09/05 14:31

Uber assure que la reprise est bien amorcée grâce aux livraisons et à la sortie progressive de la pandémie dans certains pays, mais l'offre et la demande pour les trajets avec chauffeurs restent faibles

Uber assure que la reprise est bien amorcée grâce aux livraisons et à la sortie progressive de la pandémie dans certains pays, mais l'offre et la demande pour les trajets avec chauffeurs restent faibles, et la plateforme de transport continue de devoir défendre son modèle économique contesté.

Le leader mondial de la réservation de voitures de tourisme avec chauffeur (VTC) a indiqué que les courses de passagers avaient commencé à reprendre au premier trimestre, même si les réservations brutes restent en baisse de 38% sur ce segment sur un an. "Nous voyons enfin de la lumière au bout du tunnel, avec les vaccinations en hausse, la baisse des taux d'infection et la levée des restrictions de déplacement", a indiqué Dara Khosrowshahi, le patron du groupe californien, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

L'entreprise a vu ses services de livraison décoller pendant les confinements en 2020 tandis que sa branche "mobilité" plongeait. Cette tendance a continué pendant le premier trimestre: les réservations brutes de trajets (essentiellement les recettes avant déductions des taxes, péages ou diverses rémunérations des chauffeurs) ont diminué de 38% en un an à 6,8 milliards de dollars, tandis que celles des livraisons ont bondi de 166% à 12,5 milliards. L'application compte quelque 98 millions de consommateurs actifs au moins une fois par mois, contre 103 millions il y a un an.

Ailleurs sur le web

Vos réactions