11/05 07:14

Après une rencontre avec les syndicats de policiers à Matignon, le Premier ministre Jean Castex a annoncé cette nuit un durcissement des peines contre les agresseurs de policiers ou gendarmes - Vidéo

Au terme d'une rencontre avec les syndicats de policiers à Matignon, le Premier ministre Jean Castex a annoncé un durcissement des peines contre les agresseurs de policiers ou gendarmes, dans un communiqué publié ce lundi soir. Cette réunion était organisée après le meurtre d'un brigadier la semaine dernière à Avignon.

Dans un communiqué, le Premier ministre a précisé que la peine de sûreté pour les personnes condamnées à perpétuité pour un crime commis contre un policier ou un gendarme serait portée à trente ans, ainsi que la limitation stricte des possibilités de réduction des peines pour les agresseurs de membres des forces de l'ordre.

"Le garde des Sceaux a pour mission de proposer un projet de loi d'ici l'été", a fait savoir Olivier Varlet, le secrétaire général de l'UNSA Police devant la presse à sa sortie de l'Hôtel de Matignon, saluant "une prise de conscience du gouvernement" sur ces questions là. Aujourd'hui, "on a pris en compte l'ambition du gouvernement d'aller de l'avant sur une réponse pénale plus forte vis-à-vis des agressions des forces de sécurité", a-t-il poursuivi. "Maintenant, nous allons être prudents et avons décidé de ne pas participer à la première réunion du Beauvau de la sécurité et il faudra reprendre les discussions à partir du 27" mai prochain.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lily6228
11/mai/2021 - 18h44
seb2746 a écrit :

D'un coté on dit des choses mais de l'autre c'est IMPOSSIBLE à faire.

 

Il manque +13 000 places dans nos prison à ce jour... les conditions de détentions sont hors la loi depuis des décennies, les juges ont ORDRES de ne plus mettre en prison sauf cas TRES graves.

 

Voilà pkoi un dealer restera dehors (où dans une maison d’arrêt) 3 mois pour calmer le quartier, la population et les stats du commissariat.

 

Un mec qui tabasse sa femme n'aura RIEN, y'a pas la place de toute façon puis... elle est pas morte donc = risque limité, cqfd. Oublions pas que ces affaires sont traitées en -10 minutes, c'est de la justice fast-food (même si ça ne remet pas en cause ceux qui la donne mais RIEN n'est fait pour que ça fonctionne).

Je cherche une seule information de vraie dans vos propos mais malheureusement il n'y en a aucune. Vous fantasmez beaucoup de choses... Si on prend les seuls points factuels, les chiffres des prisons sont faux (+2000 actuellement) et ceux qui frappent leur compagne n'ont jamais été punis aussi durement qu'aujourd'hui en raison d'une volonté politique notamment.

Portrait de bergil
11/mai/2021 - 17h57
JC732 a écrit :

Pourtant, nous avons des places en France: A Cayenne, il y a des bâtiments inoccupés. Quelques coups de peinture, un bon nettoyage, et le probleme est réglé.

smiley

On pourrait déjà y envoyer les 14500 détenus étrangers ( 23 % du total ) qui n'ont rien à faire dans nos prisons en France où le mieux les renvoyer dans leur pays d'origine !

Portrait de djibou35
11/mai/2021 - 17h41

Elles vont se chier dessus les racailles smiley

Pour fêter ça "Soirée violences urbaines"

Portrait de JC732
11/mai/2021 - 15h01
seb2746 a écrit :

D'un coté on dit des choses mais de l'autre c'est IMPOSSIBLE à faire.

 

Il manque +13 000 places dans nos prison à ce jour... les conditions de détentions sont hors la loi depuis des décennies, les juges ont ORDRES de ne plus mettre en prison sauf cas TRES graves.

 

Voilà pkoi un dealer restera dehors (où dans une maison d’arrêt) 3 mois pour calmer le quartier, la population et les stats du commissariat.

 

Un mec qui tabasse sa femme n'aura RIEN, y'a pas la place de toute façon puis... elle est pas morte donc = risque limité, cqfd. Oublions pas que ces affaires sont traitées en -10 minutes, c'est de la justice fast-food (même si ça ne remet pas en cause ceux qui la donne mais RIEN n'est fait pour que ça fonctionne).

Pourtant, nous avons des places en France: A Cayenne, il y a des bâtiments inoccupés. Quelques coups de peinture, un bon nettoyage, et le probleme est réglé.

smiley

Portrait de seb2746
11/mai/2021 - 11h26

D'un coté on dit des choses mais de l'autre c'est IMPOSSIBLE à faire.

 

Il manque +13 000 places dans nos prison à ce jour... les conditions de détentions sont hors la loi depuis des décennies, les juges ont ORDRES de ne plus mettre en prison sauf cas TRES graves.

 

Voilà pkoi un dealer restera dehors (où dans une maison d’arrêt) 3 mois pour calmer le quartier, la population et les stats du commissariat.

 

Un mec qui tabasse sa femme n'aura RIEN, y'a pas la place de toute façon puis... elle est pas morte donc = risque limité, cqfd. Oublions pas que ces affaires sont traitées en -10 minutes, c'est de la justice fast-food (même si ça ne remet pas en cause ceux qui la donne mais RIEN n'est fait pour que ça fonctionne).

Portrait de hummerH2
11/mai/2021 - 10h03
KERCLAUDE a écrit :

Des travaux d'intérêts généraux au lieu des rappels à la loi, c'est violent pour les auteurs....

Surtout que, comme d'habitude, faute de moyens, faute de structures, faute de temps, faute de...., des travaux d'intérêts généraux qui seront prononcés, mais jamais effectués !

Bref, des annonces inutiles annoncées dans l'urgence !

Gouverner, ce n'est pas annoncer des mesurettes en fonction de l'actualité !

 

Portrait de VNBis
11/mai/2021 - 09h45

Et que pensent les juges de ces annonces ?

Vont-ils continuer à faire ce qu'ils veulent comme des enfants trop gâtés ?

Ils sont censés rendre justice au nom du peuple mais refusent d'avoir de comptes à rendre à qui que ce soit . C'est à mon avis une partie non négligeable du problème actuel 

Portrait de Nerfertiti
11/mai/2021 - 09h38

encore un pansement sur une jambe de bois

Portrait de pasfacile
11/mai/2021 - 09h25

Bla-bla-bla. les annonces faites dans l'urgence sont rarement suivies d'effet. Demain on rase gratis car les annonces ne coûtent rien ! 

Portrait de loxo
11/mai/2021 - 09h21

De toute façon, avec les élections qui approchent, ça va être poudre de perlimpinpin à gogo.. On va nous promettre la sécurité en France dès 2022 ! dès le lendemain qu'ils seront réélu même.. 

Portrait de ViveLaFrance
JC732 a écrit :

J'ai écouté ce matin. Rien que du vent. Les racailles peuvent dormir tranquilles.

Ce gouvernement est tétanisé face a ce probleme. Le president semble ne pas se rendre compte que 2022 se jouera sur le thème de la sécurité. Les gens sont à bout. Et son ministre de l'injustice  donne de lui une image déplorable, qui me rappelle l'école, avec les "viens te battre si t'es un homme". Au lieu de s'occuper des vrais problemes, au lieu de s'occuper des racailles, il préfère aller ferrailler dans le nord pour faire la chasse au RN, et particulièrement à sa présidente. J’espère qu'il prendra une bonne déculottée.

Quand aux policiers, qu'on donne 22 ou 30ans aux criminels qui s'en prennent à eux, ça ne changera pas grand chose. Il faut leur donner les moyens et surtout le droit de se défendre.

Bref. C'est la continuité dans le faux changement.

@JC732 Entièrement d’accord avec votre point de vue !

Portrait de KERCLAUDE
11/mai/2021 - 07h50

Des travaux d'intérêts généraux au lieu des rappels à la loi, c'est violent pour les auteurs....

Portrait de JC732
11/mai/2021 - 07h47

J'ai écouté ce matin. Rien que du vent. Les racailles peuvent dormir tranquilles.

Ce gouvernement est tétanisé face a ce probleme. Le president semble ne pas se rendre compte que 2022 se jouera sur le thème de la sécurité. Les gens sont à bout. Et son ministre de l'injustice  donne de lui une image déplorable, qui me rappelle l'école, avec les "viens te battre si t'es un homme". Au lieu de s'occuper des vrais problemes, au lieu de s'occuper des racailles, il préfère aller ferrailler dans le nord pour faire la chasse au RN, et particulièrement à sa présidente. J’espère qu'il prendra une bonne déculottée.

Quand aux policiers, qu'on donne 22 ou 30ans aux criminels qui s'en prennent à eux, ça ne changera pas grand chose. Il faut leur donner les moyens et surtout le droit de se défendre.

Bref. C'est la continuité dans le faux changement.

Portrait de KERCLAUDE
11/mai/2021 - 07h47

Des travaux d'intérêts généraux prévus pour certains auteurs dans certaines situations, mais on croit rêver .