06/09 10:41

Des associations de protection de l'enfance assignent en justice les fournisseurs d'accès à Internet pour demander le blocage des principaux sites porno : Pornhub, YouPorn, Redtube, Xvideos, Tukif...

Selon les informations du site spécialisé NextInpact relayées par RTL, deux associations de protection de l'enfance ont assigné en justice les principaux fournisseurs d'accès pour demander le blocage de plusieurs sites X, dont Pornhub, YouPorn, Redtube, Xvideos ou Tukif.

Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free, mais aussi les opérateurs Colt Technologies et outre-mer Télécom passeront devant la justice au Tribunal judiciaire de Paris jeudi 9 septembre prochain afin de rendre des comptes sur les moyens qu'ils engagent pour rendre les sites pour adultes inaccessibles aux mineurs.

La loi française impose aux sites pornographiques de faire en sorte que leurs contenus ne soient pas accessibles aux mineurs, une infraction passible de trois ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende pour les sites contrevenants.

Mais la plupart des sites contournent ces dispositions en permettant aux internautes de certifier leur majorité avec un simple clic sans exiger de preuve.

Un dispositif insuffisant aux yeux des associations qui s'appuient sur la réforme engagée par la loi contres les violences conjugales en juillet 2020 pour demander aux juges de considérer "le trouble manifestement illicite causé par les sites pornographiques visés en raison des messages, images et vidéos à caractère pornographiques susceptibles d'être vus par des mineurs" et ordonner leur blocage par les fournisseurs d'accès.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
6/septembre/2021 - 14h01

Les parents ne devraient-ils pas faire leur boulot au préalable ?

Portrait de ayeduque
6/septembre/2021 - 12h18

De toute façon les jeunes maîtrisent mieux l'outil informatique que les parents donc ils n'auront aucun soucis pour détourner le problème. Et dire à un ado de pas faire quelque chose, croyez-moi il aura encore plus envie de le voir.

Qu'ils commencent par légiférer les réseaux sociaux, la il y a du boulot !

Portrait de Paflebasilien
6/septembre/2021 - 11h12

Touche pas à mon porno !!!

Portrait de gillesdelors7571
6/septembre/2021 - 10h46

les associations     commencent a nous saouler  grave effectivement il y a une loi mais une loi hypocrite  verification  d'age  c'est la meme pour la vente de   tabac elle est inapplicable car   en france seule la police a le droit de  demander une piece d'identite  ce que  demande les associations  revient a controler tout le monde   pour savoir si il est majeur ou mineur c'est  innaceptable et scandaleux en democratie