11/07 08:45

Attaque dans une boutique Bouygues Telecom à Claye-Souilly : Mais que s'est-il vraiment passé et qui est l'homme qui a tué un vendeur de 18 ans et blessé gravement son collègue de 21 ans ? Vidéo

Ce samedi, aux alentours de 13h20, deux vendeurs de la boutique de téléphonie Bouygues Telecom du centre commercial à Claye-Souilly (Seine-et-Marne) ont été poignardés par un individu armé d'un couteau, a-t-on appris de source policière. L'une des victimes est décédée et l'autre a été transportée à l'hôpital dans un état grave, a indiqué à l'AFP la procureure de Meaux Laureline Peyrefitte, qui s'est rendu sur les lieux.

Selon des sources policières à l'AFP, le suspect de 62 ans s'est présenté à la boutique de téléphonie pour un «différend commercial», demandant «un remboursement qu'il n'a pas obtenu». Mécontent, il est parti puis revenu peu de temps après avec un couteau. Il a alors poignardé les vendeurs «au niveau du cœur».

Le vendeur décédé était âgé de 18 ans et venait d'obtenir son baccalauréat et celui grièvement blessé est un jeune homme de 20 ans, en contrat d'alternance dans la boutique de téléphonie, a précisé la procureure de Meaux lors d'une conférence de presse en fin d'après-midi.

"Tout à coup, l'individu s'en est pris physiquement à l'employé en lui portant un violent coup de couteau au niveau du thorax", poursuit la procureure. "Il s'en est ensuite pris au second employé en lui portant un coup de couteau dans la région du coeur. Une autopsie permettra de savoir précisément les causes du décès." Les deux victimes sont d'abord parvenues à s'enfuir du magasin, avant de s'effondrer dans la galerie marchande.

Des témoins sont alors venus à leurs secours et les pompiers ont rapidement été dépêchés sur place. 

L'agresseur d'origine sénégalaise serait connu des services de police pour infraction à la législation sur les stupéfiants, mais pas des services de renseignement. «Il n'y a pas de notion de terrorisme ou de différend antérieur», précise la source policière.

L'individu a été maîtrisé et interpellé par un policier et agent pénitentiaire, tous deux hors service mais qui se trouvaient à l'intérieur du centre commercial alors que l'individu s'apprêtait à attaquer une troisième personne, comme l'a souligné la procureure.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a, dans un Tweet, salué l'action des deux hommes, les félicitant «pour leur action courageuse». Par ailleurs, une vidéo de l'interpellation de l'agresseur a été mise en ligne sur les réseaux sociaux.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JC732
11/juillet/2021 - 18h37
lily6228 a écrit :

Ca débecte autant les Sénégalais d'être assimilés à lui que les Français blancs d'être assimilés à des gens comme vous...

Alors Lily? serais tu suédoise également? Je vois que tu prends toujours leur défense.

Portrait de Le Zef
11/juillet/2021 - 11h09

Moi je, je veux, il n'a pas appris dans son pays le savoir vivre, foutez moi ça smileydehors 

Portrait de avalonze2
11/juillet/2021 - 10h58
lily6228 a écrit :

Ca débecte autant les Sénégalais d'être assimilés à lui que les Français blancs d'être assimilés à des gens comme vous...

aux states  , il y a 15% de noirs 

93% des noirs sont tué par d'autre noirs 

et après ça , on a le mouvement BLM   , qui est un mouvement racialiste/raciste

je te laisse réfléchir au chiffres et à la réalité  de la société 

Portrait de lily6228
11/juillet/2021 - 10h08
Fantar a écrit :

Vu de loin, ça a l'air d'un suédois smiley

Ca débecte autant les Sénégalais d'être assimilés à lui que les Français blancs d'être assimilés à des gens comme vous...

Portrait de Fantar
11/juillet/2021 - 09h56

Vu de loin, ça a l'air d'un suédois smiley

Portrait de YVESM
11/juillet/2021 - 09h09

Une pensée pour les familles des vendeurs. Une pensée également pour les juges qui vont s’occuper de ce dossier. Si ce type n’a pas le maximum du fait de la préméditation, puisqu’il est revenu pour tuer..,