27/04 12:02

Concurrence: Des entreprises allemandes des secteurs des médias et de la tech déposent une plainte contre Apple qu'ils accusent de les priver de revenus publicitaires

Plusieurs entreprises allemandes des secteurs des médias et de la tech ont déposé un recours antitrust contre le géant américain Apple et sa fonction de confidentialité renforcée, qu'ils accusent de les priver de revenus publicitaires.

"Je peux confirmer que nous avons reçu la plainte et que nous l'examinons actuellement", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'Office anticartel, le gendarme allemand de la concurrence.

Parmi les plaignants figurent des éditeurs de journaux et de magazines comme Axel Springer, des agences de publicité et des entreprises informatiques. Ils s'opposent à une nouvelle fonctionnalité d'Apple, en vigueur depuis cette semaine, qui exige des concepteurs d'applications qu'ils demandent aux utilisateurs s'ils autorisent à donner accès à des données confidentielles.

Les entreprises plaignantes craignent que nombre d'utilisateurs refusent et les privent ainsi de revenus publicitaires. Facebook a aussi protesté contre cette nouvelle clause.

Cette clause ATT (Transparence du suivi des applications) "abuse de sa position sur le marché et viole la loi sur les cartels", estiment les plaignants dans un communiqué commun.

"Avec ces mesures adoptées unilatéralement, Apple exclut en fait tous les concurrents du traitement des données commercialement pertinentes dans l'écosystème Apple", regrettent-elles.

L'avocat Thomas Hoppner (cabinet Hausfeld), qui représente les plaignants, a estimé auprès de l'AFP que l'ATT entraînerait une baisse d'environ 60% de leurs revenus."Les données d'un utilisateur lui appartiennent et il devrait pouvoir décider s'il veut les partager et avec qui", a réagi Apple dans un communiqué.

Avec le système "iOS 14, nous donnons aux utilisateurs le choix d'autoriser ou non les applications à les suivre en liant leurs informations à des données provenant de tiers à des fins publicitaires, ou en partageant leurs informations avec des courtiers en données", ajoute Apple.

En mars, des start-up françaises avaient porté plainte auprès de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) contre Apple, accusé de ne pas demander le consentement de ses utilisateurs pour afficher de la publicité ciblée au sein de ses propres applications.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions