Istat). Le 29 décembre, le gouvernement avait déjà décidé d’exiger à partir du 10 janvier le pass vaccinal dans les transports, les hôtels, les terrasses de restaurants, les foires et congrès ainsi que les piscines et salles de gym.

Jusqu’ici, pour prendre le train et l’avion, il suffisait d’être en possession d’un pass sanitaire «de base», qui pouvait être obtenu grâce à la vaccination mais aussi avec un test négatif.

Confrontée comme ses voisins à un très fort regain des contaminations dû au variant Omicron, la péninsule a enregistré ces derniers jours des nombres élevés de nouveaux cas positifs: plus de 189 000 mercredi et plus de 170 000 mardi. Au total, plus de 1,4 million de personnes sont actuellement positives en Italie.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de muzo 28
6/janvier/2022 - 10h34
RED2510 a écrit :

Pour 2 raisons : les immunodéprimés même vaccinés sont plus fragiles que les autres (C'est la meme chose pour la grippe) et les non vaccinés qui sont moins bien protégés que les vaccinés (je rappelle que pour 1 millions de personnes il y a 10 fois plus de non vaccinés en réanimation que de vaccinés).

Vraiment tes questions sont toujours aussi bêtes

En fait la question n'est pas bête, j'ai rencontré trop de gens qui n'en on pas conscience. Venir bosser positif.......

Portrait de COLIN33
6/janvier/2022 - 08h33 - depuis l'application mobile

ils ont raison ! quand Macron va décider que le vaccin est obligatoire ? pendant qu'il prononce ses petites phrases, ça détourne l'attention des députés du coeur du sujet et les antivax rigolent bien !!!

Portrait de Harriet
6/janvier/2022 - 07h50

Et concrètement, on fait comment ?

On envoie un soignant accompagné de gendarmes,  pour une vaccination de force ? smiley

Portrait de GuyHawke
6/janvier/2022 - 07h38
Spock a écrit :

Très bonne décision mais autant faire les choses bien et l'instaurer dès 16 ans. 

Etre vacciner, cela n'empêche pas d'attraper le virus, et de contaminer les autres, son entourage.Le vaccin empêche les formes graves du virus, c'est tout.