12/09 12:31

Mathieu Kassovitz, Vincent Elbaz et Fred Testot prêtent leurs voix à la série "Killer Social Club", lancée sur la plateforme de livres audio Audible

Un thriller reposant entièrement sur le son : Mathieu Kassovitz, Vincent Elbaz et Fred Testot prêtent leurs voix à la série "Killer Social Club", lancée sur la plateforme de livres audio Audible, filiale d'Amazon soucieuse d'étoffer ses contenus originaux face au succès des podcasts. Composée de 20 épisodes de 10 minutes, cette fiction haletante suit Kappa (Vincent Elbaz), un flic "sans attache et nihiliste" qui, après la découverte d'un cadavre, va infiltrer le K.S.C (Killer Social Club), société secrète spécialisée dans l'assassinat de personnes disparues.

Produite par le studio Engle, la série a été écrite par Frédéric Petitjean, réalisateur et scénariste rompu au cinéma ("Cold Blood Legacy - La mémoire du sang", "Nos plus belles vacances"), au petit écran ("Six Feet Under"), et déjà passé par l'audio avec "As you want" (Engle), plongée dans le couloir de la mort d'une prison texane, accessible notamment sur Deezer et Spotify. Outre les livres audio, son coeur de métier, Audible propose aussi, depuis cinq ans en France, des contenus originaux. Après avoir adapté des productions américaines, la plateforme s'est lancée il y a deux ans dans les créations tricolores, a expliqué à l'AFP Ainara Ipas, directrice des contenus d'Audible France.

"On en fait une vingtaine par an", dont "près d'une moitié" de fictions, a-t-elle ajouté, citant "A propos de mon film" avec l'humoriste Agnès Hurstel, ou encore "Mission Jean-Loup", une comédie de science-fiction avec Valérie Bonneton. S'y ajoutent des podcasts non fictionnels portés par des célébrités comme "La divine comédie d'Amélie Nothomb" autour des mythologies, ou un programme de recettes sonores avec Cyril Lignac. S'appuyant sur des technologies immersives comme le son binaural (en 3D), la plateforme entend ainsi profiter du retour en grâce de l'audio, accéléré par la pandémie, en s'adressant à des auditeurs qui ont "envie de se déconnecter des écrans" entre "18h et 22H", selon Mme Ipas.

Genre encore mineur au milieu des podcasts, les fictions sonores se multiplient, les plateformes y voyant un produit d'appel, et Hollywood une source d'inspiration. Les séries d'Audible pourraient-elles être adaptées à l'écran à l'instar de "Homecoming", podcast du studio Gimlet devenu une série d'Amazon Prime avec Julia Roberts ? "C'est des discussions qui sont en cours", répond Ainara Ipas. Accessible aux abonnés d'Audible (9,95 euros par mois), "Killer Social Club" sera aussi proposée hors abonnement pour 12,95 euros.

Ailleurs sur le web

Vos réactions