19/05 07:31

Algérie : Le directeur de la station algérienne Radio M et du site d'information Maghreb Emergent a été placé sous contrôle judiciaire

Le directeur de la station algérienne Radio M et du site d'information Maghreb Emergent a été placé  sous contrôle judiciaire, ont indiqué ces deux médias proches du mouvement de protestation du Hirak. Ihsane El Kadi "a été placé aujourd'hui par le juge d'instruction près le tribunal Sidi M'hamed (à Alger) sous contrôle judiciaire", ont-ils précisé.

Ce journaliste, figure des médias indépendants algériens, a été présentée mardi devant le procureur, au lendemain d'une convocation par la gendarmerie à Alger dans le cadre d'une "procédure d'urgence".

Selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), M. El Kadi est accusé de "diffusion de fausses informations à même de porter atteinte à l'unité nationale", "perturbations des élections" et "réouverture du dossier de la tragédie nationale" des années 1990

. Ce dernier chef d'accusation se réfère à la Charte pour la paix et la réconciliation, censée tourner la page de la guerre civile de la "décennie noire" (1992-2002). L'article 46 punit d'une peine de trois à cinq ans de prison "quiconque qui, par ses déclarations, écrits ou tout autre acte, utilise ou instrumentalise les blessures de la tragédie nationale, pour porter atteinte aux institutions de la République algérienne démocratique et populaire, fragiliser l'Etat, nuire à l'honorabilité de ses agents qui l'ont dignement servie, ou ternir l'image de l'Algérie sur le plan international".

En cas d'inculpation, le journaliste, qui est interdit de quitter le territoire algérien, risque de deux à cinq ans de prison.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pasfacile
19/mai/2021 - 08h34

Algérie : Une dictature qui ne dit pas son nom.