22/06 10:46

Hautes-Alpes: Un candidat aux élections départementales visé par des tags injurieux et racistes : "Je suis choqué, ce sont des actes isolés qui pourrissent la vie de tous les jours"

Dans les Hautes-Alpes, des tags injurieux et racistes visant un candidat aux départementales ont été découverts. C'est Gérald Griffit qui est la cible de ces inscriptions faites sur les murs du Quai des Arts, la médiathèque de la ville de Veynes, sur lesquelles ont peut lire  "Votez men in black LFI" ("Votez l'homme en noir") et "Men is black" ("L'homme est noir"), comme le rapporte Le Dauphiné Libéré.

Sur Facebook, Gérald Griffit déclare: "Je condamne expressément cet acte raciste envers ma personne et ces dégradations du quai des arts à Veynes. Ne nous trompons pas ce n’est pas un acte partisan mais bien raciste à l’image des inscriptions sur le même bâtiment lors des dernières municipales. Ne nous laissons pas intimider par une minorité qui font acte de lâcheté et montrons nous plus fort en allant voter dimanche 27 juin pour le binôme Sylvine Gauthier et Gérald Griffit."

A nos confrères du Dauphiné libéré , il se dit être "choqué" mais ne souhaite pas déposer plainte: "Je ne les ai pas partagés sur notre compte de campagne parce que je ne souhaite pas en faire ma campagne. Je suis toujours choqué par ces actes de discrimination, toutes formes de discriminations, qu'ils soient racistes, homophobes ou sexistes, ça fait 17 ans que je suis à Veynes et qu'il y ait des gens qui attaquent sur la couleur de peau, ça fait mal au cœur. Ce sont des actes isolés qui pourrissent la vie de tous les jours".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pasfacile
22/juin/2021 - 13h34

Il devrait au contraire porter plainte car en ce moment nos compatriotes noirs sont trop souvent cibles du racisme.

Portrait de The dream
22/juin/2021 - 11h06

Actes isolés pas tant que ça, et s'il veut vraiment que l'on puisse un jour dissuader les auteurs de ces actes dégueulasses de récidiver, il faut impérativement qu'il porte plainte. Ne pas le faire va simplement encore renforcer leur sentiment d'impunité et ne les découragera pas de recommencer.