20/09 13:03

Coronavirus - Pfizer et BioNTech affirment que leur vaccin est "sûr" et "bien toléré" par les enfants âgés de 5 à 11 ans et produit une réponse immunitaire "robuste"

Le vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 est "sûr" et "bien toléré" par les enfants de 5 à 11 ans et le dosage adapté déclenche une réponse immunitaire "robuste", selon les résultats d'une étude annoncés lundi par les laboratoires. Les deux entreprises prévoient de soumettre ces données aux autorités "dès que possible", selon un communiqué, qui précise que la réaction immunitaire était "comparable" à celle observée chez les 16 à 25 ans qui ont reçu un vaccin plus fortement dosé.
Il s'agit des premières données cliniques pour ce groupe d'âge. L'Agence européenne des médicaments (EMA) et la FDA américaine ont autorisé les vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna, basés sur la technologie de l'ARN messager, à partir de 12 ans. En raison notamment de la diffusion du variant Delta, "depuis juillet, les cas pédiatriques de Covid-19 ont augmenté de 240% aux Etats-Unis, soulignant la nécessité d'une vaccination", a commenté Albert Bourla, PDG de Pfizer, voyant dans les données un "base solide pour les demandes d'autorisation".
Les effets secondaires du vaccin, dosé à 10 microgrammes par injection contre 30 microgrammes habituellement pour les plus âgés, sont "en général comparables" à ceux observés chez les personnes de 16 à 25 ans, notent les deux laboratoires. Il s'agit de résultats partiels d'une étude menée sur 4.500 enfants entre 6 mois et 11 ans aux Etats-Unis, en Finlande, en Pologne et en Espagne.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Azrael68
20/septembre/2021 - 22h56 - depuis l'application mobile

A quand un vaccin pour les fœtus ?

Portrait de stbx00
20/septembre/2021 - 21h59
croco a écrit :

@avalonze2 Oui tu as raison. Je n'avais pas compris l'histoire du "ratio de 1 à 10". Mais effectivement, l'efficacité du vaccin sur la contamination et sur la transmission est d'environ 50% à 60% en moyenne. C'est en partie pourquoi je n'étais favorable ni au pass sanitaire ni à la vaccination des enfants, même si toutes les données démontrent une efficacité de plus de 80% sur les formes graves.

Difficile d'avoir un chiffre précis à partir du moment où on utilise les résultats de tests PCR pour faire des statistiques et que depuis plusieurs mois on imagine bien que l'essentiel des tests est réalisé par des personnes non vaccinées. 

La part des asymptomatiques étant importante avec ce virus, de nombreux cas positifs ne sont jamais mis en évidence. C'est pour cela que je donne une fourchette large avec le ratio de 1 à 10 (1 pas de différence entre vaccinés et non vaccinés et 10-> 10 fois plus de cas positifs chez les non vaccinés).

A partir du moment où il n'y a pas plus de danger pour les enfants (ce qui semble bien être le cas), les vacciner sera la suite logique pour comme toujours limiter la circulation du virus... 

Portrait de stbx00
20/septembre/2021 - 20h18
avalonze2 a écrit :

et encore une fake news  , c est bien dommage  , croco si il avait été honnête aurait du te reprendre  sur la contamination  , qui serait à peine divisé par 2 et non par 10  , et sur les cas pédiatrique tu es un sacré mytho , pas de chance pour toi  , ma femme bosse à l'hôpital , et bien dis donc !!  elle n'en a jamais vu la queue d'un !  

Comme ta femme bosse à l'hôpital et qu'elle n'a jamais vu un cas ça veut dire qu'il n'y a aucun cas dans le monde ? Relit l'article...  Ce raisonnement ne tient juste pas la route...  Quant au ratio de contaminations vaccinés / non vaccinés il commence a y avoir pas mal d'études publiées qui tendent plus vers 10 que 2. Mais quand bien même ce serait 2 c'est déjà énorme et devrait suffire de te convaincre de l'utilité du vaccin...

Portrait de stbx00
20/septembre/2021 - 15h14
avalonze2 a écrit :

ah bon  ? les enfants de 5 à 11 ans tombent malade du covid ,  ???   premiere nouvelle  !

et comme leur vaccin en carton ne protège absolument pas de contamination  , c'est quoi l'intérêt  de vacciner des enfants ?       à part le fric 

On vous explique qu'il y a de plus en plus de cas pédiatriques. C'est peut être une première nouvelle pour vous mais c'est la réalité. Et quand bien même les enfants ne seraient pas malade, l'intérêt de les vacciner est qu'ils transmettent moins le virus. Comme vous semblez l'ignorer (semblez seulement car on vous le rappelle régulièrement et vous devez donc faire semblant de ne pas comprendre), la vaccination en plus de protéger des formes graves (ce qui devrait déjà vous convaincre) réduit de manière importante la transmission (un ratio de un à dix).

Le process est assez classique, on réalise les premières études pour les cas les plus sensibles puis on continue progressivement avec les autres. Les enfants ont déjà plusieurs vaccins dès leur plus jeune âge...