06/09 06:53

Regardez les images de l'invraisemblable arrêt du match Brésil-Argentine par les autorités sanitaires, cette nuit, au bout de seulement 4 minutes de jeu - Vidéo

C'est une séquence totalement incroyable qui s'est produite hier soir devant les caméras du monde entier ! Le match de qualifications pour le Mondial-2022 de football entre le Brésil et l'Argentine a été interrompu dimanche, à Sao Paulo, après l'intervention de l'agence sanitaire brésilienne Anvisa, pour violation des protocoles anticovid de la part de quatre joueurs argentins évoluant en Angleterre.

Les Argentins sont rentrés aux vestiaires après cette interruption à la cinquième minute de jeu de ce choc des qualifications sud-américaines, consécutive à l'entrée sur le terrain d'un agent de l'Anvisa, dans la confusion générale.

Dès ce dimanche matin, le journal L'Equipe avait indiqué que les autorités sanitaires brésiliennes avaient ouvert une enquête contre les quatre joueurs. Au bout de seulement 6 minutes de jeu, le match qui se déroulait ce dimanche dans le stade de Sao Paulo a été stoppé.

Quatre officiels de l’agence brésilienne de santé Anvisa ont fait irruption au niveau des bancs de touche pour demander l’arrêt de la partie pour violation des protocoles anticovid. Durant la journée, cette agence avait interdit à quatre joueurs argentins de pénétrer dans le stade et sur la pelouse.

Selon l'agence sanitaire, Giovanni Lo Celso (Tottenham), Emiliano Martinez (Aston Villa), Emiliano Buendia (Aston Villa) et Cristian Romero (Tottenham) auraient omis de signaler qu'ils avaient séjourné au Royaume-Uni lors des quatorze derniers jours précédant leur arrivée.

Or une ordonnance ministérielle datant du 23 juin interdit l'entrée sur le territoire brésilien à toute personne étrangère venue du Royaume-Uni, d'Inde ou d'Afrique du Sud, pour éviter la propagation de variants du Covid-19.

Le communiqué de l'Anvisa faisait état d'un «risque sanitaire grave», interdisant aux joueurs de «prendre part à toute activité et de demeurer sur le territoire brésilien».

Malgré cette décision, Lo Celso, Martinez et Romero avaient été alignés dans le 11 titulaire de l'Albiceleste et avaient débuté le match. Contrairement aux neuf Brésiliens de Premier League convoqués par le sélectionneur Tite, les quatre Argentins ont fait le voyage malgré le véto des clubs anglais, qui ont interdit à leurs joueurs sud-américains de participer à ces matches internationaux pour éviter une quarantaine à leur retour.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de FierCommeUnVaquer
6/septembre/2021 - 11h27
Angelussauron a écrit :

Je suis d'accord sur le fait que les règles d'un pays sont au dessus des règles de la FIFA. Mais le problème n'est pas là, ces 4 joueurs sont en Brésil depuis plus de 24h et ils attendent que le match soit commencé avant de l’arrêter et de dire aux 4 joueurs de quitter le terrain...

C'est de l'amateurisme de la part du gouvernement brésilien. La fédération argentine est sans doute coupable aussi mais il n’empêche que la principale faute en revient au gouvernement qui a laissé ces 4 joueurs se balader tranquillement dans leur hôtel sans les stopper avant...

Non, la principale faute revient aux équipes et aux joueurs concernés qui ont cru passer au dessus de la réglementation en vigueur dans un pays !

Maintenant, il ne faut pas être naïf, la façon de faire (arrêter le match débuté plutôt que d'intervenir avant) relève davantage de la manipulation des décideurs brésiliens pour emm... les argentins.

Portrait de Angelussauron
6/septembre/2021 - 10h30
FierCommeUnVaquer a écrit :

Au moins, ça montre que le foot-fric n'a pas forcément toute puissance. Ils ont cru pouvoir faire le forcing parce que jamais on n'empêcherait un match international ? ben non et c'est justifié.

Je suis d'accord sur le fait que les règles d'un pays sont au dessus des règles de la FIFA. Mais le problème n'est pas là, ces 4 joueurs sont en Brésil depuis plus de 24h et ils attendent que le match soit commencé avant de l’arrêter et de dire aux 4 joueurs de quitter le terrain...

C'est de l'amateurisme de la part du gouvernement brésilien. La fédération argentine est sans doute coupable aussi mais il n’empêche que la principale faute en revient au gouvernement qui a laissé ces 4 joueurs se balader tranquillement dans leur hôtel sans les stopper avant...

Portrait de FierCommeUnVaquer
6/septembre/2021 - 10h22

Au moins, ça montre que le foot-fric n'a pas forcément toute puissance. Ils ont cru pouvoir faire le forcing parce que jamais on n'empêcherait un match international ? ben non et c'est justifié.

Portrait de Angelussauron
6/septembre/2021 - 08h18

Bolsonaro en a rien à foutre de son peuple pour la Covid. Mais il fait venir un gars du ministère de la santé sur la pelouse alors que le match a commencé.

Plutôt que de contrôler les 4 joueurs à l'aéroport ou à leur hôtel... Cela faisait plus de 24h qu'ils étaient au Brésil...

Donc si ils étaient contaminé (ce qui n'est pas le cas c'était juste car ils venaient d'Angleterre), c'était déjà trop tard.

C'était bien une mascarade hier et cela a bien montré l'incompétence de ce gouvernement.

C'est rassurant pour nous des fois avec Macron on croit toucher le fond mais quand on voit d'autres pays avec ce genre de gouvernants , on a encore de la marge.

Portrait de arcawen
6/septembre/2021 - 07h40

"Argentine par les autorités sanitaires, cette nuit, au bout de seulement 4 minutes de jeu - Vidéo"

puis

"Les Argentins sont rentrés aux vestiaires après cette interruption à la cinquième minute de jeu"

puis

"Au bout de seulement 6 minutes de jeu, le match qui se déroulait ce dimanche"

 

Donc 4, 5 ou 6 min ... :smiley