01/12 18:38

La photo choc et bouleversante de la championne de judo Margaux Pinot qui affirme avoir été battue par son compagnon... qui vient d'être relaxé par le tribunal "pour manque de preuves"

C'est une photo choc et bouleversante qui a été publiée par Margaux Pinot, judokate française, sur son compte twitter. La jeune femme  a porté plainte contre son compagnon et entraîneur pour violences conjugales. A la suite de l'annonce de sa relaxe, aujourd'hui,  par le tribunal, la judokate a publié une photo de son visage après cette agression. 

Elle l'accuse de l'avoir frappée violemment dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 novembre. A la suite de la décision de la justice, la championne olympique a décidé de révéler sur les réseaux sociaux son visage avec les traces de ces violences conjugales. La photo montre un visage tuméfié avec de nombreux hématomes ainsi que des égratignures.

"Que vaut leur défense calomnieuse face à mes blessures et le sang jonchant le sol de mon appartement ?", a-t-elle écrit sous le cliché publié sur Twitter.

Le tribunal a relaxé son compagnon pour manque de preuves. Lors de l'audience, il avait nié avoir frappé Margaux Pinot.

"Je ne lui ai pas mis de coup de poing ou de coup de boule. Ces traces, ce sont les endroits où on s'est cognés. Et s'il y en a partout, c'est qu'on s'est cognés pas mal."

La judokate professionnelle a assuré une nouvelle fois sur Twitter avoir été "insultée, rouée de coups de poing" et que sa tête "a été frappée au sol à plusieurs reprises". Elle a également rajouté avoir été étranglée. "J’ai plusieurs blessures dont une fracture au nez et 10 jours d’interruption temporaire de travail", a-t-elle ajouté sur Twitter.

Immédiatement après la publication de la photo et de son texte, de nombreux commentaires s'indignant de la situation ont été publiés.

Clarisse Agbégnénou, également judokate de l'équipe de France, a apporté son soutien à Margaux Pinot. "Je n’ai pas les mots pour exprimer tout ce qui se passe dans ma tête et mon corps en tant que femme face à ce que ma coéquipière Margaux Pinot a subi. D’autant plus choquée de la décision de la justice. Que faut-il pour que les sanctions tombent, la mort ?", a-t-elle écrit sur Twitter.

De nombreuses personnalités du judo sur les réseaux sociaux ont soutenu Margaux Pinot, elle-même médaillée d'or par équipes aux Jeux olympiques de Tokyo.

"Nous sommes tous profondément touchés par ce que vient de subir notre coéquipière Margaux Pinot et nous lui apportons tout notre soutien. Que faut-il faire pour que les victimes soient entendues ? Que les agresseurs soient reconnus coupables ? Chaque jour, des femmes, des enfants, ou les plus démunis font face à la violence, qu'elle soit physique ou morale. C'est intolérable, inacceptable. Encourageons à ce que ce combat devienne une priorité, que les victimes soient mieux accompagnées et mieux protégées. C'est une question de vie ou de mort."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de axl59
2/décembre/2021 - 01h11

Ils ne passeront pas leurs vacances ensemble (hommage à Thierry Roland)

Portrait de B612
1/décembre/2021 - 23h34
gillesdelors7571 a écrit :

on a pas de photos  de violence conjugale mais uniquement des photos de violence c'est pas pareil  une photo ne prouve rien   elle ne semble pas avoir ete aux urgence ou chez son medecin et n'a pas de certificat medicale et en plus   elle dit qu'elle a aussi cogne son compagnon il est facile  de   critiquer la justice  mais elle applique le code  penale on ne peut pas condamner sans  preuves   c'est bien pour cela que   pour tout ce qui se passe  dans la sphere intime prive c'est tres complique

Si elle a une ITT c'est qu'elle a forcément été examinée par un médecin et donc qu'il a été rédigé un certificat médical. Ca a été confirmé par son avocat Me Stéphane Maugendre : il y a des certificats médicaux qui attestent d'une ITT de 10 jours, auxquels s'ajoutent 11 jours par la médecine du sport, et une IRM le lendemain. Son compagnon quant à lui a eu 4 jours d'ITT.

Portrait de Madli
1/décembre/2021 - 23h10
BATHALA68 a écrit :

Elle la joue réseau sociaux alors que l'instructions est en cours ,quand va t'on condamner se genre de merde ,qui démontre rien a part le résultat d'un visage !!!Et elle est aparement la defoncer aussi seulement un homme est plus fiere que montre sont visage au publique !!!!

Elle poste sur les réseaux sociaux car le jugement a  eu lieu en comparution immédiate et il a été relaxé. Le parquet fait appel à la relaxe et c'est surement grâce à ses publications sur les réseaux, et j'espère que cette fois il ne sera pas relaxé . "Le rapport du médecin légiste fait état de cheveux tirés, d’étranglement, et de coups de poing au visage ayant provoqué une fracture du nez. Des traces de sang et des cheveux arrachés ont été retrouvés à son domicile. Une alcoolémie de 1,2 g/l a été relevée chez le prévenu.

Portrait de BATHALA68
1/décembre/2021 - 21h44

Elle la joue réseau sociaux alors que l'instructions est en cours ,quand va t'on condamner se genre de merde ,qui démontre rien a part le résultat d'un visage !!!Et elle est aparement la defoncer aussi seulement un homme est plus fiere que montre sont visage au publique !!!!

Portrait de soly
1/décembre/2021 - 21h24

Après on s'étonne que l'ultra violence, en France, ait augmenté. Il n'y a plus aucune justice, en France, et chacun peut faire ce qu'il veut... Il faudra très bientôt appliquer la loi du talion et d'autodéfendre...

Portrait de Angelussauron
1/décembre/2021 - 21h16
seb2746 a écrit :

Marlene ?  non rien, la justice de chez nous habituelle. Et après certains ne veulent PAS comprendre pourquoi les femmes ne portent pas plainte, il n'y a aucune écoute ni prise en charge NI même protection par des services pourtant fait pour ça.

Ce n'est pas parce qu'elle a des bleus partout que ce sont des violences conjugales. D'ailleurs son compagnon aussi à des bleus.

Reste à savoir qui a commencer et qui s'est défendu. Et apparemment d'après le parquet c'est elle qui s'est jeté sur son compagnon.

Et je pense que quand tu vois la tête des deux  ça s'est bien bagarré. On peut pas dire qu'il y avait un sexe "faible" dans cette histoire.

Il faut arrêter de rendre l'homme coupable de tout. D'ailleurs je reste persuader qu'il serait resté KO au sol il n'aurait pas porter plainte lui. (La honte aurait été trop grande sans doute).

 

D'ailleurs elle a dit qu'il l'avait étranglé il y a qu'à voir sur la photo que c'est faux.

Portrait de serguei
1/décembre/2021 - 20h59
artisandu06 a écrit :

Bizarre cette histoire...je me méfie de plus en plus des accusations de femmes. Une photo montre un fait mais n'explique pas la réalité. Les hommes qui divorce ou ont divorcé comprendront que l'on est méfiant envers la gente féminine. Elle sont prêt à tout pour pouvoir se venger ou autres... Attendons en plus avec l'enquête. Même si on est désolé pour ce qu'elle à subie et il est évident qu'elle a reçu des coups, ce qui ne devrait jamais exister. Et si c'est Schmitt l'agresseur, il devra en répondre à la justice. Mais laissons l'enquête faire son travail avant de menacer son compagnon comme cela se passe en ce moment.

Lisez bien : plus d'enquête puisque relaxe décidée par le tribunal !

La république des juges a fait preuve une nouvelle fois de toute sa superbe dans la décision prise !...

Portrait de Karim el_Karim
1/décembre/2021 - 20h33
Jacques38 a écrit :

Elle n'a jamais dit qu'elle avait été étranglé mais rouée de coup! Ce n'est pas pareil! Ne lui faite pas dire ce qu'elle n'a pas dit!

faut lire jusqu'au bout !!

Portrait de th93100
1/décembre/2021 - 20h24

J'espère qu'elle n'affabule pas...

Car ce qu'elle a subit est insupportable et condamnable qu plus haut point !

Portrait de seb2746
1/décembre/2021 - 20h16
gillesdelors7571 a écrit :

on a pas de photos  de violence conjugale mais uniquement des photos de violence c'est pas pareil  une photo ne prouve rien   elle ne semble pas avoir ete aux urgence ou chez son medecin et n'a pas de certificat medicale et en plus   elle dit qu'elle a aussi cogne son compagnon il est facile  de   critiquer la justice  mais elle applique le code  penale on ne peut pas condamner sans  preuves   c'est bien pour cela que   pour tout ce qui se passe  dans la sphere intime prive c'est tres complique

10 jours d'ITT, elle l'a fait elle-même ? le rapport de police accablant avec le sang dans l'appart, les aveux du coupable même si CA c'est "juste" un coup de boule... selon lui.

 

Faut lire un peu tout de même là, merci pour elle (et les autres femmes battues).

Portrait de gillesdelors7571
1/décembre/2021 - 19h10

on a pas de photos  de violence conjugale mais uniquement des photos de violence c'est pas pareil  une photo ne prouve rien   elle ne semble pas avoir ete aux urgence ou chez son medecin et n'a pas de certificat medicale et en plus   elle dit qu'elle a aussi cogne son compagnon il est facile  de   critiquer la justice  mais elle applique le code  penale on ne peut pas condamner sans  preuves   c'est bien pour cela que   pour tout ce qui se passe  dans la sphere intime prive c'est tres complique

Portrait de lily6228
1/décembre/2021 - 19h05
seb2746 a écrit :

Marlene ?  non rien, la justice de chez nous habituelle. Et après certains ne veulent PAS comprendre pourquoi les femmes ne portent pas plainte, il n'y a aucune écoute ni prise en charge NI même protection par des services pourtant fait pour ça.

Vu que vous avez assisté à l'audience (je ne peux pas imaginer un seul instant que vous pourriez vous sentir tellement supérieur pour penser avoir une meilleure analyse que les juges sans y avoir assister), pouvez-vous nous éclairer sur les points qui font que vous êtes sûr de sa culpabilité?

Portrait de seb2746
1/décembre/2021 - 18h46

Marlene ?  non rien, la justice de chez nous habituelle. Et après certains ne veulent PAS comprendre pourquoi les femmes ne portent pas plainte, il n'y a aucune écoute ni prise en charge NI même protection par des services pourtant fait pour ça.