11/05 07:22

Coronavirus - Bars, restaurants, magasins... Le Premier Ministre a annoncé hier soir le planning définitif des réouvertures partielles à partir du 19 mai prochain - Vidéo

Les cafés, bars et restaurants pourront bien rouvrir leurs terrasses le 19 mai partout en France, pour des tablées de six convives, puis leurs salles le 9 juin, mais ils devront se limiter à la moitié de la capacité de celles-ci.

Les professionnels espéraient que certains territoires, aux indicateurs sanitaires meilleurs qu’ailleurs, seraient exemptés de cette jauge de 50%, qui va fortement les handicaper, alors que seuls 40% de ces établissements disposent d’une terrasse, et que les touristes étrangers, comme la clientèle d’affaires, ne seront pas de retour cet été

Aussi, tous les magasins, y compris les centres commerciaux et les commerces dits “non-essentiels”, pourront rouvrir le 19 mai avec une jauge d’un client maximum pour 8 mètres carrés, déjà en vigueur dans la plupart des commerces.

Les magasins seront autorisés à accepter deux fois plus de clients, soit un pour 4 mètres carrés, à compter du 9 juin. Cette jauge doit disparaître le 30 juin, a précisé Matignon.

Selon Jean Terlon, vice-président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) interrogé par 20 Minutes, de nombreux restaurateurs pourraient décider d'attendre la réouverture complète par manque de rentabilité : "Avec une terrasse, il faut qu'il fasse beau, qu'il n'y ait pas de vent, pas de pluie. Et quand vous l'ouvrez, vous ouvrez un restaurant. Vous réintroduisez des dépenses sans connaître les recettes. Sans compter la taille de la terrasse : si vous avez une capacité de 25 couverts réduite à 15 ou 10, ça ne sert à rien d'ouvrir".

Pour inciter les restaurateurs à rouvrir, le fonds de solidarité sera accessible sans condition de perte de chiffre d'affaires. "De juin à août, le fonds de solidarité sera ouvert à tous les acteurs du tourisme quelle que soit leur perte de chiffre d'affaires", a déclaré ce lundi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, dans la matinale de France Info. "Le dispositif du chômage partiel sera également maintenu au moins jusqu'en août mais avec une prise en charge dégressive", souligne Le Figaro.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de VNBis
11/mai/2021 - 09h47

Avant tout emballement attendre le contre-ordres

C'est une spécialité de ce gouvernement