29/12 10:45

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot assure que la culture n’est pas "sacrifiée" après les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus et que le gouvernement continuera d'aider le secteur

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a assuré mercredi que la culture n'était pas "sacrifiée" après les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus, et que le gouvernement continuerait d'aider le secteur. "La culture n'est pas sacrifiée, la culture continue. Ce qui menace la culture, c'est la pandémie, pas les mesures gouvernementales", a déclaré la ministre sur RTL, où elle s'exprimait pour la première fois depuis l'annonce de nouvelles restrictions lundi soir.

"Nous sommes dans une démarche d'anticipation pour faire en sorte que l'épidémie (de variant) Omicron ne nous submerge pas et protéger ainsi le monde de la culture", a-t-elle poursuivi. Les concerts debout sont à nouveau interdits et une jauge à 2.000 places est imposée pour les rassemblements en lieu clos, une jauge qui permet à "l'immense majorité des théâtres et salles de spectacles" de rester ouvertes, a-t-elle souligné.

Elle a balayé l'idée que certains artistes tiennent leurs concerts sous couvert de "meetings politiques", autorisés sans jauge, en se prétendant candidats à la présidentielle, comme certains (Grand Corps Malade, Eddy de Pretto...) ont pu l'annoncer: "c'est un mouvement d'humeur (...) je suis sûre qu'ils se comporteront en personnes responsables".

Quant aux reports par exemple du festival de BD d'Angoulême ou de certains concerts, "nous allons accompagner ces structures, comme nous l'avons fait jusque-là", a-t-elle assuré, rappelant que le gouvernement avait aidé le secteur à coups de milliards d'euros depuis le début de la crise.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de vraimentcompliqué2
29/décembre/2021 - 12h07

Concerts et Spectacles culturels avec jauge vs meetings poliques open-bar.

Ce qui fait vibrer le coeur d'un Artiste ce ne sont pas les aides financières c'est de vibrer avec le Public pour se sentir vivant !

Culture pas sacrifiée ? Elle se fout de qui la pharmacienne ? 

Portrait de Nerfertiti
29/décembre/2021 - 11h19

Quand les français vont devoir payer le "quoi qu'il en coûte", ils vont se réveiller  avec une sacré gueule de bois et vont avoir mal au sphynter