04/01 10:02

Le député En Marche Raphaël Gérard témoigne de son Covid long à l'Assemblée:" Ma liberté aujourd'hui, c'est 30 cm de câbles et 3 kilos de matériel" - VIDEO

A l'Assemblée Nationale, Raphaël Gérard a livré un témoignage fort devant ses collègues, évoquant son Covid long. L'élu LREM, qui avait été hospitalisé et placé dans le coma en mars 2020, a déclaré: "Chacune de vos gesticulations est une insulte aux personnes qui sont mortes.".

Et de poursuivre: "Ma liberté aujourd'hui, elles est là : c'est 30 cm de câbles et 3 kilos de matériel que je porte 24h/24 jusqu'à la fin de mes jours. ". "C'est ça la réalité, c'est la mienne et c'est celle de dizaines de milliers de personnes dans ce pays dont la vie a été bouleversé", a-t-il ajouté, sous les applaudissements de ses collègues.

Avant de conclure: "Aujourd'hui, on est en train de parler de comment tout mettre en œuvre pour éviter que ça arrive. Alors on peut parler de la liberté, on peut brandir la liberté dans tous les sens mais la liberté ce n'est pas un ensemble de droits, c'est un ensemble de devoirs et de droits".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
5/janvier/2022 - 15h11
Kraepelin a écrit :

On ne peut malheureusement pas comparer les courbes de ces deux pays, le système sociétale en Inde fait que très peu d'individu ne se déclare malade ou simplement cas COVID.

Je me fie beaucoup plus aux témoignages des habitants et du personnel hospitalier et médical en général sur les réseaux sociaux. Ils parlent majoritairement anglais, surtout dans la capitale et c'est sans appel. Les soins sont désastreux et ils espèrent sur le vaccin en observant ce qu'il se passe ailleurs.

Ajout :

Vous ne citez jamais l'expérience de l'ivermectine au Pérou, qui a recommandé ce médicament de mai 2020 à mars 2021 dans les mêmes usages que l’Inde, n’a pas évité les vagues épidémiques d’août 2020 et février 2021.

Pure spéculation ! Lorsqu'en mai en Inde ils ont arrêté les traitements sous la pression de l'OMS et des labos, la conséquence a été immédiate et s'est vue tout de suite et les médias l'ont tout de suite répercuté. Et maintenant vous pensez que s'il y avait des problèmes ça ne se verrait pas ? ce n'est pas crédible une seule seconde. Idem pour l'Afrique, ce ne sont pas des pays isolés, une épidémie de gens malades se verrait immédiatement. Surtout qu'il s'agit de pays avec des conditions d'hygiène assez mauvaises. 

Le Pérou a vaincu la maladie début 2020 avec l’ivermectine  puis changement de président  interdiction de la molécule  et explosion de l’épidémie . En ce moment  changement de politique, retour de l'ivermectine et tout va mieux le programme de distribution massive d’ivermectine a entraîné une baisse de 74 % de la surmortalité en un mois.

Portrait de carino
4/janvier/2022 - 23h06

faut juste regarder les chiffres globaux dans le monde

Il faudra imposer le full teletravail des le mois d'octobre et jusque fin mars chaque saison ....

regardez l'australie  pic enorme le 1 janvier ..... ils ne sont pas en hiver mais en été .... logique tous se groupent le 31/12 ..... 

les politiciens veulent contraindre  on l'a entendu au plus haut niveau ce soir .... mais ils ne savent pas analyser justement ....car ils ont peur des lobbys qui les financent .... 

les transports ignorés mille et une fois .....la preuve sine qua non de cette peur de perdre du fric ( apres tout le train tram metro bus ce sont des finances pour l'état) .... 

quid mais comment l'etat n'a t'il pas eu la meme determination pour eliminer les ravages du tabac  et c'est aussi nocif pour une femme de fumeur de vivre avec un fumeur qu'un non vaccinés se promener sans masque dansla foule .... 

la verité  bcp de pognon perdu .... 

par contre le covid a permis la vente de vaccin .... c'est bcp d'argent .... 

Pour info je suis vacciné à 3 reprises mais rien n'empeche d'avoir une auto critique ... 

ma protection je me la fait moi meme masque ffp 2 depuis le début peu de frequentation de groupes ... des courses qu'en période calme ..... + vaccin et autre complements et nourritures bonnes pour l'immunité ...

 

 

Portrait de crolette
4/janvier/2022 - 20h34
Croco le boomer a écrit :

Ce gros lard n'a qu'à faire un régime.

dommage qu'il n'y ait pas de régime contre la connerie, vous en perdriez quelques kilos ....

Portrait de Pln
4/janvier/2022 - 17h11

On devrait tous s'empoisonner parce que ce malade imaginaire préfère nourrir des peurs irrationnelles pour un rhume plutôt que de se préoccuper de la menace bien concrète qui est le gras qu'il fourre toute la journée dans ses artères.

Vas courir et arrête de faire chier le monde. 

Portrait de canopee3
4/janvier/2022 - 16h34
Lexpertdelamaisonmere a écrit :

Je ne fume pas, je ne bois que très rarement une bière lors d'un repas, je conduis avec respect (tous mes points sont là), je fais du sport tous les soirs et j'ai un IMC de 27.5 a presque 50 ans.

 

Notez que visiblement ça ne fait pas de vous quelqu'un de bien.

Portrait de canopee3
4/janvier/2022 - 16h33
Libellule65 a écrit :

@Lexpertdelamaisonmere Aïe aïe aïe….. quel idiot vous êtes ! Et je reste très très polie ! J’aimerais bien voir à quoi vous ressemblez ! Peut-être aussi à in « gros tas », avachi sur son fauteuil, la cigarette au bec et une bière dans la main ! Pour votre information, il n’est pas nécessaire d’être en surpoids pour coûter à la société comme vous dite. On en parle des fumeurs, de ceux qui boivent un peu trop ou des alcooliques confirmés, de ceux qui pratiquent des sports extrêmes, de ceux qui finissent mal en conduisant comme des tarés, de ceux qui finissent en burn-out car le monde du travail est dingue, de ceux qui se droguent…. La liste est longue et je suis sûre que vous pourriez bien vous retrouver dans 1 ou 2 de ces cas ! Alors, svp, un peu de respect !!!

Je crois qu'il s'en fiche, un simple troll qui doit se marrer devant les réactions qu'il suscite.

Portrait de Libellule65
4/janvier/2022 - 16h05 - depuis l'application mobile
Lexpertdelamaisonmere a écrit :

Les gros tas coutent un bras à la société.

Un minimum de sport aurait rendu cet obèse moins fragile

@Lexpertdelamaisonmere Aïe aïe aïe….. quel idiot vous êtes ! Et je reste très très polie ! J’aimerais bien voir à quoi vous ressemblez ! Peut-être aussi à in « gros tas », avachi sur son fauteuil, la cigarette au bec et une bière dans la main ! Pour votre information, il n’est pas nécessaire d’être en surpoids pour coûter à la société comme vous dite. On en parle des fumeurs, de ceux qui boivent un peu trop ou des alcooliques confirmés, de ceux qui pratiquent des sports extrêmes, de ceux qui finissent mal en conduisant comme des tarés, de ceux qui finissent en burn-out car le monde du travail est dingue, de ceux qui se droguent…. La liste est longue et je suis sûre que vous pourriez bien vous retrouver dans 1 ou 2 de ces cas ! Alors, svp, un peu de respect !!!

Portrait de Kraepelin
4/janvier/2022 - 15h13
PhilRAI a écrit :

Oui, ils peuvent être prescrits hors AMM mais le plus grand nombre des médecins le refusent par peur des représailles de l'ordre des médecins. De plus certains pharmaciens refusent de délivrer ces médicaments. C'est simple, il suffit de demander aux généralistes et vous avez la réponse.

En Inde, vous avez 8 mois de retard ! Les médicaments étaient la règle jusqu'en mai où les pressions de l'OMS et des labos ont provoqué leur blocage et l'introduction des vaccins. Cela a provoqué le pic d'épidémie dont tous les médias ont parlé à l'époque. Devant le désastre ils ont de nouveau repris les traitements avec succès. La vaccination ne progresse que très lentement (45%).

Comparez les courbes Inde et France : ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&minPopulationFilter=1000000&uniformYAxis=0&hideControls=true&Metric=Cases+and+deaths&Interval=7-day+rolling+average&Relative+to+Population=true&Align+outbreaks=false&country=FRA~IND 

On ne peut malheureusement pas comparer les courbes de ces deux pays, le système sociétale en Inde fait que très peu d'individu ne se déclare malade ou simplement cas COVID.

Je me fie beaucoup plus aux témoignages des habitants et du personnel hospitalier et médical en général sur les réseaux sociaux. Ils parlent majoritairement anglais, surtout dans la capitale et c'est sans appel. Les soins sont désastreux et ils espèrent sur le vaccin en observant ce qu'il se passe ailleurs.

Ajout :

Vous ne citez jamais l'expérience de l'ivermectine au Pérou, qui a recommandé ce médicament de mai 2020 à mars 2021 dans les mêmes usages que l’Inde, n’a pas évité les vagues épidémiques d’août 2020 et février 2021.

Portrait de PhilRAI
4/janvier/2022 - 14h46
Kraepelin a écrit :

Pourquoi dites vous ça ?

Ces médicament peuvent être prescrits et la preuve de leur efficacité n'est pas encore avancé. Très peu de pays l'utilisent et même l'Inde préconise la vaccination suite aux mauvais résultats de ceux-ci.

Quelles sont vos sources qui étayent l'interdiction de leurs prescriptions par des médecins et leur résultats en 3 jours ? Ca irait contre la liberté de prescription, article 8 et 40 du code de déontologie et article L.162-2 du code de la sécurité sociale.

 

Oui, ils peuvent être prescrits hors AMM mais le plus grand nombre des médecins le refusent par peur des représailles de l'ordre des médecins. De plus certains pharmaciens refusent de délivrer ces médicaments. C'est simple, il suffit de demander aux généralistes et vous avez la réponse.

En Inde, vous avez 8 mois de retard ! Les médicaments étaient la règle jusqu'en mai où les pressions de l'OMS et des labos ont provoqué leur blocage et l'introduction des vaccins. Cela a provoqué le pic d'épidémie dont tous les médias ont parlé à l'époque. Devant le désastre ils ont de nouveau repris les traitements avec succès. La vaccination ne progresse que très lentement (45%).

Comparez les courbes Inde et France : ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&minPopulationFilter=1000000&uniformYAxis=0&hideControls=true&Metric=Cases+and+deaths&Interval=7-day+rolling+average&Relative+to+Population=true&Align+outbreaks=false&country=FRA~IND 

Portrait de PhilRAI
4/janvier/2022 - 14h38
lucieat a écrit :

Tous les médicaments que vous citez et d'autres encore n'ont pas d'efficacité notoire, si c'était vrai, cela se saurait et vous pensez bien que tout le monde s'en servirait, pour le moment, il n'y a AUCUN vrai traitement qui guérisse du Covid, certains sont à l'essai et semblent prometteurs.

Quoiqu'en pensent certains, pour le moment, il n'y a que le vaccin qui protège des formes graves et je fais confiance. Tous les pays du monde l'emploient ou voudraient bien pouvoir l'employer s'ils en avaient assez, ce n'est pas pour détruire leur population, ils dépensent des milliards pour rien ? allons, soyez réalistes, ça ne tient pas debout vos théories fumeuses anti tout.

J'ai un peu de mal à plaindre les militants qui l'attrapent et en crèvent par leur entêtement, surtout parce qu'ils empêchent d'autres personnes de vivre en squattant les lits d'hôpitaux pendant des semaines  et font repousser des opérations vitales pour d'autres.

Les frères Bogdanof sont resté trois semaines en soins intensifs avant de mourir, autant de places qui auraient pu sauver des vies ou soigner et soulager des gens .

Non, leur efficacité est largement prouvée par l'observation des médecin qui les prescrivent et par leurs patients. Les résultats des pays qui les utilisent en masse sont aussi spectaculaires. On constate aussi que ces médicaments sont bloqués et que les médecins se voient interdits d'en parler. C'est factuel. Le pourquoi est une autre question qui n'efface pas les faits.

Vous faites confiance en des vaccins expérimentaux, vendus par des labos condamnés de multiples fois pour fraude, corruption, etc. ... Qui en fait la pub (eux ont le droit) ? des médecins qui touchent de l'argent de ces labos. C'est votre problème, permettez que d'autres ne fassent pas du tout confiance surtout quand 1 an après le début on constate l'inefficacité et les effets secondaires graves de ces vaccins.

Ceux qui en crèvent sont ceux qui n'ont pas eu la chance de bénéficier les médicaments cités. Les Bogdanof refusaient tout traitement, c'est leur droit . Il est criminel de les interdire à ceux qui les demandent.

Enfin, les covid occupent moins de lits d'hôpitaux qu'il y en a eu de supprimés en 2020, alors adressez vous à ceux qui les suppriment.

Portrait de fluojet74
4/janvier/2022 - 13h39

ce type-la est une personne a risque. Donc son témoignage n'est pas valide pour la généralité des cas. Mais c'est encore du pathos...au sein de la représentation nationale, c'est scandaleux.

Portrait de vraimentcompliqué2
4/janvier/2022 - 13h28

Interview de lui le 28/04/2020 : Aucune mention concernant sa bouteille de 3 kgs ! Surprenant tout de même ce "réveil" médiatique le 03/01/2022.

Coronavirus : "Je me considère comme un survivant" confie Raphaël Gérard, député LREM de Charente-Maritime (francebleu.fr)

Portrait de serguei
4/janvier/2022 - 12h12
Croco le boomer a écrit :

Le covid long n'existe pas.

Ce boomer adipeux a des séquelles uniquement parce qu'il a l'IMC d'un phacochère et qu'il est incapable de faire un régime.

Mérité.

Comme disait Audiard :  " si les c.ns volaient, tu serais chef d'escadrille" !...

Portrait de serguei
4/janvier/2022 - 12h11
Babeth11 a écrit :

Le covid long n'existe pas. C'est psychosomatique. 

Tout comme votre bêtise, semble t'il !...

Portrait de Kraepelin
4/janvier/2022 - 11h06
BRETZEL68 a écrit :

Je te conseille de laisser tomber avec cet abruti.

cela fait 2 ans que j'arrête pas lui mettre le nez dans le caca mais il continue toujours avec les mêmes conneries éculées (dont personne ne parle plus même pas son gourou)

D'accord, merci du conseil.

 

Portrait de lucieat
4/janvier/2022 - 11h06
PhilRAI a écrit :

Eh oui, quand on n'est pas soigné, ça peut s'aggraver. Il devrait se pencher sur le blocage par ses amis des médicaments efficaces qui guérissent en 3 jours : hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline ou autres .

Tous les médicaments que vous citez et d'autres encore n'ont pas d'efficacité notoire, si c'était vrai, cela se saurait et vous pensez bien que tout le monde s'en servirait, pour le moment, il n'y a AUCUN vrai traitement qui guérisse du Covid, certains sont à l'essai et semblent prometteurs.

Quoiqu'en pensent certains, pour le moment, il n'y a que le vaccin qui protège des formes graves et je fais confiance. Tous les pays du monde l'emploient ou voudraient bien pouvoir l'employer s'ils en avaient assez, ce n'est pas pour détruire leur population, ils dépensent des milliards pour rien ? allons, soyez réalistes, ça ne tient pas debout vos théories fumeuses anti tout.

J'ai un peu de mal à plaindre les militants qui l'attrapent et en crèvent par leur entêtement, surtout parce qu'ils empêchent d'autres personnes de vivre en squattant les lits d'hôpitaux pendant des semaines  et font repousser des opérations vitales pour d'autres.

Les frères Bogdanof sont resté trois semaines en soins intensifs avant de mourir, autant de places qui auraient pu sauver des vies ou soigner et soulager des gens .

Portrait de Kraepelin
4/janvier/2022 - 10h55
PhilRAI a écrit :

Eh oui, quand on n'est pas soigné, ça peut s'aggraver. Il devrait se pencher sur le blocage par ses amis des médicaments efficaces qui guérissent en 3 jours : hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline ou autres .

Pourquoi dites vous ça ?

Ces médicament peuvent être prescrits et la preuve de leur efficacité n'est pas encore avancé. Très peu de pays l'utilisent et même l'Inde préconise la vaccination suite aux mauvais résultats de ceux-ci.

Quelles sont vos sources qui étayent l'interdiction de leurs prescriptions par des médecins et leur résultats en 3 jours ? Ca irait contre la liberté de prescription, article 8 et 40 du code de déontologie et article L.162-2 du code de la sécurité sociale.

 

Portrait de PhilRAI
4/janvier/2022 - 10h41

Eh oui, quand on n'est pas soigné, ça peut s'aggraver. Il devrait se pencher sur le blocage par ses amis des médicaments efficaces qui guérissent en 3 jours : hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline ou autres .