24/07 10:02

Une nouvelle femme accuse Patrick Poivre d'Arvor de viol dans la presse : "J'avais 16 ans, il m'a enfermée dans sa loge et m'a violée alors que j'étais vierge"

Au coeur de l'été c'est un nouveau témoignage accusant PPDA qui est diffusé dans la presse, et cette fois c'est dans le quotidien 20 Minutes que l'on peut lire le récit d'une femme. Alors qu'au début de l'été 2021, la justice classait sans suite les huit plaintes pour viols déposées contre Patrick Poivre d'Arvor, un nouveau témoignage fait en effet son apparition à l’encontre du journaliste. 

Une femme de quarante-neuf ans aujourd'hui affirme que le présentateur vedette l'a violée dans les années 1980, alors qu'elle était âgée de seize ans. À l’époque, "Caroline" souhaite rencontrer le comédien Francis Huster dont elle est une fan inconditionnelle. Pour réaliser son rêve, elle écrit à Patrick Poivre d’Arvor qui l’invite alors sur le tournage de son émission "À la folie" :  "Il me fait entrer, et il ferme la porte à clef. Il ne me saute pas dessus tout de suite. Il me pose quelques questions.

Il devient pressant. Il se rapproche. Il tente de m’embrasser à plusieurs reprises. J’essaye un peu de le repousser, mais je suis tétanisée. Il savait que j’étais vierge. Quand il m’a pénétrée, l’hymen n’était plus là. Il me dit : 'Ah mais vous n’êtes plus vierge', d’un air déçu."

Honteuse, l'adolescente ne porte pas plainte et ne dit rien à personne. Hormis à un homme, le journaliste Jean Roberto, qui racontera son histoire dans un papier baptisé "Un satyre à TF1", publié dans le journal d'extrême droite Minute, qui n'aura aucune conséquence et aucun effet à l'époque d'autant que le nom de l'animateur n'apparaîtra jamais.

Dans cet article, "Caroline" explique pourquoi elle a décidé de ne pas déposer plainte : "Je crains les jugements et les réactions des autres. Et puis, qui me croirait ? Que me reste-t-il ? La dépression nerveuse", avait-elle confié.

Interrogée par 20 Minutes, l'avocate de Patrick Poivre d'Arvor a déclaré : "Plus personne ne peut ignorer la position constante de Patrick Poivre d’Arvor à l’égard des accusations portées contre lui, ni l’issue judiciaire de la procédure engagée à son encontre". Survenus il y a plus de trente ans, les faits, s'ils sont avérés, sont aujourd’hui prescrits.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jeand
24/juillet/2021 - 16h05
Babeth13 a écrit :

Même si cette histoire était vraie, elle peut remercier toutes les petites opportunistes qui se sont servies de l'accusation de viol pour régler des comptes avec des hommes qu'elles regrettaient d'avoir mis dans leur lit.

Je le dis depuis le départ, toutes ces fausses accusations n'aboutiront qu'à une chose, c'est que les vraies victimes de viol ne pourront plus être prises au sérieux.

en clair, si on vous écoute vraiment, en cas de viol on ferme sa gueule, et on a pas le droit ni a la sidération, ni a l'amnésie traumatique ni a quoi que ce soit sous peine d'être accusée d'opportuniste par des gens qui ne savent rien du tout ?

Portrait de Jse
24/juillet/2021 - 10h59

Même si c'st vrai  il est intouchable : c'est un Puissant  !!!!!!