10/05 17:05

Policier tué à Avignon - "L'auteur présumé des coups de feu a été identifié. Deux des personnes interpellées n'ont que 19 et 20 ans, et ont déjà été condamnées plusieurs fois" (Procureur) - VIDEO

17h02: Le procureur de la République d'Avignon, Philippe Guémas, fait le point sur l'enquête

"Les gardes à vue sont en cours", a-t-il d'abord indiqué. Et d'ajouter: "Les enquêteurs ont pu réunir des renseignement pour identifier l'auteur potentiel des coups de feu, et le second individu qui était à ses côtés"

"L'enquête se poursuit depuis vendredi dernier. C'est sous l'autorité de deux juges d'instruction que l'enquête se poursuit depuis vendredi dernier. Les deux personnes recherchées étaient susceptibles de quitter Avignon pour se réfugier en Espagne. Elles ont été interpellées hier soir au péage de Rémoulins.", a-t-il indiqué.

"La sœur de celui suspecté d'être le tueur a également été placée en garde à vue. Quatre personnes sont donc placées en garde à vue .Les auditions de ces quatre personnes sont en cours […] Ils bénéficient, ne l’oublions pas, de la présomption d’innocence", poursuit le procureur.", a-t-il annoncé. Et d'ajouter que le conducteur du véhicule qui transportait les deux suspect a également été interpellé.

"Les deux personnes interpellées sont toutes les deux très jeunes, elles sont âgées de 19 et 20 ans et ont déjà été condamnées plusieurs fois, notamment par le tribunal pour enfants pour des faits de violence et usage de stupéfiants"

"Plus de 50 à 60 officiers de la police judiciaire" sont mobilisés dans cette enquête, a précisé de son côté le commissaire Jean-Philippe Fougereau, qui appelle à la grande prudence dans la diffusion des informations.

09h50: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Quatre personnes soupçonnées d'être liées au meurtre du policier mercredi à Avignon sur un lieu de deal ont été interpellées au total dimanche soir, a annoncé lundi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Parmi elles figurent le tireur présumé, son complice et le chauffeur, selon une source proche du dossier. Les trois hommes ont été arrêtés par la BRI (Brigade de recherche et d’Intervention) alors qu'ils se dirigeaient vers l'Espagne, selon une source policière. Les interpellations ont eu lieu au péage de Remoulins, a précisé sur BFMTV/RMC le ministre de l'Intérieur.

«Ils sont français, nés en France», a ajouté le ministre, en précisant qu'ils étaient connus pour trafic de stupéfiants. L'homme soupçonné d'être l'auteur des tirs, et celui qui serait son complice, sont âgés d'une vingtaine d'année. La 4e personne est une femme, sœur d'un des hommes interpellés.

Le tireur qui avait atteint mortellement le brigadier de 36 ans avec une arme de poing dans le centre d'Avignon avait pris la fuite immédiatement avec son complice. «On a démontré qu'on ne laissera jamais tranquille les trafiquants», a indiqué le ministre en saluant l'action des policiers, quatre jours après le meurtre d'Eric Masson.

Des perquisitions étaient par ailleurs en cours lundi matin, notamment aux domiciles des suspects, a-t-on par ailleurs appris de sources policières. «On avait mis en place des surveillances depuis le début de l’enquête», a ajouté une de ces sources.

L’enquête se poursuit pour déterminer s’ils ont bénéficié d’autres complicités durant leur fuite.

Le lendemain du meurtre du policier, une femme présente sur les lieux au moment du drame, une consommatrice de drogue, avait été placée en garde à vue puis relâchée. Les interpellations de dimanche soir sont intervenues quelques heures après une cérémonie d'hommage au policier devant le commissariat d'Avignon, à laquelle plusieurs milliers de personnes ont participé. Un hommage national doit être rendu à Eric Masson mardi après-midi à Avignon par le Premier ministre Jean Castex qui sera accompagné du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

09h32: Des perquisitions ont lieu ce matin chez deux des suspects arrêtés

08h39: Gérald Darmanin : "J'irai saluer les policiers lors de leur marche du 19 mai prochain" (BFM TV)

08h30: Sur BFM TV, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin annonce que quatre personnes ont été interpellées hier alors qu'elles cherchaient à échapper aux contrôles de police. Il s'agit de quatre personnes qui sont âgées de moins de 30 ans et qui sont liées au trafic de drogue.

.

07h59: Un troisième individu a été interpellé, il s'agit du chauffeur du véhicule selon les informations de CNews

06h20: Hier soir, deux suspects ont été arrêtés à une vingtaine de kilomètres d'Avignon, a appris l'AFP de source proche du dossier, sans plus de détail. Contacté, le parquet d'Avignon n'a pas souhaité faire de commentaire à ce stade. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui assistera mardi à un hommage national au policier présidé par le Premier ministre Jean Castex, a de son côté félicité via Twitter la police pour ces interpellations, estimant que "ce crime ne doit en aucun cas rester impuni".

Ils se trouvaient au niveau d'un péage, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest d'Avignon. 

Une intervention extrêmement risquée compte tenu des faits qui leur sont reprochés, et qui a été menée par la brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Montpellier. Un des deux hommes est soupçonné d'être le tireur, l'autre pourrait être son complice, celui qui était présent au moment du meurtre d'Éric Masson.

Les enquêteurs doivent maintenant en avoir la preuve formelle : ils vont désormais pouvoir les interroger en garde-à-vue sur ce qu'il s'est passé mercredi dernier et comparer leurs empreintes aux divers prélèvements réalisés sur la scène du crime. Ils vont également les confronter au témoignage du collège d'Éric Masson et à celui de l'acheteuse de produit stupéfiant. Les deux seuls autres témoins présents au moment du drame.

.

04h28: Dimanche en début d'après-midi, plusieurs milliers de personnes --5.000 selon la police -- policiers en civil ou habitants des environs sont venus déposer des fleurs ou mettre un mot sur les registres de condoléances devant le portrait du père de famille, sur les marches de l'hôtel de police.

Pendant ce rassemblement, à l'appel des syndicats de la profession, le silence a été interrompu seulement par des applaudissements pour la police et deux Marseillaises.

Les coéquipiers d'Eric Masson, très éprouvés, étaient présents mais non sa famille qui a fait part de son besoin de tranquillité dans ce moment de deuil et souhaite se tenir éloignée de toute agitation politique et médiatique.

Dans la foule, une dame qui préfère taire son nom cachait mal ses larmes. "Mon fils était avec lui, il lui a tenu la main quand il mourait. Il est dévasté. Moi je ressens une colère immense contre ce système. Pourquoi tant de haine ?", confie cette mère d'un des brigadiers de l'équipe d'Eric Masson.

Appelés mercredi sur un point de trafic de drogue bien connu, dans le centre historique d'Avignon, les policiers de la brigade d'intervention départementale Vaucluse-Gard, en civil, dont Eric Masson, avaient procédé au contrôle d'une cliente "de ce qui ressemblait à un échange de stupéfiants", selon le procureur Philippe Guémas. Alors que la femme venait d'être arrêtée par les deux policiers, "deux individus s'avançaient (...) et l'un des deux, porteur d'une sacoche en bandoulière, (leur) demandait ce qu'ils faisaient là", a expliqué M. Guémas: "Eric Masson déclinait sa qualité de policier et l'individu sortait une arme de poing et faisait feu à deux reprises, l'atteignant au thorax et à l'abdomen". Le policier est mort sur place.

00h11: Deux personnes soupçonnées d'être impliquées dans le meurtre du policier Eric Masson mercredi ont été arrêtées dimanche soir, quelques heures après un hommage ayant réuni une foule émue devant l'hôtel de police d'Avignon.

Le tireur qui a atteint mortellement le brigadier de 36 ans dans le centre d'Avignon avait pris la fuite immédiatement avec son complice.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de KERCLAUDE
11/mai/2021 - 07h45

Le tribunal médiatique est en route et les auditions des personnes débutent à la télévision alors que les gardes à vue sont en cours, incroyable. 

Portrait de th93100
10/mai/2021 - 21h57
Zhirkov99 a écrit :

Encore des chances pour la France... Je mise sur des Suédois.

j'hésite avec des Auvergnats ??

Portrait de JC732
10/mai/2021 - 18h20
ΙΧΘΥΣ a écrit :

« Ils fuyaient vers l’Espagne »

Direction  Algésiras puis le Maroc.

Pour le Maroc, ce n'est pas certain. Ils n'aiment pas beaucoup les chances pour la France la bas. Et comme le Maroc refuse la double nationalité, pour eux le gars est français. Ils n’hésitent pas a les renvoyer en France après un séjour en taule qui n'a vraiment rien du club med.

Portrait de geneva
10/mai/2021 - 18h05
bergil a écrit :

J'ai pas de renseignements mais vus certains jugements , cela m'étonnerais qu'ils soit condamnés à la prison à vie !

Non, ce sont son épouse et ses enfants qui sont condamnés à la peine à vie...  Eux, on leur trouvera certainement des excuses !

Portrait de geneva
10/mai/2021 - 18h04

Des chances pour la France paraît-il !!!!!

Portrait de hummerH2
10/mai/2021 - 18h03

19 et 20 ans, condamnés plusieurs fois, manifestement à de très légères peines ou des peines non exécutées puisque toujours libres.

Impression de déjà vu, déjà entendu, jusqu'à la prochaine fois, puisque comme d'habitude, rien ne sera changé ! ... smileysmiley

Portrait de mbagnick
10/mai/2021 - 17h39
elisabeth 14 a écrit :

tiens et le votre c est quoi ??

Je suis pour la diffusion de tous les prénoms. En quoi la diffusion vous dérange? Qu'est-ce qui coince?

Portrait de elisabeth 14
10/mai/2021 - 17h34
Greenday2013 a écrit :

Peut-on avoir les prénoms des personnes interpelées ?

tiens et le votre c est quoi ??

Portrait de Zhirkov99
10/mai/2021 - 17h28 - depuis l'application mobile
bergil a écrit :

J'ai pas de renseignements mais vus certains jugements , cela m'étonnerais qu'ils soit condamnés à la prison à vie !

@bergil C'est une façon de parler. Ils vont en bouffer des années de prison...

Portrait de bergil
10/mai/2021 - 17h26
Zhirkov99 a écrit :

@bergil Et alors ? Ça change rien du tout... T'as des infos sur l'instruction ? S'ils ont voulu fuir la France et s'ils ont été retrouvés, c'est qu'il y a pas mal d'éléments, crois moi... Ces pourris vont finir leur vie derrière les barreaux :)

J'ai pas de renseignements mais vus certains jugements , cela m'étonnerais qu'ils soit condamnés à la prison à vie !

Portrait de FrenchDreamer
10/mai/2021 - 17h22
Zhirkov99 a écrit :

@Greenday2013 Hakim et Youssef. Pour changer...

Mensonges !!! y'en a marre des mensonges ! 

C'est julien et Eriksen ! 

Portrait de Zhirkov99
10/mai/2021 - 17h19 - depuis l'application mobile
Greenday2013 a écrit :

Peut-on avoir les prénoms des personnes interpelées ?

@Greenday2013 Hakim et Youssef. Pour changer...

Portrait de Zhirkov99
10/mai/2021 - 17h18 - depuis l'application mobile
bergil a écrit :

Il semble qu'il n'avait pas d'arme lors de l'arrestation , si elle n'est pas retrouvée avec  un " bon " avocat il ne risque pas grande chose !

@bergil Et alors ? Ça change rien du tout... T'as des infos sur l'instruction ? S'ils ont voulu fuir la France et s'ils ont été retrouvés, c'est qu'il y a pas mal d'éléments, crois moi... Ces pourris vont finir leur vie derrière les barreaux :)

Portrait de Zhirkov99
10/mai/2021 - 17h17 - depuis l'application mobile

Encore des chances pour la France... Je mise sur des Suédois.

Portrait de bergil
10/mai/2021 - 14h24

Il semble qu'il n'avait pas d'arme lors de l'arrestation , si elle n'est pas retrouvée avec  un " bon " avocat il ne risque pas grande chose !

Portrait de Greenday2013
10/mai/2021 - 13h54

Peut-on avoir les prénoms des personnes interpelées ?

Portrait de Coronagentil
10/mai/2021 - 12h50

L'un des deux assaillants était à la fois un futur Zidane et un futur Montaigne, on a retrouvé chez lui des manuscrits de poésie et une thèse sur Clovis et l'Histoire de France ainsi que la formule du vaccin universel contre le covid. Malheureusement son pépé du bled ayant eu une carrie, il avait du arrêter son doctorat en science sociale d'assimilation française option chance pour l'univers pour travailler au mcdo (et dealer aussi un peu de la drogue malgré lui car il est contre) et pouvoir financer le rapatriement de son pépé afin de lui sauver la dent. Encore le destin brisé d'une chance pour la France ghettoisée, discriminée, martyrisée par la colonisation et qui va devoir gâcher sa vie à jouer à la playstation dans les prisons françaises pour les 3 mois à venir dont 6 avec sursis. Bien entendu l'estremedroite est derrière tout ça, avec en premier chef ce pauvre policier qui était français de père et de mère comme le fut pétain, jean marie le pen, obélix et la soeur d'eric zemmour.

Portrait de Coronagentil
10/mai/2021 - 12h37
FrenchDreamer a écrit :

Euh les gars, on lui dit ? Rien ne changera comme rien n'a changé avec les policitiens depuis 20 ans. 

Même cinoche dans 1 an, "FAITEUX BARRAGEUHHHH A LA HAINEUXXX CAI DANGEREUXXX"

Oui faut lui dire pour son bien.... en 2022 une majorité de français feront un "frontrepublicaincontrelahainefashoheureléplussombre"  et on recommencera encore et encore

Portrait de FrenchDreamer
10/mai/2021 - 10h24
loxo a écrit :

Donc on puni le tireur est ça s'arrête là ? devoir accompli ?.. Pas de réforme de la justice, on continue le laxisme, aucune tête ne tombe, on continue à laisser dehors des types avec 20 condamnations pour vol, trafic de drogue et violence?

Euh les gars, on lui dit ? Rien ne changera comme rien n'a changé avec les policitiens depuis 20 ans. 

Même cinoche dans 1 an, "FAITEUX BARRAGEUHHHH A LA HAINEUXXX CAI DANGEREUXXX"

Portrait de FrenchDreamer
10/mai/2021 - 10h20

4 mois de sursis + canal +/ps5 offert en cellule

Portrait de Tocinodecielo
10/mai/2021 - 08h53

S'il s'avère que le  tueur n'est pas français il faudrait lui faire accomplir sa peine dans son pays d'origine. Ca rigole moins les prisons là bas. 

Portrait de JC732
10/mai/2021 - 08h35
L ' Ecume Des Choses a écrit :

je vous remercie  donc d'avoir confirmé point par point ce que j'avais écrit ...

Point par point? Pas tout a fait. Je l'ai simplement complété en rajoutant la raison pour laquelle cette loi avait été modifiée: l’idéologie socialiste (déjà) de l'epoque. Il ne fallait pas designer un suspect par un terme que le public, certainement stupide aurait pu interpréter comme une quasi certitude de  culpabilité.. Tu le savais certainement, et c'est pour cette raison que tu n'as pas jugé utile de le préciser.

Lorsqu'on prétend donner un cours de droit, sans aucune nuance,  il me parait logique d'expliquer la raison d'un modification importante d'une loi.

Inutile de me remercier ou de me proposer un nuage de lait. Je déteste le thé.

Portrait de ΙΧΘΥΣ
10/mai/2021 - 08h09

« Ils fuyaient vers l’Espagne »

Direction  Algésiras puis le Maroc.

Portrait de KERCLAUDE
10/mai/2021 - 07h43

Il faut féliciter les enquêteurs, maintenant à la justice de se mettre au boulot, une autre affaire. 

 

Portrait de JC732
10/mai/2021 - 07h37
L ' Ecume Des Choses a écrit :

heu ... va falloir revoir vos notions de droit ...

En droit français l'inculpation n'existe pas ...

Cette notion juridique, par laquelle un magistrat, le juge d'instruction,

notifie à  un individu le fait qu'il est suspecté d'une délit ou crime,

s'appelle en droit français, la mise en examen , et ce depuis 1993 .

 

Il aurait été plus juste de dire " En droit français, l'inculpation n'existe PLUS, au lieu de n'existe pas. Cette modification a été faite en 1993 sous la présidence de François Mitterrand

Les socialistes trouvaient que "inculpation" était un terme qui pouvait laisser penser que l'individu concerné était coupable, contrairement à "mise en examen", qui est un terme plus "doux"

On peut aisément comprendre les arrière pensées  de cette modification &gtsmiley

 

Portrait de MonaLou03
10/mai/2021 - 07h16
çabaigne a écrit :

Le tireur présumé est mis en examen. Dans un pays normal l’assassin du policier est inculpé. Tricher avec les mots pour essayer de changer la perception des choses .

Votre pseudo est plutôt "ça baigne total dans la semoule"...."Dans un pays normal l'assassin du policier est inculpé ??? ": Mais dans ce pays, il existe un droit fondamental, celui de la présomption d'innocence ! Je vous le rappelle puisque vous n'êtes pas sorti de la semoule : "Dans sa définition commune, la présomption d’innocence signifie qu’un individu, même suspecté de la commission d’une infraction, ne peut être considéré comme coupable avant d’en avoir été définitivement jugé comme tel par un tribunal."Au lieu de râler sur notre pays, vous feriez bien de féliciter la police pour la rapidité à laquelle les policiers ont attrapé le "tireur présumé".

Portrait de Wolverine
10/mai/2021 - 07h15
çabaigne a écrit :

Le tireur présumé est mis en examen. Dans un pays normal l’assassin du policier est inculpé. Tricher avec les mots pour essayer de changer la perception des choses .

Dans un pays "normal" comme la France, la présomption d'innocence est un principe fondamental de sa justice et les journalistes se doivent de la respecter, peu importe le crime commis, aussi dégueulasse soit-il ! 

D'ailleurs où dans cet article avez vous lu que le tireur présumé était mis en examen ? Il a été interpellé pour le moment, ensuite à l'issue de sa garde à vue il sera présenté à un juge d'instruction et là il sera sans aucun doute mis en examen.