12/05 18:10

Cévennes : Le procureur appelle le fugitif à "revenir à la raison et à déposer les armes" - "Son profil Facebook révèle des éléments qui tendent à confirmer potentiellement sa dangerosité criminologique"

17h54: Eric Maurel, procureur de la République de Nîmes prend la parole et évoque tout d'abord les faits.

Et d'indiquer que "Les perquisitions à son domicile ont permis de retrouver beaucoup d'armes et 3300 munitions de tous calibres."

"Ce qui est en train d'exploiter, c'est son profil Facebook qui révèle des éléments qui tendent à confirmer potentiellement la dangerosité criminologique de l'individu. 

"On ne retrouve aucune trace laissant penser à un passage à l'acte", a-t-il ajouté. Et de préciser: "En étant prudent, il serait muni d'une arme de poing et d'une arme longue"

"Rien dans le comportement de cet individu ne pouvait laisser présumer un tel déferlement de violence"

Avant d'appeler le fugitif à "revenir à la raison et à déposer les armes"

17h42: La préfète du Gard Marie-Françoise Lecaillon fait le point.  "Ce qui nous importe et c'est pour ça que de gros moyens sont mobilisés, c'est de retrouver" le fugitif.

Et d'indiquer qu'"un certain nombre de pistes" a été relevé

Le colonel de gendarmerie du Gard Laurent Haas ajoute "Nous savons qu'il est lourdement armé. L'individu est certainement déterminé."

Et de poursuivre: "Les recherches sont techniquement extrêmement difficiles"

Le fugitif "connaît parfaitement les lieux, il y habite, il les pratique".

"En l'état, nous n'avons pas d'indices précis pour penser qu'il ait pu sortir de la zone dans laquelle nous faisons des recherches", a-t-il indiqué.

Le maire des Plantiers, Bernard Mounier prend la parole à son tour et déclare: "Aujourd'hui on est en train de vivre une rupture dans le continuum d'une vie paisible, c'est à dire celle d'un petit village de 250 habitants". "Il va falloir trouver les moyens d'apaiser et de retrouver un vivre ensemble.", a-t-il ajouté.

07h31: Toujours pas de traces ce matin du jeune homme qui a abattu, hier, son patron, avec lequel il était en conflit, et un collègue qui s’était interposé, dans la scierie du village cévenol des Plantiers. L’homme, toujours activement recherché, a pris la fuite dans la forêt voisine.

Le tireur présumé, âgé de 29 ans et licencié dans un club de tir, a une « personnalité très particulière, très procédurière », a précisé le procureur d’Alès, François Schneider, évoquant « un comportement assez inquiétant de type paranoïaque » depuis quelque temps, lors d’un point-presse. Il avait connu des conflits avec l’ancien maire du village et « était également en conflit avec son employeur pour des problèmes d’horaires de travail », a ajouté François Schneider.

Sur la base du témoignage direct d’un troisième employé de la scierie qui a assisté à la scène, le magistrat a dressé un récit glaçant des faits : vers 8 heures, « l’employé n’a pas salué son patron qui le lui a fait remarquer, mais gentiment.

A ce moment-là, le mis en cause a sorti une arme de poing et a immédiatement ouvert le feu, le tuant de plusieurs balles dans la tête. » « Un des employés a tenté de s’interposer, sidéré par la situation », et il lui a aussi tiré dans la tête le tuant sur le coup. Le témoin a donné l’alerte peu après.

Le mis en cause « est rentré chez lui, aurait récupéré une arme et serait reparti dans la forêt », où des centaines de gendarmes le recherchaient toujours en fin d’après-midi, a conclu le magistrat. Dans l’après-midi, dans cette zone boisée où plusieurs routes ont été coupées, quelque 200 gendarmes, dont des membres du GIGN, étaient déployés pour le retrouver, appuyés d’une équipe cynophile. Et dans le ciel, six hélicoptères survolaient le secteur pour retrouver le fugitif.

« Nous sommes en plein dans les Cévennes, la densité est assez faible, les étendues sont boisées et assez escarpées. Le terrain de chasse est assez important, c’est une très grande surface boisée dans laquelle il a pu se réfugier », a souligné le colonel Bertrand Michel, de la section de recherche de Nîmes, qui s’est exprimé aux côtés du procureur d’Alès.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de KERCLAUDE
13/mai/2021 - 08h38

Il ne faut pas que les forces de l'ordre soit prises pour cibles.

Portrait de Amos
12/mai/2021 - 20h50
Valentin98 a écrit :

Son prénom: Valentin. (cf jt de tf1). Je vous rassure ce n'est pas moi!smiley

Mouaip. Qui nous dit que vous ne piquez pas le wifi de la famille Laporte de Saint-Etienne de Vallée Française?

Portrait de Amos
12/mai/2021 - 20h48
Harriet a écrit :

Bonsoir  cher Harfang ! smiley

Egal à vous même , vous êtes ! smiley 

(J'édite car finalement ... Valentin ( son prénom) ne rime qu'avec ... Fortin !)  smiley

Non ça rime aussi avec manurhin et sapin.

Portrait de harfang
12/mai/2021 - 20h27
Valentin98 a écrit :

Son prénom: Valentin. (cf jt de tf1). Je vous rassure ce n'est pas moi!smiley

Quelqu'un qui a comme avatar Walter ne peut être un tueur .smiley

Portrait de Harriet
12/mai/2021 - 20h01
harfang a écrit :

Bonjour Harriet.

Abréger sa peine en tranchant" Cévennes"?

Bonsoir  cher Harfang ! smiley

Egal à vous même , vous êtes ! smiley 

(J'édite car finalement ... Valentin ( son prénom) ne rime qu'avec ... Fortin !)  smiley

Portrait de harfang
12/mai/2021 - 19h55
Harriet a écrit :

Appeler à la raison un type qui vient de tuer deux hommes ... mouais ! 

Il avait forcément dû la perdre pour en arriver là ... smiley

Deux soluces ... Un ersatz de "Fort Alamo" , avec forcené retranché façon Rambo ... 

Ou ... l'individu a encore un éclair de lucidité et se dit qu'il va en prendre pour 20 ans et (a) décide(é)  d'auto-abréger sa future peine ... 

Bonjour Harriet.

Abréger sa peine en tranchant" Cévennes"?

Portrait de Amos
12/mai/2021 - 19h50
Steyr∞Schœnauer7.64 a écrit :

300 gendarmes dont le GIGN, deux hélicoptères avec caméra thermique, des chiens de recherche aguerris avec un départ de piste connu. Quand je vous parle du maquis des Cévennes.... Même les Nazis se sont cassés les dent dessus et avec moins de moyens. 

Sauf si les gendarmes ont leur belge paulus (maquis aire de cote).

Mais oui, ça a être dur de le trouver..

Ils feraient mieux d'appeler les chasseurs à la rescousse. Ils connaissent les lieux comme personne.

Portrait de Harriet
12/mai/2021 - 19h18

Appeler à la raison un type qui vient de tuer deux hommes ... mouais ! 

Il avait forcément dû la perdre pour en arriver là ... smiley

Deux soluces ... Un ersatz de "Fort Alamo" , avec forcené retranché façon Rambo ... 

Ou ... l'individu a encore un éclair de lucidité et se dit qu'il va en prendre pour 20 ans et (a) décide(é)  d'auto-abréger sa future peine ... 

Portrait de catijeg
12/mai/2021 - 18h20 - depuis l'application mobile

AU milieu des bois , il capte BFM TV ...

Portrait de catijeg
12/mai/2021 - 18h19 - depuis l'application mobile

Au milieu des bois il capte BFM TV ...