28/07 13:31

Testées positives au Covid, placées en quarantaine dans un hôtel et privées de compétition à Tokyo, des sportives néerlandaises dénoncent une "prison olympique" - VIDEO

Testées positives au Covid, placées en quarantaine dans un hôtel et privées de compétition à Tokyo, des sportives néerlandaises ont exprimé ce mercredi leur grande frustration, dénonçant ce qu'elles qualifient de "prison olympique", et exigent davantage de temps à l'air libre.

Tous les sportifs venus au Japon pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo qui se sont ouverts vendredi dernier sont soumis à des tests quotidiens et s'ils sont positifs, ils doivent s'isoler ou être hospitalisés.

Mardi, l'organisation olympique néerlandaise avait déjà fustigé les conditions d'isolement "inacceptables" de six membres de sa délégation à Tokyo, enfermés dans de "très petites pièces" sans aération et sans lumière du jour.

Dans une vidéo publiée ce mercredi sur Instagram, la skateuse néerlandaise Candy Jacobs, 31 ans, a déclaré qu'elle était toujours testée positive au coronavirus huit jours après le début de sa quarantaine.

"Hier (mardi, NDLR), nous avons fait une grève parce que nous avons besoin de l'air extérieur, de n'importe quoi (...), parce que rien ne s'ouvre. Les fenêtres sont fermées, les portes ne s'ouvrent pas, jamais. Cela ne va pas", a-t-elle critiqué.

La skateuse et ses cinq compatriotes et compagnons d'infortune - la taëkwondoïste Reshmie Oogink, un membre de l'encadrement de l'équipe d'aviron, le skiffer Finn Florijn et le joueur de tennis Jean-Julien Rojer - ont fait "grève" en ne bougeant pas du hall d'accueil de leur hôtel.

Au bout de 7-8 heures de ce "sit-in", ils ont fini par obtenir 15 minutes par jour d'accès à une fenêtre ouverte, selon Candy Jacobs.

Cloîtrés chacun dans leurs chambres, les Néerlandais peuvent seulement en sortir pour chercher leur repas, qui est "le même tous les jours", s'est aussi plainte Reshmie Oogink.

La taëkwondoïste a posté sur Instagram une vidéo montrant ce qui ressemble à un épouvantail assis sur un lit et fabriqué à partir de ses affaires et équipements sportifs.

"Nouveau détenu dans la prison olympique", a-t-elle ironisé dans la légende de la vidéo où elle dit: "J'ai un nouvel ami, appelé Bob. Il est prêt à se battre".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JF_Lacour
28/juillet/2021 - 18h59
artisandu06 a écrit :

C'est abusé quand même, comme si qu'il y avait pas de chambre avec fenêtres. Sont vraiment bizarre les japonais...

Elle est en photo dans "l'équipe" devant la fenêtre ( avec une jolie vue ) de sa chambre d'hôtel qui fait 12m2 ce qui est loin d'être petit pour Tokyo.  

La quarantaine "voyageurs" dans tous les pays d'asie ( corée ,taiwan  etc...) c'est 14 jours bouclé à double tour sans mettre le moindre pied en dehors de la chambre donc bien pire que ce cette grognasse subit puisqu'elle prend ses repas en dehors de la chambre si j'ai bien compris.

Les fenêtres ne s'ouvrent pas ? bien oui comme dans l'immense majorité des bâtiments de grande hauteur climatisés pour des raisons évidentes de sécurité surtout dans une zone de fort risque sismique. 

En plus elle semble couverte de tatouages ce qui au Japon est très mal vu et a du bien indisposer des interlocuteurs qui sont toujours extrêmement serviables et polis mais se braquent comme des mules dès qu'on les traite avec arrogance et grossièreté ou que l'on veut transgresser les règles établies.

Portrait de th93100
28/juillet/2021 - 16h43
lysniais a écrit :

Elles croyaient quoi? Que ce serait le club med a jouer a saute mouton avec les mecs?

non, mais ne pas avoir accès à "l'air", c'est quand meme plus que limite ! On a à faire à des etres humains "normaux". Penser que nos prisonniers (délinquants) se plaignent de leurs conditions de vie....

Portrait de Partisane266
28/juillet/2021 - 15h09
Impérial Poufion a écrit :

Au bout de 7-8 heures de ce "sit-in", ils ont fini par obtenir 15 minutes par jour d'accès à une fenêtre ouverte, selon Candy Jacobs.

Voilà la société voulue par les boomers et les PNJ macronistes...

Mais va chercher un boulot.

Portrait de BeOil
28/juillet/2021 - 15h04
artisandu06 a écrit :

C'est abusé quand même, comme si qu'il y avait pas de chambre avec fenêtres. Sont vraiment bizarre les japonais...

Les Japonais sont surtout dotés d’un niveau d’hygiène inconnu du quidam européen qui adore se refiler ses miasmes sans aucune contrainte depuis au moins le moyen-age.

Si tout le monde ici avait leur niveau de propreté, il y aurait 15 à 20 fois moins de cas donc autant dire que l’épidémie n’existerait pas.