22/05 12:31

Les armes se sont tues à Gaza et en Israël quelques heures après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu qui a mis fin à onze jours d'un conflit sanglant

Les armes se sont tues à Gaza et en Israël quelques heures après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu qui a mis fin à onze jours d'un conflit sanglant entre l'armée israélienne et le mouvement islamiste palestinien Hamas, le quatrième depuis 2008. Mais preuve d'une situation toujours très volatile, de nouveaux affrontements ont éclaté entre fidèles palestiniens et policiers israéliens sur l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam, à Jérusalem-Est, secteur palestinien occupé par Israël, faisant une vingtaine de blessés parmi les Palestiniens.

Un photographe de l'AFP a été battu par la police, pendant ces incidents. Des accrochages similaires il y a environ deux semaines avaient été l'élément déclencheur de la flambée de violences entre l'armée israélienne et le Hamas qui ont fait 248 morts palestiniens, dont 66 enfants et des combattants, selon les autorités à Gaza, et 12 morts en Israël y compris un enfant, une adolescente et un soldat, d'après la police.

Des heurts ont également eu lieu vendredi dans plusieurs quartiers de Jérusalem-Est et au point de passage de Qalandiya entre Jérusalem et la Cisjordanie occupée, a indiqué la police, précisant que plusieurs centaines de policiers et de gardes-frontières étaient mobilisés.

Malgré la trêve, les regards restent tournés vers la Cisjordanie occupée, où les affrontements entre Palestiniens et forces israéliennes ont fait plus de 25 morts palestiniens --dont quatre adolescents-- en onze jours, pire bilan depuis des années dans le territoire.

Des centaines de Palestiniens ont manifesté dans plusieurs villes après la prière du vendredi, lors de rassemblements émaillés de heurts avec les forces de l'ordre israéliennes. Des dizaines de Palestiniens ont été blessés, selon le Croissant-Rouge palestinien.

"Nous avons atteint les objectifs, c'est un succès exceptionnel", a affirmé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en commentant l'offensive militaire israélienne contre le territoire palestinien contrôlé par le Hamas depuis 2007 et où vivent quelque deux millions de Palestiniens. "Plus de 200 terroristes dont 25 gradés" ont été tués pendant l'offensive, a affirmé M. Netanyahu.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions