17/10 07:16

Jean Castex sera lundi à Rome, où il doit rencontrer son homologue italien Mario Draghi, et être reçu en audience privée par le pape François

Jean Castex sera lundi à Rome, où il doit rencontrer son homologue italien Mario Draghi, et être reçu en audience privée par le pape François. Une rencontre qui survient au milieu d'une tempête pour l'Eglise de France confrontée au rapport Sauvé sur les abus sexuels. Ce qui ne devait être qu'une simple visite marquant le centenaire du rétablissement des relations diplomatiques entre la France et le Saint-Siège a pris une autre dimension à la suite de la publication, la semaine dernière, des conclusions de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (Ciase), présidée par le haut fonctionnaire Jean-Marc Sauvé.

A la stupeur du nombre de victimes estimé, s'est ajoutée une polémique autour du «secret de la confession», qui serait «supérieur aux lois de la République».

A la veille de ce premier tête à tête depuis 2009 entre un locataire de Matignon et le souverain pontife, l'exécutif souhaite d'abord circonscrire le débat aux frontières nationales en rappelant que «l'interlocuteur du gouvernement, c'est l'Eglise de France». Il ne s'agit donc pas d'exhorter le pape, qui a déjà exprimé sa «honte» et sa «douleur» après le rapport de la Ciase, à se positionner davantage.

Accompagné du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le premier ministre Jean Castex s'entretiendra également une heure durant dans l'après-midi avec Mario Draghi, son homologue chef du gouvernement.

Au cours de cette rencontre, sera évoqué la question de l'immigration car les deux pays connaissent des problématiques différentes mais intrinsèquement liées puisque l'Italie est l'une des principales portes d'entrée sur le continent, pour des migrants et réfugiés souhaitant ensuite se rendre en France ou en Allemagne principalement.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions