29/03 12:51

Coronavirus - Un médecin urgentiste tire le signal d’alarme dans "Morandini Live": "Nous allons être obligés de faire le tri des patients dès 60 ans et non pas 75 ou 80 ans si rien n’est fait dans les prochains jours" - VIDEO

Ce matin, le Dr Wilfrid Sammut, médecin et délégué de l’Association des médecins urgentistes de France (Amuf), était l’invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Sur le plateau, il est revenu sur la situation dans les hôpitaux français en raison de la pandémie de coronavirus. Jean-Marc Morandini lui a demandé si les médecins vont être obligés de faire un tri des patients dans les jours à venir.

"Malheureusement, je ne peux que rejoindre la position qui a été défendue dans la presse. Nous y avons été confrontés au mois de février. A l'époque, le tri s'était effectué sur des tranches d'âge plus âgés, parce que les Ehpad avaient été les premières victimes de la Covid-19 au moment de la première vague", a-t-il débuté.

Et d'ajouter : "Le fait d'avoir désarmé l'hôpital, ça nous met dans un situation où, avec un nombre de contaminés plus important, nous allons devoir trier. Ça veut dire que, quand vous avez un lit pour deux patients, il faudra prendre, avec des critères d'éthique, la décision de réanimer le patient X ou le patient Y. Ça sera sur des critères d'espérance de vie et puis sur des critères de comorbidités. C'est une médecine de guerre, de catastrophe".

A la question de savoir pourquoi on en est arrivé à ce niveau, le Dr Wilfrid Sammut explique : "Les facteurs sont nombreux. On n'a déjà pas pris en compte les différentes alarmes que nous, hospitaliers, avons lancé (...) On n'a pas assez pris la mesure de la gravité de la situation. C'était prévisible".

Le Dr Wilfrid Sammut a ensuite indiqué que le tri se fera sur "des âges plus bas" que 75 ou 80 ans. "Là où les états d’âme vont se faire sentir, ce sera sur des tranches d’âge de 60 ans. Je pense qu’on en arrive là. Là où Monsieur Macron est impardonnable, c’est de ne pas avoir pris des décisions fortes dès le début", a-t-il conclu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
30/mars/2021 - 11h29

On se fiche de nous ! A quand des audits avec huissiers des hôpitaux pour voir ce qu'il s'y passe vraiment ? 

27 août 2020 - Olivier Véran : "Si la situation le nécessite, 12.000 lits de réanimation pourront être disponibles"

29 mars 2021 : environ 4 800 patients occupent des lits de réanimation - les médecins disent qu'ils va leur falloir trier les patients.

Quelqu'un se fiche du monde ! 

Portrait de PhilRAI
30/mars/2021 - 10h40

Et pendant ce temps on refuse toujours aux généralistes le droit de prescrire les médicaments efficaces : hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline et autres. 

Quant à la saturation des hôpitaux, elle n'est pas nouvelle, le covid n'y est pour rien. 

Portrait de muzo 28
29/mars/2021 - 18h36
allolaterre a écrit :

En Juin 2020 le CHU de Metz a formé des Infirmières et Infirmiers aux "essentiels de la réanimation" en 72h : Reportage sur TF1. Cela n'a pas fait d'elles et eux des spécialistes mais des Professionnels capables de prodiguer les bons gestes et d'acquérir les bons réflexes pour "donner le temps" aux "spécialistes" d'intervenir !

La SEULE bonne question à se poser : Et si le placement en réanimation était devenu "la norme" ? Symptômes bénins ou graves direction la réa ? Et si le placement en "oxygénothérapie" était aussi comptabilisé comme "réanimation" ? Posez vous les bonnes questions !

Il est temps d'atterrir, vous les prenez où les soignants formés en 72h? On ferme malheureusement des services pour prendre ces soignants en renfort, ce n'est pas une solution qui peut durer. Les infirmiers au chômage ça n'existe pas, il en manque partout. Je ne pense pas qu'on mente sur les hospitalisations en réa, et s'il n'y besoin  que d'oxygénothérapie simple ça se fait dans les autres services dédiés. On est loin de la première vague où on avait de l'aide facilement, lors de la deuxième "vague" personne en renfort, et maintenant on remplace nous même les absents. Je suis sur une semaine où je vais bosser 60h, soit 5 journées de 12h sur 7jours. Elle est là la réalité. 

Portrait de air libre
29/mars/2021 - 18h19
lily6228 a écrit :

Il n'y a pas un problème de lits mais de personnels et les former prend bien plus d'un an.

oui il y a un problème de formation du personnel (sous payé) mais les gouvernements successifs ont fermé 71.572 lits en 16 ans et 95 hopitaux publics !!!!

Portrait de lily6228
29/mars/2021 - 14h29
bonheur-25 a écrit :

les chinois  ont reussi a fabriquer un hopital en 2 semaines, nous en 1 an que dalle, meme pas 1000 lits de rea en plus

pas de vaccin français

la France a bien perdu de sa superbe, nous sommes devenu un pays en voie de développement, attention le tiers monde nous guette

Il n'y a pas un problème de lits mais de personnels et les former prend bien plus d'un an.

Portrait de GOTAAB 87
29/mars/2021 - 13h59

Faites vacciner les gens qui travaillent !!!!!

Portrait de fani122009
29/mars/2021 - 13h55

bah oui les personnes agees a partir de 50ans sont deja considere comme senior

Portrait de camronjones
29/mars/2021 - 13h39

Ce qui me choc c'est tout ses pseudo médecin spécialiste qui trouve encore le temps d'être sur tous les plateaux télés  alors qu'ils "sont débordé". Moi quand dans mon boulot j'ai du travail je travail je ne vais pas me plaindre partout.

Portrait de zapotek
29/mars/2021 - 13h05

Bah fait ton tri, Mec. Qu'est-ce que veux que cela nous fasse ?Si ca te pose problème, nos te rappelons que tu as eu 1 an pour armer ton hôpital , ouvrir des lits, former des soignants à l'intubation...