19/10 07:35

Marseille: Que sait-on ce matin sur ce couple d'enseignants qui reçoit à son domicile des menaces de mort et une photo de Samuel Paty ? "Derniers jours… semaine prochaine tu mourras" - Vidéo

À Marseille, un couple de professeur a reçu plusieurs courriers de menaces de mort, ainsi qu'une photo de Samuel Paty. Une enquête pour menace de mort par écrit sur personne dépositaire de l'autorité publique a été ouverte. Selon le parquet, ces menaces de mort ne seraient pas liées à la présentation de caricatures en classe par les professeurs.
« Nous ne savons pas encore pourquoi ces enseignants sont menacés », a précisé le parquet à Marianne.
L'auteur des menaces de mort n'a pas encore été identifié. Selon BFM Marseille-Provence, les deux enseignants ont reçu, le 8 octobre dernier, une photo de Samuel Paty dans leur boîte aux lettres. Ils auraient ensuite reçu, quatre jours plus tard, une lettre dactylographiée.
« Tu vas crever », indique ce courrier. Puis, dans la nuit de vendredi à samedi, jours d'hommage à la mort du professeur d'histoire-géographie décapité un an plus tôt dans les Yvelines, un nouveau courrier a été déposé dans leur boîte aux lettres. Le ton se fait plus menaçant cette fois : « Derniers jours… semaine prochaine tu mourras. »
Ce n'est pas la première fois que des enseignants reçoivent des menaces de mort. En février dernier, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait proposé une "protection rapprochée" à un professeur de philosophie de Trappes qui avait indiqué faire l'objet "de propos haineux" après avoir défendu Samuel Paty dans une lettre ouverte, dans laquelle il dénonçait "l'absence de stratégie de l'État pour vaincre l'islamisme".
Renaud Muselier, président de la région PACA, a adressé sur Twitter son «soutien clair» aux deux enseignants. Eric Ciotti, député et candidat à la primaire de la droite a également témoigné de son soutien, évoquant des faits «terrifiants».
Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie, avait été tué à l'arme blanche en 2020 après un cours d'éducation civique et morale (EMC) sur la liberté d'expression. Il avait montré aux élèves les caricatures de Mahomet à l'origine de l'attentat de Charlie Hebdo en 2015

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de marianne l'egalite
19/octobre/2021 - 09h00
lorrain55 a écrit :

ah Les petits canaillous !ils ne sont pas gentils. faut pas faire de mal aux gens quand même! C’est ce que doivent se dire ces représentants de la magistrature. bienvenue En algefrance

Bonjour, mettez vous deux minutes à la place de ces enseignants. Le temps n'est plus à la blague. Quand la maison brûle, on n'éteind pas le feu avec un simple verre d'eau.

Portrait de gros ours
19/octobre/2021 - 08h44

''C'est intolerable que 2 enseigants d'un college marseillais soient menaces de mort en cette periode d'hommage Samuel Paty..."

Ben oui, uniquement a marseille et en periode d'hommage.

En d'autres lieux et d'autres temps ca passe?

Portrait de lorrain55
19/octobre/2021 - 07h50

ah Les petits canaillous !ils ne sont pas gentils. faut pas faire de mal aux gens quand même! C’est ce que doivent se dire ces représentants de la magistrature. bienvenue En algefrance

Portrait de Tomy-Rose
19/octobre/2021 - 06h04

Merci à tous les gens qui votent à gauche depuis 81 pour ce paradis qui nous est offert, après qu'ils aient ouvert la boîte de Pandore avec leur idéologie mortifère.

Portrait de Paprium
18/octobre/2021 - 23h24

L'idéologie de gauche, c'est de dire que les aggresseurs sont ces professeurs, et que les victimes sont ces pauvres petits musulmans.

Portrait de vraimentcompliqué2
18/octobre/2021 - 19h53

youyou13car ? La vermine islamiste lanceuse de fatwa sur tiktok ?