11/11 11:31

Sondage: 82% des Français se disent favorables à la condamnation à des peines de prison automatiques pour les agresseurs des forces de l’ordre - VIDEO

Une immense majorité des Français veulent défendre leur police. Ils sont en effet 82% à se dire favorables à la condamnation à des peines de prison automatiques pour les agresseurs des forces de l’ordre, rapporte un sondage CSA pour CNEWS.

Attaqués dans leur commissariat, poignardés, pris à partie lors d’intervention, renversés par des chauffards refusant un contrôle, agressés dans la rue ou le train par des délinquants qui les reconnaissent... Les exemples de violences contre les policiers, parfois pour donner la mort, ne manquent pas. Alors que ceux-ci réclament une justice plus sévère contre les auteurs des faits, les Français semblent en accord avec eux.

Ainsi, dans le détail, 51% des interrogés se disent «tout à fait favorable» à une peine de prison automatique en cas de violence contre les forces de l’ordre, et 31% «plutôt favorable».

Si les chiffres montrent un rapport comparable en fonction du sexe ou de la profession des sondés (entre 80 et 84% de favorables), une vraie différence se remarque en fonction de l’âge. En effet, les plus jeunes sont les moins d’accord pour ce genre de peine automatique (67% des 18-24 ans), tandis que les plus anciens sont aussi les plus sévères (89% pour les 65 ans et plus).

Le sondage montre également que les partisans politiques de gauche se veulent les moins durs avec les agresseurs de policiers. Les proches de La France insoumise sont 58% à se dire favorables à la peine de prison automatique, pour une moyenne à gauche de 68% (même chiffre que pour Europe Ecologie-Les Verts).
A droite, dont la moyenne est favorable à la proposition à 90%, ce sont les partisans des Républicains qui soutiennent le plus l’idée (94%). Ceux du Rassemblement national sont 91%. Au centre, les supporters de La République en marche sont 88%.

Le sondage a été réalisé par questionnaire administré du 9 au 10 novembre 2021 auprès d’un échantillon national représentatif de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
11/novembre/2021 - 17h33
vincente2020 a écrit :

le souci est que dans le lot, il y a des violences policières, illégales, des abus de force... peut etre minoritaire, certes, mais on ne peut éluder la question...  qu'est ce qu'on attend pour foutre des caméras et des micros sur chaque agent representant des forces de l'ordre. cela évitera toute discussion. la vérité sera enregistrée et numérisée.

Là on parle d'agression CONTRE eux donc ce devrait être TOTALEMENT normal d'avoir le droit de ce défendre en tant que policier.

 

Actuellement, le simple fait de sortir son arme, c'est déjà un rapport + inspection automatique.

Si vous tirer juste 1 balle, ce sera la perte de 15j de salaire + suivi psy pendant 1 mois.

Si vous tirer sur qqu'un en le touchant, là c'est la totale : 2 mois sans salaire et sans travail, 3 mois de psy, rapport à vie. Et là on parle de légitime défense. Si y'a enquete, c'est encore + long.

 

Le "meilleur" arrive si vous tuez un suspect (même un assassin), c'est à la limite plus la peine de venir bosser, le ministère aime pas les franc-tireur et ferra comprendre à tous que c'est PUNI administrativement... avec même l'interdiction de progresser dans le métier, etc...  on marche sur la tête quoi.

Portrait de mikapat
11/novembre/2021 - 14h29

D’accord aussi. Y’en a marre de cette justice trop clémente envers les délinquants, ce qui les encourage à être de plus en plus violents . Rappel à la loi  sursis, amendes, même pas peur, au contraire ils s’en vantent 

Portrait de canopee3
11/novembre/2021 - 13h57
Penni a écrit :

Moi je ne veux pas de peines de prison, je veux des expulsions 

Toujours pareil, et quand on est français?

Portrait de Penni
11/novembre/2021 - 13h23

Moi je ne veux pas de peines de prison, je veux des expulsions 

Portrait de vincente2020
11/novembre/2021 - 13h14

le souci est que dans le lot, il y a des violences policières, illégales, des abus de force... peut etre minoritaire, certes, mais on ne peut éluder la question...  qu'est ce qu'on attend pour foutre des caméras et des micros sur chaque agent representant des forces de l'ordre. cela évitera toute discussion. la vérité sera enregistrée et numérisée.

Portrait de seb2746
11/novembre/2021 - 12h17

Perso on tire d'abord, on verra ensuite pour la prison, c'est nettement + logique.

Portrait de th93100
11/novembre/2021 - 12h04

j'en suis