17/07 20:20

74e Festival de Cannes : Regardez cet énorme malaise pendant la cérémonie de clôture avec Spike Lee perdu dans la remise des prix révélant dès le début le nom du film qui remporte la Palme d'or- Vidéo

Regardez cet énorme malaise pendant la cérémonie de clôture avec Spike Lee perdu dans la remise des prix. Au moment où il doit annoncer qui est le premier prix qu'il doit remettre il annonce la Palme d'Or à Titane provoquant un vent de panique sur scène est dans la salle.

La Française Julia Ducournau est devenue la deuxième femme à décrocher la Palme d'or à Cannes, a annoncé le président du jury Spike Lee dès le début de la cérémonie de remise des prix, prenant de cours les organisateurs. Spike Lee a fait cette annonce d'emblée, alors qu'il était censé annoncer le prix d'interprétation masculine. Julia Ducournau, récompensée pour Titane devient la deuxième réalisatrice couronnée de l'histoire du festival 28 ans après Jane Campion.

Regardez cet instant un peu surréaliste qui a mis une pagaille monstre dans le déroulement de cette cérémonie... 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
18/juillet/2021 - 21h21
th93100 a écrit :

Spike n'a plus assez de jus pour se consacrer et à ses tenues et à sa mission de président du jury....

Ce qui est assez terrible, je trouve, c'est que toute la communication sur ce festival s'est faite autour de Mr. Lee (affiche...). Ce n'est pas du tout comme ça d'habitude. Grosse erreur de mon point de vue de miser comme ça sur une personne dont on connaît la propension à potentiellement provoquer. Concernant Mr. Lee ou tout autre président de jury d'ailleurs.

Portrait de Capri
18/juillet/2021 - 21h19
jarod.26 a écrit :

il n'a pas fumé que de la cigarette =)

Vous voulez dire qu'il pensait être président du Festival de Came ? On lui aurait menti ?

Portrait de Capri
18/juillet/2021 - 21h13
piedsdansleplat a écrit :

ce qui l'intéresse surtout c'est le chèque et l'intégralité des frais fastueux qui lui payés. le reste il n'y connait rien, et s'en fout. Triste pour le cinéma et le Festival. Ecoeurant. 

Ça fait partie de la décision, c'est certain, le package offert (avion, hôtel, frais divers...). Après son énorme bourde, en conférence de presse, il a mentionné un journal de NY qui allait de foutre de lui. Ses références, sa vie est aux USA. Pas certain qu'il ait grand chose à f... de la France, de l'Europe et du Festival du film de Cannes.

Portrait de Capri
18/juillet/2021 - 21h10
Nerfertiti a écrit :

Entre Spike lee ouvertement  raciste anti blancs, ridiculement habillé comme un perroquet et un étalage de viande par très fraîche pour certaines avec des robes moches, vulgaires  ou transparentes où on voit  leurs seins et leurs culottes, des soi-disantes stars qui pour beaucoup me sont totalement inconnues, je me dis que le Festival de Cannes par de plus en plus en sucette.

Mais où étaient les stars glamours et classes ?

Pour ne parler que du jury, j'ai trouvé les autres membres "glamour et classe" (Tahar Rahim, Mélanie Laurent...). Pas vous ?

Portrait de Capri
18/juillet/2021 - 21h06
LSD a écrit :

il est vrai que les blacks font beaucoup de connerie en ce moment ^^  , les anglais sont un peut vert aussi smiley  smiley

Je n'avais pas du tout pensé à Kylian Mbappé comme personne noire, juste comme une personne !! Vous pensez que Spike Lee a cité K. Mbappé car il est noir ? (métis en l'occurence)

Portrait de Parapluie
18/juillet/2021 - 20h18
lily6228 a écrit :

Pouvez-vous citer une seule remarque de sa part en ce sens? Juste une seule où il affiche son racisme anti-blanc.

Interviewé dans Esquire il a déclaré, : "I give interracial couples a look. Daggers. They get uncomfortable when they see me on the street." Autrement dit il est contre le mariage interraciale. Dans une conférence à NYC pendant le Black History Month il s'est ouvertement attaqué, devant son audience, aux blancs qui emménagent dans les quartiers à prédominances noirs (article du New York Magazine), il s'en est déjà pris à des joueurs blancs de la NBA, refusé d'embaucher des acteurs blancs etc.. etc..

Portrait de Nerfertiti
18/juillet/2021 - 16h43

Entre Spike lee ouvertement  raciste anti blancs, ridiculement habillé comme un perroquet et un étalage de viande par très fraîche pour certaines avec des robes moches, vulgaires  ou transparentes où on voit  leurs seins et leurs culottes, des soi-disantes stars qui pour beaucoup me sont totalement inconnues, je me dis que le Festival de Cannes par de plus en plus en sucette.

Mais où étaient les stars glamours et classes ?

Portrait de piedsdansleplat
18/juillet/2021 - 12h15

ce qui l'intéresse surtout c'est le chèque et l'intégralité des frais fastueux qui lui payés. le reste il n'y connait rien, et s'en fout. Triste pour le cinéma et le Festival. Ecoeurant. 

Portrait de th93100
18/juillet/2021 - 11h34

Spike n'a plus assez de jus pour se consacrer et à ses tenues et à sa mission de président du jury....

Portrait de th93100
18/juillet/2021 - 11h33
jevaisvousdire a écrit :
Spike Lee : "Autant en emporte le vent a entretenu la mentalité raciste en Amérique"

Cette phrase peut être prise dans un double sens, mais à sa seule lecture ? 

Votwe exemple est twès mauvais Ma'ame Scrawlett !

Sur ce point là, Spike Lee avait sacrément raison ! (revoyez vos classiques !)

Portrait de Capri
18/juillet/2021 - 09h46
JC732 a écrit :

Ce qui est vraiment nul c'est ce flot de remarques que tu as balancé a ce sujet. Qualifier Cannes d’événement ayant le plus de retentissement dans le monde" est une veritable connerie. Trouver toutes les excuses à ce monsieur dont chacun sait qu'il hait les blancs, et qu'il ne s'en est jamais caché, qu'il était bourré ou shooté, ou les deux crevait les yeux. Le nier, ou réclamer des preuves, comme si on consacrait sa vie a stocker les paroles de Saint Lee n'a pas de sens. Je ne m’appelle pas Google.

Ce festival n'a plus la gloire des années 60. C'est devenu une tribune politique au travers des choix de films, de présidents, d'invités,  qui n’intéresse  plus que les professionnels, les manants on s'en fout. . Et  je n'irai jamais, et je ne suis pas le seul, regarder un film sous prétexte que Mr Lee ou tous les autres ont trouve génial. Je préfère  l'avis des gens ordinaires, des gens comme moi, et non ceux de toutes ces personnes qui vivent grâce au public ou pour certains, des mannes de l’état .

Alors Mr Capri, soyez gentil de garder pour vous votre indignation.Elle est ridicule.

Dans les faits et les chiffres : le Festival de Cannes est l'une des plus importantes manifestations médiatiques au monde, couverte par plus de 4000 journalistes et plus de 2000 médias en provenance d'environ 90 pays. Donc ce n'est pas juste dans la catégorie "culturelle" que l'événement raisonne le plus, c'est vraiment général.

Le plus grand nombre d'accréditations de journalistes, c'est aux Jeux Olympiques (6.000 - source officielle là aussi). Mais les JO n'ont lieu que tous les 4 ans... Donc comme le Festival de Cannes revient tous les ans, la couverture médiatique est d'autant plus forte, car récurrente.

Aucune idée si Spike Lee était shooté. Au début, il parlait très bien. Là, c'est sûr qu'il s'est pris un énorme coup de bambou sur la tête après son énorme bévue !! Je dis simplement que la responsabilité est en partie collective - ça se remarque quand la présentatrice indique "j'avais dit à Th. Fremaux de ne pas procéder ainsi" ; la traduction de "Premier Prix" a dû être "First Prize" dans son oreillette...

Au-delà des gouts et des appréciations de chacun (les "Palmes d'or" ne font en effet généralement que peu d'entrées en salles...), le Festival du film fonctionne avec le "Marché du film" et c'est ce qui est le plus important : 1500 projections et 900 films présentés. C'est l'endroit où s'achètent et se vendent les films. Oliver Stone, qui présentait son nouveau film documentaire, pas du tout sélectionné au Festival du film, mentionnait qu'il était très content car son film s'est bien vendu dans plusieurs pays. Ensuite, il y a plein de très bons films à la Quinzaine des Réalisateurs et dans les autres sélections que la principale !

Portrait de jevaisvousdire
18/juillet/2021 - 09h39
lily6228 a écrit :

Pouvez-vous citer une seule remarque de sa part en ce sens? Juste une seule où il affiche son racisme anti-blanc.

Spike Lee : "Autant en emporte le vent a entretenu la mentalité raciste en Amérique"

Cette phrase peut être prise dans un double sens, mais à sa seule lecture ? 

Portrait de jarod.26
18/juillet/2021 - 09h01

il n'a pas fumé que de la cigarette =)

Portrait de Chef de gare
18/juillet/2021 - 08h57

Il a l'air cloche avec sa casquette de chef de garesmiley

Portrait de lysniais
18/juillet/2021 - 08h53

Celui là, à part faire de mauvais film, insulter  les blancs et pratiquer le racisme anti-blanc, il est rien!!

Portrait de JC732
18/juillet/2021 - 08h39
Capri a écrit :

Votre remarque est vraiment nulle, désolé de le dire.

Ce qui est vraiment nul c'est ce flot de remarques que tu as balancé a ce sujet. Qualifier Cannes d’événement ayant le plus de retentissement dans le monde" est une veritable connerie. Trouver toutes les excuses à ce monsieur dont chacun sait qu'il hait les blancs, et qu'il ne s'en est jamais caché, qu'il était bourré ou shooté, ou les deux crevait les yeux. Le nier, ou réclamer des preuves, comme si on consacrait sa vie a stocker les paroles de Saint Lee n'a pas de sens. Je ne m’appelle pas Google.

Ce festival n'a plus la gloire des années 60. C'est devenu une tribune politique au travers des choix de films, de présidents, d'invités,  qui n’intéresse  plus que les professionnels, les manants on s'en fout. . Et  je n'irai jamais, et je ne suis pas le seul, regarder un film sous prétexte que Mr Lee ou tous les autres ont trouve génial. Je préfère  l'avis des gens ordinaires, des gens comme moi, et non ceux de toutes ces personnes qui vivent grâce au public ou pour certains, des mannes de l’état .

Alors Mr Capri, soyez gentil de garder pour vous votre indignation.Elle est ridicule.

Portrait de Capri
18/juillet/2021 - 07h57

Spike Lee au moment de la Conférence de presse post-remise de prix a dit en substance : « Oubliez Spike Lee. J’ai foiré comme un buteur qui manque un tir au but lors d’une finale de football. Je vais être la risée des journaux à NY ». Ça va être difficile car l’affiche du festival, c’était lui (contrairement à d’autres années)

Il y a des moments dans la vie qui ne passent qu´une fois. Se prendre, seul, en direct mondial, les « pieds dans le tapis (rouge) », ça fait mal. Putain de question sur le « Premier Prix ». Je pense que les personnes qui ont écrit ce « scénario » concernant l’annonce du « Premier Prix » au depart, au lieu de dire tout simplement « le prix d’interprétation masculine », doivent encore ressasser le sujet... Et puis quand la présentatrice révèle « j’avais dit à Thierry Fremaux de ne pas commencer ainsi » (sans doute : en donnant la parole à Spike Lee au départ).

Bref, ça ne se rattrape pas, c’est ainsi, il faut juste en tirer des conclusions pour une prochaine fois... Être davantage professionnels, aussi, sans doute, dans le « conducteur », dans le texte des intervenants. Quand on voit le bout de papier que Spike Lee tient dans sa main, c’est très léger.

Souvent quand un « accident » de ce type arrive, la responsabilité est malgré tout partagée... les organisateurs qui ont choisi de faire les choses ainsi portent une responsabilité forte :

- donner tout de suite la parole à S. L. = pas une bonne idée !

- petit papier pour S. L. avec sans doute « Titane » noté en 1er sur la liste... sans doute pas noté en dernier = pas une bonne idée !

- texte confusant en traduction simultanée en anglais « Premier Prix » = pas une bonne idée !

Portrait de Capri
18/juillet/2021 - 07h34
lily6228 a écrit :

Il y a des quotas de représentations féminines dans les conseils d'administration, dans les élections de listes. Des quotas de personnes de banlieues voulues par HEC dans leur école, etc... Est-ce de la ségrégation? Beaucoup, de toutes couleurs de peau et religions, militent à tort ou à raison pour des quotas, à Hollywood ou ailleurs. Quel est le rapport avec du racisme anti-blanc?

J'attends toujours un exemple (j'en ai proposé plusieurs), qui sera facile à trouver vu qu'il y en a plein.

A propos de la diversité au sens large, cela ne va généralement pas de soi. Donc de décider qu’on est à la parité H/F par exemple, de décider que les films représentent davantage la société... parait en effet être de bon sens. On sait aussi qu’au départ de telles évolutions, outre le fait de « décider », une incitation forte peut aider à lancer le mouvement. Une forme de quota, donc, à laquelle je ne suis pas franchement favorable à la base mais qui est peut être malgré tout nécessaire au départ, pendant un certain temps, ne serait-ce que pour envoyer un signal qu’il faut que ça change...

Portrait de Capri
18/juillet/2021 - 00h12
YVESM a écrit :

Capri c’est vraiment fini, comme le cinéma à Cannes.

 

Et du coup, vous proposez quoi en disant « déconstruisons le festival de Cannes » ?

Déconstruire est très facile, « construire », c’est autre chose !

Je réagissais sur « cirque » et sur « (...) C aux C ». Je trouve ça bien facile. « On est toujours le C de quelqu’un... »

Portrait de lily6228
17/juillet/2021 - 23h41
Steyr Mannlicher a écrit :

Il y en a plein mais il suffit de se souvenir de 2016 où Spike Lee proposait l'instauration de quotas afin que le cinéma hollywoodien représente plus équitablement les acteurs et les actrices noirs à l'écran. A partir du moment où l'on propose des quotas c'est déjà une ségrégation. 

D'ailleurs Charlotte Rampling estimait à l'époque qu'imposer de tels quotas serait exagéré : « Pourquoi classer les gens? On vit dans des pays où, quand même, on est plus ou moins accepté », a-t-elle affirmé en précisant qu'il existerait toujours des problèmes au sujet de la laideur et de la couleur des gens. « On va classer tout ça pour faire des milliers de petites minorités partout? »

Il y a des quotas de représentations féminines dans les conseils d'administration, dans les élections de listes. Des quotas de personnes de banlieues voulues par HEC dans leur école, etc... Est-ce de la ségrégation? Beaucoup, de toutes couleurs de peau et religions, militent à tort ou à raison pour des quotas, à Hollywood ou ailleurs. Quel est le rapport avec du racisme anti-blanc?

J'attends toujours un exemple (j'en ai proposé plusieurs), qui sera facile à trouver vu qu'il y en a plein.

Portrait de HanaTsu
17/juillet/2021 - 22h38

Une ceremonie aussi prestigieuse n'a pas de repetition? 

Portrait de lily6228
17/juillet/2021 - 22h32
Steyr Mannlicher a écrit :

Le choix de Spike Lee était déjà limite vu son racisme anti-blanc affiché ouvertement. 

Pouvez-vous citer une seule remarque de sa part en ce sens? Juste une seule où il affiche son racisme anti-blanc.

Portrait de YVESM
17/juillet/2021 - 21h55
Capri a écrit :

Votre remarque est vraiment nulle, désolé de le dire.

Capri c’est vraiment fini, comme le cinéma à Cannes.

 

Portrait de Capri
17/juillet/2021 - 21h41
Steyr Mannlicher a écrit :

Le choix de Spike Lee était déjà limite vu son racisme anti-blanc affiché ouvertement. 

Votre remarque est vraiment nulle, désolé de le dire.

Portrait de Capri
17/juillet/2021 - 21h39
djibou35 a écrit :

il est défoncé le mec c'est trop classe

Votre affirmation est gratuite. Il a merdé, tout seul, en direct à propos de l’événement culturel qui a le plus de retentissement dans le monde, devant toute la profession. Il y a de quoi être « totalement sonné », non ?

Portrait de Capri
17/juillet/2021 - 21h31
Berger Blanc a écrit :

Un camé quoi ???

Je pense qu’il s’agit manifestement d’un problème de traduction ; la présentatrice a dit « Premier Prix » qui lui a ete traduit et qu’il a compris de travers. Si la présentatrice avait dit « Prix masculin d’interprétation » ça aurait été plus clair dès le départ. Mais bon, c’est comme ça !

Portrait de Capri
17/juillet/2021 - 21h28
YVESM a écrit :

Déconstruisons le festival du cirque de Cannes, sans descendre jusqu’au niveau des Césars, car il faut laisser aux C ce qui est aux C.

Pourquoi dites-vous ça ? Je ne comprends pas. Quel est votre raisonnement ? Quels sont vos arguments ?

Portrait de YVESM
17/juillet/2021 - 21h20

Déconstruisons le festival du cirque de Cannes, sans descendre jusqu’au niveau des Césars, car il faut laisser aux C ce qui est aux C.

Portrait de Berger Blanc
17/juillet/2021 - 21h07

En même temps"virgule" un gros con anti-blanc con !!! 

Portrait de Berger Blanc
17/juillet/2021 - 21h05

Un camé quoi ???