27/04/2021 16:31

Le nombre de chômeurs a légèrement diminué au premier trimestre en France, soit 14.500 inscrits en moins, annonce le ministère du Travail

Le nombre de chômeurs (catégorie A) a légèrement diminué de 0,4% au premier trimestre en France (hors Mayotte), soit 14.500 inscrits en moins, à 3,801 millions, a annoncé mardi le ministère du Travail.

Sur un an, la hausse reste de 6,3%, soit 224.000 chômeurs supplémentaires. Du fait d'une hausse de 0,8% du nombre de demandeurs d'emploi en activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d'emploi avec ou sans activité (A, B et C) est stable à 6,013 millions et croît de 4,7% sur un an, précise la Direction des statistiques (Dares).

Après la forte baisse du troisième trimestre 2020 (-11% en catégorie A) et celle encore nette du quatrième (-2,7%), "on a globalement une stabilité sur ce premier trimestre", a commenté mardi matin la ministre du Travail, Elisabeth Borne, sur BFMTV-RMC.

"On a une stabilité malgré des restrictions sanitaires qui se sont mises en place progressivement sur le premier trimestre. Donc ça montre aussi que finalement il y a beaucoup de secteurs de l'économie qui continuent à fonctionner", a-t-elle jugé.

Dans le détail, par tranche d'âge au sein de la catégorie A en France métropolitaine, il y a une baisse de 0,7% chez les 25-49 ans mais une hausse de 0,3% chez les jeunes et une stabilité chez les plus de 50 ans.

Par région, on note une baisse dans la plupart des régions, à l'exception notamment d'Auvergne-Rhône-Alpes (+1,1%) et de Provence-Alpes-Côte d’Azur (+0,6%).

En termes de flux, il y a une hausse des entrées en ABC (+3,4%) qui s'explique principalement par les retours d'inactivité et les fins de contrat. Les entrées pour licenciement économique (-9,6%) et rupture conventionnelle (-7,5%) sont en baisse.

Le nombre de sorties est quasi stable, du fait d'une baisse des défauts d'actualisation (-5,9%), compensée par une hausse des sorties pour entrée en stage ou en formation (+13,8%) et des reprises d'emploi déclarées (+3,8%).

Au premier trimestre, 675.900 personnes inscrites à Pôle emploi ne sont pas tenues de rechercher un emploi. Elles sont soit non immédiatement disponibles et sans emploi (catégorie D, par exemple: formation, contrat de sécurisation professionnelle, maladie), soit pourvues d'un emploi (catégorie E, par exemple: création d'entreprise, contrat aidé). Sur ce trimestre, le nombre d'inscrits en catégorie D augmente de 5,5% et celui des inscrits en catégorie E de 2,8%.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
27/avril/2021 - 17h45

baisse des défauts d'actualisation ... hausse des sorties pour entrée en stage ou en formation ... reprises d'emploi ... déclarées non immédiatement disponibles

Ceux momentanément aux toilettes non pas été comptés !

Portrait de VitamineC
27/avril/2021 - 16h51

Stop avec ces chiffres mensongers ,il y a tellement de catégories qu'il est impossible de connaitre, de savoir, le nombre réel de sans emploi en France !