06/09 14:31

Un homme comparaît devant la cour d'assises du Val-de-Marne pour le meurtre de son ex-compagne, tuée en pleine rue de 17 coups de couteau, après une dispute "autour du son de la télévision"

Un homme comparaît à partir d'aujourd'hui devant la cour d'assises du Val-de-Marne pour le meurtre de son ex-compagne, tuée en pleine rue de 17 coups de couteau en septembre 2018 après une dispute "autour du son de la télévision".

Ce "manager" de station-service, âgé de 36 ans aujourd'hui, vêtu d'un polo gris dans le box des accusés, est également jugé pour tentative de meurtre sur la sœur de la victime, blessée de plusieurs coups de couteau.

Le féminicide s'est déroulé à Champigny-sur-Marne, sur le parking de l'immeuble dans la nuit du 12 au 13 septembre 2018 devant plusieurs dizaines de témoins et a été précédé, selon l'enquête, d'une dispute et d'une bagarre "à cause du bruit de la télévision" dans l'appartement.

La victime, en chemise de nuit, présentait 17 plaies sur le corps dont une dizaine au niveau du thorax et de l'abdomen.

Après les faits, les enquêteurs ont retrouvé une télévision renversée dans l'appartement, ainsi que des ustensiles de cuisine sur le sol et des traces de sang sur les murs et le sol de l'immeuble.

Le couple, séparé "affectivement", vivait dans le même appartement avec leur fille et le fils, la sœur et la fille de la victime.

Interrogée par les enquêteurs, la sœur a décrit "un climat de froideur" et "d'hostilité sur fond de difficultés financières" dans le couple, "sans violences physiques en sa présence".

Aucun des deux ne voulaient quitter l'appartement, mais la victime souhaitait que son ex-conjoint déménage.

De son côté, l'accusé, qui conteste les faits, a toujours affirmé avoir été victime de violences, décrivant un "climat de tensions" entre lui et les deux sœurs. La victime avait porté plainte contre lui en décembre 2017 pour "violences".

Le procès doit durer jusqu'à vendredi. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions