23/09 16:31

Un Indien accusé de tentative de viol libéré sous caution à condition qu'il lave et repasse, à ses frais, le linge de toutes les femmes de son village pendant six mois

Un Indien accusé de tentative de viol a été libéré sous caution à condition qu'il lave et repasse, à ses frais, le linge de toutes les femmes de son village pendant six mois. Lalan Kumar, 20 ans, blanchisseur de profession, devra acheter les détergents et tout le matériel nécessaires au lavage et repassage du linge d'environ 2.000 femmes de Majhor, son village situé dans l'État du Bihar(nord-est), selon la décision de justice.

Santosh Kumar Singh, un officier de police du district de Madhubani, dans le Bihar, a déclaré à l'AFP que M. Kumar avait été arrêté en avril dernier, notamment pour tentative de viol.

Aucune date n'a encore été fixée pour son procès.

"Toutes les femmes du village sont heureuses de la décision du tribunal", a déclaré à l'AFP Nasima Khatoon, la responsable du conseil du village.

"C'est une décision historique. Cela va renforcer le respect pour les femmes et aider à protéger leur dignité", a ajouté Nasima Khatoon, l'une des dignitaires du village qui surveillera Lalan.

Les villageoises estiment que cette décision a eu un impact positive en faisant de la criminalité contre les femmes un sujet de débat et de discussion dans leur communauté.

"C'est une étape remarquable et un type de punition différent qui envoie un message à la société", a déclaré Anjum Perween, une résidente de Majhor.

Les lois indiennes ont été durcies à l'égard des violeurs après le viol collectif d'une jeune femme, décédée de ses blessures, en 2012 à New Delhi. L'affaire avait choqué le monde entier.

Plus de 28.000 viols ont été signalés dans le pays en 2020. La police est depuis longtemps critiquée pour ne pas en faire assez pour prévenir les crimes violents et ne pas porter les affaires d'agression sexuelle devant les tribunaux.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Babibel
24/septembre/2021 - 17h49 - depuis l'application mobile
jeanseb54 a écrit :

Avec quoi va t’il amidonner le linge ?

@jeanseb54 ptdr

Portrait de Greenday2013
24/septembre/2021 - 14h05

Le linge de 2000 femmes, ça ne me paraît pas très réaliste.

Portrait de Greg1928
23/septembre/2021 - 22h01
Marc Sinore a écrit :

Donc il va laver et repasser les culottes ? C'est ça qui va l'empêcher de recommencer ? 

L'article parle du linge pas du "petit linge" quand on sous entend les dessous. 

Vous n'avez rien compris de l'article donc... car en plus de laver le linge (chemisier, robe, jupe, pantalon, pull, tee shit, saari, tuniques, jodhpur par exemple) il va devoir acheter les produits de lavage, payer l'eau, l'electricité, avoir les machines sinon des brosses et un lavoir sans parler d'avoir tout le nécessaire pour repasser ce linge. Et tout cela pour 2000 femmes durant 6 mois.

Il va en user du temps et de l'argent et avoir tout le temps de réfléchir à ce qu'il a fait sans avoir ni la force ni le temps de recommencer pendant longtemps.

 

Portrait de Nico75
23/septembre/2021 - 20h59

Leur code pénal est donc aussi pourri que le nôtre.

Portrait de Marc Sinore
23/septembre/2021 - 20h17

Donc il va laver et repasser les culottes ? C'est ça qui va l'empêcher de recommencer ? 

Portrait de jeanseb54
23/septembre/2021 - 16h43 - depuis l'application mobile

Avec quoi va t’il amidonner le linge ?