30/11/2010 16:32

Denis Olivennes nouveau patron d'Europe 1

Denis Olivennes, directeur du Nouvel Observateur, va prendre la tête d'Europe 1 à la place d'Alexandre Bompard, a annoncé mardi le Nouvel Observateur sur son site internet.  

Il sera également "responsable opérationnel" de Paris Match, du Journal du Dimanche et de Newsweb, pôle internet du groupe Lagardère, et sera directement rattaché au patron du groupe, Arnaud Lagardère, a-t-on précisé de source proche de Denis Olivennes.  

"Denis Olivennes va nous quitter. Je le regrette, mais je comprends son départ. En deux ans et demi, avec courage et talent, il a réussi à redresser les comptes de l'Observateur et à dynamiser notre hebdomadaire. Nous lui devons beaucoup et je lui en suis très reconnaissant", a déclaré dans un communiqué Claude Perdriel, président du conseil de surveillance de l'hebdomadaire.  

"Il avait préparé une relance du journal que nous allons mener à bien", ajoute Claude Perdriel.  

"Denis Olivennes va prendre la direction de la radio Europe 1, en remplacement d'Alexandre Bompard", précise ensuite le magazine sur son site.  


Denis Olivennes, 50 ans, était arrivé à la tête de l'hebdomadaire en mars 2008.   Ancien PDG de la FNAC, il remplace Alexandre Bompard, qui avait annoncé son départ d'Europe 1 le 23 novembre afin de prendre la tête de la FNAC.

(Bio evene.fr) Né dans une famille de médecins, Denis Olivennes suit des études à l'Ecole normale supérieure de Saint-Cloud avant d'obtenir une agrégation en lettres modernes et d'intégrer l'ENA.

D'abord auditeur à la Cour des comptes, il devient le conseiller du ministre de l'Economie et des Finances en 1992 puis celui du Premier ministre Pierre Bérégovoy. Il rejoint Air France où il est nommé directeur général adjoint. Il quitte la compagnie aérienne en 1997 pour prendre la direction de NC Numericable racheté ensuite par Canal +.

Son ascension professionnelle le mène à la direction de Canal + puis à sa présidence. François Pinault, président d'honneur du groupe PPR lui propose le poste de directeur général distribution en 2002 puis le nomme président-directeur général de la FNAC l'année suivante.

Il remet à la ministre de la Culture Christine Albanel un rapport sur l'offre culturelle et le piratage sur Internet, encourageant la répression contre le téléchargement illégal.

 En 2008, Denis Olivennes quitte le groupe pour intégrer la presse écrite en devenant le directeur général délégué du Nouvel Observateur.

Chef d'entreprise accompli, Denis Olivennes poursuit sa carrière en relevant de nombreux défis.



Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de kacye
1/décembre/2010 - 11h08

Son frère, Frédéric Olivennes, est directeur d'antenne de Nostalgie (groupe NRJ).
Deux frères à la tête de de deux radios, appartenant à deux groupes différents...
Ambiance stratégie à la maison???

Portrait de Magnus
30/novembre/2010 - 18h43

Vous n'en avez pas ras le bol de tout ramener à la politique?
C'est franchement gonflant

Portrait de rainette78
30/novembre/2010 - 17h29

pfffffftttttttt, pourquoi toujours cette méchanceté ?:shock:

Portrait de ambrenoire
30/novembre/2010 - 17h29

En lisant l'article, je me faisais exactement la même réflexion !

Portrait de julia1975
30/novembre/2010 - 16h53

Le rêve de Fogiel s'effondre...

Portrait de dadouronron
30/novembre/2010 - 16h37

Fnac que Denis Olivennes a également dirigé, la boucle est bouclé.